L’invité de PHARE FM

PHARE FM

Politique, environnement, santé publique, international, éthique: Tous les jours, l’invité de PHARE FM vous propose un autre regard sur l’actualité.

All Episodes

Guillaume Bousquet, coach et formateur pédagogique nous invite à comprendre l'histoire de l'instauration des grandes vacances scolaires, pourquoi si longues ? Quel en est le bénéfice ? Le rythme est-il pertinent ? Il nous partage également des conseils pour les parents !   Plus d'informations sur : pedagovie.fr 

Jul 6

3 min 30 sec

Romain Lagache, fondateur de l'association 2400 sourires avec sa femme Séverine, nous présente sa structure. Pourquoi l'avoir créée ? Quel en est l'objet ? Que vivent les enfants sur place ou encore pourquoi la devise "aimer sauve toujours" ?   Plus d'informations et inscription parrainage sur : 2400sourires.org 

Jun 30

3 min 19 sec

Patrick Makowka, coach végétal, nous propose de faire un tour dans le jardin après avoir fait un point sur la météo de ces dernières semaines ! Nous allons également apprendre à mieux connaître le palmier, certainement présent dans nos extérieurs cet été !   Plus d'informations sur : vegetosphere.com

Jun 29

23 min 14 sec

Patrick Makowka, coach végétal nous invite pour un petit tour dans le jardin ! Il revient également sur la météo de ces derniers temps et nous parle d'une plante qui risque fort d'être présente sur nos terrasses : le palmier !   Plus d'informations sur : vegetosphere.com 

Jun 29

3 min 20 sec

Benjamin Peterschmitt, pasteur, vient nous parler de son expérience concernant les pensées et pulsions suicidaires.

Jun 29

27 min 36 sec

Benjamin Peterschmitt, pasteur, vient nous parler de son expérience concernant les pensées et pulsions suicidaires.  

Jun 28

3 min 30 sec

Rachel Gnao-Guei, directrice de l'école Oberlin, une école privée hors contrat dans le Grand Est, vient nous expliquer en quoi ce type d'école fait la différence ! Notre deuxième invitée est Yona, jeune étudiante de 19 ans qui a connu un parcours dans ce type d'école. A qui s'adresse-t-elles ces écoles hors contrat ? Quel programme proposent-elles ?   Plus d'informations sur : ec3p.fr 

Jun 24

29 min 35 sec

Rachel Gnao-Guei, directrice de l'école Oberlin, une école privée hors contrat dans le Grand Est, vient nous expliquer en quoi ce type d'école fait la différence ! A qui s'adresse-t-elles ? Quel programme proposent-elles ?   Plus d'informations sur : ec3p.fr 

Jun 24

2 min 55 sec

Jérémie Del Zotto, responsable communication chez Holistic Sports nous parle du livre "Plus que Vainqueurs" préfacé par Olivier Giroud. En cette période de l'Euro de football, c'est le moment idéal pour se procurer ce livre très encourageant qui compte bon nombre de témoignages concernant les sportifs.   Plus d'informations sur : holisticsports.fr

Jun 23

3 min 29 sec

PHARE FM : Le nouveau Family est sorti début mai. Quelle est l’actualité de la semaine du côté des parents Christelle ? Christelle : Cette semaine, nous mettons les papas à l’honneur. Il y a ceux qui ont choisi de travailler moins, pour être plus présents et il y a ceux qui nous partagent les joies et les bouleversements qu’ils ont éprouvés en devenant père. C’était la fête des pères ce dimanche, on joue les prolongations avec ce nouveau dossier consacré à la paternité 3.0. PHARE FM : Le couple n’est pas en reste avec des sujets d’actualité et de réflexion ! Christelle : Oui, on s’est penché le nouveau colocataire des couples aujourd’hui, à savoir l’écran ! On vit en ménage avec nos téléphones, et on leur raccorde parfois une trop grande place dans nos foyers. On en parle avec l’un de nos experts. On aborde également la question des besoins et des attentes irréalistes en couple : l’autre ne peut me combler, alors comment se positionner ? Enfin, on vous propose, en ces premières soirées d’été, de bonnes idées pour se créer des souvenirs et réaliser ses premiers rencards d’été à la maison. PHARE FM : Pas facile de jongler entre la famille et le travail, quelques pistes aussi pour profiter des enfants ? Christelle : Oui tout à fait, nous vous proposons différentes façons de sortir en famille : avec les beaux jours, la famille trépigne peut-être d’impatience à l’idée de partir en vacances ! Nous vous avons sélectionné des idées gratuites à vivre en famille pour se défouler à l’extérieur, nourrir la créativité des enfants et découvrir de nouveaux cadres, que vous soyez en ville, à la campagne ou à la montagne. PHARE FM : D’ailleurs certains de vos témoins sont partis vivre un temps de complicité en duo ! Christelle : Oui, quand un père et un fils se retrouvent en forêt le temps d’un week-end avec Famille Je t’aime dans le cadre d’un séjour aventure, que demander de plus ? Ici on rappelle combien ces moments de qualités parent-enfant sont importants, quand vous pouvez partager des passions communes, c’est encore mieux, et c’est très stimulant ! PHARE FM : Merci Christelle, et pour les jeunes parents ? Christelle : On aborde la question de la frustration, de l’éducation positive parfois difficilement gérés par des parents fatigués en quête d’encouragements. Et pour tous ceux qui fondent tout juste une famille ou qui l’envisagent, on vous parle du fameux projet de naissance. Plus d'informations sur le site : magazine-family.info (ou sur les réseaux Facebook et Instagram)

Jun 22

3 min 2 sec

Nicolas Fouquet fait partie de l'équipe du SEL (Service d'Entraide et de Liaison) qui est une association qui se charge de soutenir les pays pauvres. Il souhaite revenir sur la journée mondiale contre la faim et nous partager quelques chiffres pour savoir où nous en sommes à ce sujet dans le monde. On va également parler du futur et comment les choses évoluent après cette pandémie !   Plus d'informations sur : selfrance.org 

Jun 21

3 min 8 sec

Patrick Nussbaumer, directeur de JPC (Jeunesse pour Christ) France nous parle des camps et séjours qui auront lieu cet été malgré la réorganisation liée à la situation sanitaire !   Infos et réservations sur : jpcfrance.com

Jun 18

2 min 57 sec

Anne-Marie Delaugère qui fait partie de de l'équipe de rédaction du magazine Croire et Vivre nous parle du nouveau numéro du mois de juin dans lequel, en première de couverture est aborder un thème : "Aimer son prochain et penser au monde d'aujourd'hui et de demain." Elle nous emmènera ensuite vers des propositions de cheminement ainsi que des idées sur ce que l'on peut faire dans ce sens, puis elle répondra sur la question de la domination de l'homme sur la nature et de ce qu'en dit la Bible. Pour plus d'informations, rendez-vous sur Croire et Vivre

Jun 17

3 min 42 sec

PHARE FM : tout le monde connaît l’expression « un esprit sain dans un corps sain », mais comment la Bible nous aide à prendre de saines habitudes dans notre vie de tous les jours ? Magali : Déjà la Bible nous invite à « bien nourrir notre corps et à en prendre en soin » (Ephésiens 5 :29). Notre corps est le Temple de Dieu, c’est de notre responsabilité d’en prendre soin car Son Esprit habite en nous (1 Corinthiens 6 :19). Être en bonne santé, c’est être bien au niveau physique, émotionnel et spirituel. D’ailleurs, Paul dit que nous sommes « esprit, âme et corps » (1 Thessaloniciens 5 :23). Par exemple, nous l’avons tous expérimenté, si je suis fatiguée, j’ai moins envie de faire de l’exercice et même moins motivée pour prier ! Or, quand nous passons du temps avec Dieu, dans Sa Présence, Il renouvelle nos forces dans chaque aspect de notre être, pour que nous puissions devenir la personne que nous sommes appelés à être ! C’est-à-dire épanouie et bien dans son corps ! La sainteté est avant tout liée à la proximité avec Dieu. PHARE FM : Quels sont les différents rôles de la nourriture dans la Bible ? Magali : Déjà l’acte de manger répond à un besoin : donner de l’énergie au corps. Plusieurs passages dans la Bible montrent que les héros ont repris des forces à l’aide de nourriture (par exemple : Elie qui a reçu un gâteau de la part d’un ange pour marcher 40 jours et 40 nuits, 1 Rois 19 :6-8). A l’inverse, le roi Saül avait fait un serment interdisant à ses hommes de manger de la nourriture pendant le combat alors que tous étaient fatigués. Résultat : ils étaient tellement affamés qu’ils ont transgressé la loi de Dieu. Donc, en se privant de nourriture, ou même en suivant certains régimes drastiques, il arrive que certaines personnes « craquent » et finissent par ingurgiter des aliments en grande quantité, tombant ainsi, dans les excès de table ou l’ivrognerie, ce qui est considéré comme un péché devant Dieu. Je vois tellement de personnes qui sont dans la culpabilité par rapport à leur alimentation et je ne crois pas que Dieu souhaite que l’on se condamne. Je voudrais aussi rappeler que les repas avaient également une fonction sociale et ce dès la Genèse, c’est-à-dire depuis le commencement (on peut y voir des moments d’amitié lorsque 2 parties concluant un accord, Genèse 26 :30 et Genèse 31 :54). La nourriture servait également de cadeaux de bienvenue (1 Samuel 25 :18). PHARE FM : Comment faire alors pour marier l’art de bien manger tout en honorant Dieu dans notre attitude ? Magali : La réponse se trouve à mon avis dans 1 Corinthiens 10 :31 « Que vous mangiez ou que vous buviez, faites tout pour la gloire de Dieu » Jésus est venu pour que nous ayons la vie en abondance (Jean 10 :10). Il nous donne la permission de jouir de la vie et à prendre plaisir autour d’un bon repas (Ecclésiaste 2 : 24 ; 5 : 17 et 9 :7). N’oublions pas que Dieu a créé la nourriture pour l’homme et que tout ce que Dieu a créé est bon (1 Timothée 4 :4). Pour finir, la Bible nous enseigne que ce n’est pas ce qui entre dans notre bouche qui nous souille mais ce qui est sort (Matthieu 15 :11), en d'autres termes, cultivons la reconnaissance de manger à notre faim et l’amour de partager un bon moment avec ceux que nous aimons ! Plus d’informations sur : magali-moegle.fr

Jun 16

3 min 39 sec

Patrick Makowka, coach végétal souhaite revenir sur la météo particulière que nous avons eu lors de ce printemps 2021. Il nous invite également à faire un tour dans le potager où il est l'heure de planter et travailler et il nous présente une petite nouveauté : le Lila des Indes.

Jun 15

3 min 19 sec

Daniel Brobeck, médecin généraliste et addictologue nous fait prendre la température et comprendre comment les gens vivent la sortie progressive du confinement. Il nous rappelle que malgré les grandes attentes de retour à une vie entièrement normale, ce n'est pas encore complètement le cas et qu'il faut donc rester vigilent. Qu'en est-il des addictions et des risques de reprendre de mauvaises habitudes ?   On fait le point avec le docteur Daniel Brobeck

Jun 14

2 min 57 sec

Loïc Jérémie, originaire des Antilles, vit actuellement à Jérusalem depuis 2008 vient nous parler du livre "Plaidoyer pour la vérité" dont il est l'auteur. Ce livre traite du sujet Israélo-Palestinien.

Jun 14

30 min 28 sec

David Mariot, gérant du garage Autonome qui a ouvert il y a deux ans, nous parle de la particularité de celui-ci. Ce garage vous offre la possibilité de réparer vous-même votre véhicule avec l'aide d'un professionnel à vos côtés. Il est évidemment possible aussi de faire réparer votre véhicule de manière classique ! Des ateliers sont proposés comme par exemple un atelier dédié aux femmes qui souhaite toucher un peu la mécanique et le garage offre également un soutien aux services publics français. Plus d'informations sur : garage-autonome.fr   

Jun 11

3 min 33 sec

Loïc Jérémie, originaire des Antilles, vit actuellement à Jérusalem depuis 2008 vient nous parler du livre "Plaidoyer pour la vérité" dont il est l'auteur. Ce livre traite du sujet Israélo-Palestinien.

Jun 10

3 min 39 sec

PHARE FM : Aujourd’hui Pascal, vous nous parlez du monde des affaires. Vous-même, vous êtes entrepreneur, n’est-ce pas ? Pascal : Tout à fait. Je suis né dans un milieu entrepreneurial, avec un papa entrepreneur en bâtiment. Toute mon enfance, l’ouvrier de mon père venait prendre son café à la maison en même temps que nous prenions notre petit déjeuner. Et ensuite il partait avec mon père sur les chantiers. Et tous nos repas de famille étaient rythmés par les visites des clients de mon père, de son banquier, de son assureur, de ses partenaires commerciaux… Bref, j’ai baigné dans une marmite entrepreneuriale. Et je pense qu’il m’en est resté quelque chose. PHARE FM : Alors aujourd’hui, vous êtes vous-même entrepreneur. Vous dirigez la société eXcaléo qui est, rappelons-le, une plate-forme marketplace chrétienne. Vous êtes aussi auteur de l’e-mail quotidien La Pensée de Pascal. Comment arrivez-vous à concilier l’entrepreneuriat avec votre foi ? Pascal : C’est vrai que, vu de l’extérieur, certains pensent qu’on marche sur un fil. Mais en fait, il n’y a absolument rien d’incompatible dans la relation entre l’entrepreneuriat et la foi. L’Apôtre Paul était vraisemblablement un entrepreneur lui-même : il fabriquait des tentes, devait sans doute trouver des clients, des fournisseurs, perfectionner sa technique, gérer son budget. Il devait sans doute se plaindre lorsqu’un fournisseur le livrait en retard, et se réjouir lorsqu’il décrochait un marché important. Je suppose qu’il avait aussi des sueurs froides lorsque le business ne tournait pas, qu’il lui est arrivé de réajuster sa stratégie de communication, repositionner ses produits lorsque le marché l’exigeait. Paul a certainement connu le quotidien de l’entrepreneur. Et pas uniquement Paul. Certains des disciples de Jésus étaient des entrepreneurs. Joseph, et même Jésus, en tant que charpentiers, travaillaient peut-être à leur compte eux aussi et était donc entrepreneurs. PHARE FM : Donc vous nous dites que l’entrepreneuriat est parfaitement compatible avec la Bible. Pascal : Mieux que cela, je vous dis même que Dieu recherche des entrepreneurs. Des personnes qui créent de l’emploi et bénissent donc leurs prochains en leur donnant du travail. Mais Dieu a cependant donné des pistes pour être un entrepreneur selon son désir. Je voudrais mettre l’accent sur un ouvrage sorti il y a quelques mois. Il s’appelle “Réconciliations et Business”. Il a été écrit par Jean-Pierre Cauhapé, qui est le Président de ICCC France, la branche française de Chambre de Commerce Chrétienne Internationale. Il y explique son expérience en tant qu’entrepreneur, et surtout il détaille les manières de gérer son entreprise conformément aux préconisations de l’Evangile. En réalité, l’ouvrage est même accessible bien au-delà du cercle des entrepreneurs, il s’adresse à toute personne exerçant une responsabilité dans le monde des affaires. Plus d'informations sur : E-X-C-A-L-E-O.com  

Jun 9

3 min 32 sec

Ludvine : Bonjour à tous. Aujourd’hui on réfléchit à la question de la vaccination des enfants contre la Covid-19. Sans conclusion hâtive, en invitant les parents à ne pas agir dans la précipitation malgré un certain matraquage médiatique et des menaces sur la scolarisation de leurs enfants. PHARE FM : Pourquoi cette vaccination vous rend-elle soucieuse, Ludvine? Ludvine : Eh bien il y a un an encore, on affirmait que les populations à vacciner étaient les plus fragiles face à la Covid-19, personnes âgées et/ou atteintes de comorbidités. Les enfants ne craignaient rien. La publicité pour inciter les grands-parents à se faire vacciner mettait une grand-mère en scène. Assise dans son canapé, en attente du vaccin censé la délivrer de sa solitude forcée, elle rêvait déjà de ses deux petits-enfants déboulant dans son salon et l’embrassant. Aujourd’hui le discours ambiant a changé au point que les publicitaires pourraient reprendre ce spot en inversant les rôles : les petits-enfants dans le canapé en passe d’être vaccinés, entrevoyant en récompense Mamie venant les embrasser! PHARE FM : Mais le but est le retour vers une scolarisation normale des enfants, sans tests, sans masques, sans distanciation sociale. Ludvine : La vaccination des adultes était censée leur permettre de retrouver ces libertés. Aujourd’hui, elle est au plus un Sésame-ouvre-toi pour des musées, concerts, restaurants et destinations de vacances. Car le vacciné peut toujours contracter la maladie, être soi-même contaminant (alors qu’au début se faire vacciner était présenté comme un acte altruiste). Le vaccin est à l’origine d’effets secondaires plus ou moins graves, et des experts internationaux l’accusent de favoriser l’apparition de mutants. Des scientifiques refusent l’appellation de vaccin classique et parlent de thérapie génique. Ces produits encore en phase de test n’ont bénéficié que d’une procédure d’autorisation d’urgence. Nos gouvernements, après avoir de concert enterré toutes les propositions de thérapies médicamenteuses, ont investi massivement dans le tout-vaccin. L’Union Européenne a subventionné des laboratoires pour son développement, et a acheté des millions de doses pour elle et pour des pays pauvres. PHARE FM : On propose désormais la vaccination des 16-12 ans. Va-t-on venir à celle des 12-5 ans? Ludvine : L’abaissement de la vigilance d’une majorité de la population entraîne un regain d’audace de nos dirigeants. Si les parents se montrent dociles, la vaccination des 12-5 ans suivra logiquement. Aux Etats-Unis et au Canada des vaccins à ARN-messager sont testés sur de jeunes enfants et des bébés de 6 mois. Dans ces tests sur mineurs, il y a eu des cas de coma, de caillots sanguins dans le cerveau, d’atteintes du myocarde, et même des décès. Les laboratoires protégés derrière leurs clauses de non-responsabilité, n’envisagent même pas d’aider les parents à régler les frais des enfants hospitalisés à la suite de ces tests. A l’échelle internationale, des pédiatres, médecins, généticiens redoutent des conséquences sur la fertilité future des enfants vaccinés et la recrudescence de maladies auto-immunes. Le principe de médecine «Primum non nocere», qui signifie «d’abord, ne pas faire de mal», s’applique d’autant plus aux enfants dont la balance bénéfice-risques n’est pas du tout comparable à celle des plus âgés.

Jun 8

3 min 32 sec

Notre invité est Alexandre Cosnard, fondateur de l'application Beebli première application chrétienne de lecture numérique, qui contient des milliers d'ouvrages. Il nous présente l'application et nous rappel pourquoi elle fait la différence ! Profitez de 7 jours d’essai gratuits pour accéder sans limite à tout le catalogue Beebli.

Jun 7

3 min 8 sec

Yann Legarson, directeur général de Radio Player nous parle de l'application, il nous explique pourquoi elle a été créée et quelle est la différence avec les applications déjà sur le marché.  L'idée reste "Réinventer le bouton radio" mais qu'entend-t-il par la ? 

Jun 4

14 min 48 sec

Notre invité Hervé Godechot, membre du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) et Président du groupe de travail Radios et audio numérique nous rappelle qui est le CSA et quel est son rôle et sa fonction. Au travers de cette interview on fait également un retour rapide sur l'histoire de la radio il y a 100 ans et de la libération de la bande FM il y a 40 ans et on retrace les grandes évolutions de la radio ces 10 dernières années. On découvre ensemble l'importance de la pluralité de l'offre radiophonique au cours des 40 années et on termine en parlant du futur de la radio.

Jun 3

26 min 19 sec

David Lherroux, directeur général de UCB UK et administrateur de UCB International est notre invité à l'occasion de cette semaine spéciale des 100 ans de la radio.  On va ensemble découvrir l'histoire de la radio et des anglais mais aussi pourquoi les anglais sont si attachés à la radio. On ira jusqu'à franchir les frontières pour découvrir ce qui passe du côté des radios en Europe afin de comprendre si toutes les radios fonctionnent comme celle de UCB. On verra l'impact de la radio dans les vies et on finira par discuter de l'avenir de la radio.

Jun 2

18 min 40 sec

Jörg Dechert, directeur de la radio ERF du côté de l'Allemagne est notre invité à l'occasion de la semaine spéciale des 100 ans de la radio. Il se présente et nous parle de l'histoire de la radio et des Allemands, notamment en temps de Seconde guerre mondiale. On aborde avec lui le thème des radios chrétiennes et quel public la radio ERF vise exactement. Il nous expose l'impact d'Erf, sa couverture du côté des pays germanophones et on finira par discuter autour de l'avenir d'ERF avec l'arrivé du DAB+.  

Jun 1

19 min 59 sec

Claude Greder, président de PHARE FM, anciennement directeur et présent depuis les débuts de la radio revient sur l'histoire de "Radio Phare". A l'occasion de cette semaine spéciale de fête des 100 ans de la radio, on parle ensemble de la vision de la radio mais aussi de son évolution au fil des années, jusqu'à ce qu'elle soit renommée "PHARE FM". De manière générale nous parlons des radios chrétiennes mais aussi de l'arrivée du DAB + qui est une réalisation concrète de la vision nationale ! Enfin, on abordera l'avenir de la radio.

May 31

3 min 30 sec

PHARE FM : L’Assemblée nationale vient de voter la fin de l’urgence sanitaire et cela vous fait réagir Jérôme : Réjouissons nous la démocratie va revivre bientôt car c’est la fin de l’état d’urgence sanitaire le 30 septembre prochain !! Sérieusement, à l’heure de la loi sécurité globale, de la loi sur les séparatismes, du pass sanitaire, de la vaccination obligatoire recommandée par l’Académie de médecine, posons-nous cette question : vivons-nous encore dans une société libre ? Pour y répondre, j'aimerais aborder la question du totalitarisme. Je n’ai pas la prétention de juger le monde ou le gouvernement qui est le nôtre, chaque auditeur pourra essayer de se faire sa propre opinion, mais j’aimerais ici simplement apporter quelques éléments de réflexion et de débats grâce à la pensée de Hannah Arendt sur le totalitarisme. En effet, la philosophe juive américano-allemande du siècle dernier reste la référence sur ce thème du totalitarisme. PHARE FM : Quels sont donc les critères du totalitarisme selon Hannah Arendt ? Jérôme : Alors il y en a plusieurs en effet, le plus simple est de dire que c’est un système qui tend à la totalité, il cherche la domination totale, sans limites. Et alors que la dictature est limitée dans le temps, ce n’est pas le cas du totalitarisme. C’est la mise en place d’une société de surveillance, un mixte d’idéologie et de peur, de terreur même. Mais ce qui nous intéresse peut-être davantage, ce sont des éléments plus concrets. Alors écoutez bien : d’abord la mise en place d’un tel système commence la plupart du temps par la dissolution des structures sociales. Les fondements des structures sociales sont volontairement détruits, par exemple les camps de jeunesse ont contribué à saboter l’institution familiale en instillant la peur de la délation à l’intérieur même des foyers, la religion est remplacée par des mythes qui pourraient être le progrès ou le culte du moi, la Terre-mère et la culture devient une cible privilégiée tiens donc …. Poursuivons avec d’autres critères comme celui de la paranoïa due aux différents systèmes de surveillance et de délations. Les polices et les structures administratives se multiplient et la division du territoire s’accélère. PHARE FM : Mais existent-ils vraiment des rapports avec aujourd’hui finalement ? Jérôme : Rappelons d’abord que nous ne sommes pas en Allemagne nazie ni en URSS stalinienne. Pierre Bouretz, philosophe et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales rappelle qu’aujourd’hui seule la Chine ou feu l’Etat islamque pourraient être qualifiés d’Etats totalitaires. Mais quand même, quand même ce que nous venons d’entendre ne fait-il pas écho à la situation actuelle ? Culture et religions mises de côté, surveillance accrue et j’en passe, nous en avons déjà parlé… Et quand notre président nous explique dans une interview qui vient de sortir que la France d’aujourd’hui est comparable à la France qui sort du Moyen-âge, mirage du progressisme selon moi, où allons-nous ? Rêvons-nous toujours de liberté si celle-ci se fait par la surveillance, la division de la société entre vaccinés et les autres, par un hygiénisme sans limites, une société sans culture si ce n’est virtuelle, c’est ça dont rêvent les gens ? Ah oui, j’oublie un autre critère du totalitarisme : il promet le paradis…. à bon entendeur !

May 28

3 min 17 sec

En Israël et Palestine, une escalade de violence entre le 10 et le 21 mai a fait 253 morts côté Palestiniens, dont 66 enfants, et 12 du côté d'Israël, parmi lesquels un enfant et une adolescente. Les réactions de part le monde ont été nombreuses, alimentant ou reproduisant parfois les tensions régionales. Michael Mutzner nous explique ce qu'il pense face à ces tensions qui se font sentir. Et il nous rappelle que de nombreuses organisations chrétiennes ont appelé à prier pour la paix. Il nous explique enfin comment on peut agir positivement face à cette situation.

May 27

3 min 28 sec

David Métreau, rédacteur en chef du magazine Christianisme aujourd'hui nous parle du nouveau numéro du mois de juin. On y aborde à la une, la permaculture chez les chrétiens, qui est en augmentation suivis d'un dossier réservé à la Turquie et le droit des femmes qui est en recul dans le pays, avec la sortie de la Turquie de la convention d'Istanbul sur le droit des femmes. On termine avec l'interview de Simone Menezes, une cheffe d'orchestre italo-brésilienne hors pair. Site internet plus d'informations : christianismeaujourdhui.info

May 26

2 min 49 sec

Clémence Martin fait partie de l'équipe de l'ONG Portes Ouvertes et nous invite à célébrer avec elle, un anniversaire qui avait lieu il y a 40 ans du côté de la Chine.

May 21

3 min 10 sec

Philippe Rousseaux, comédien, clown et bibliste spécialisé dans la prière des psaumes, a enseigné 30 ans à l’Université de Lorraine. Il propose des stages à vocation spirituelle et artistique, dans un cadre chaleureux, propice à la réflexion. Et on parle ensemble de la petite nouveauté qu'il propose : une école de théâtre et de prière ! 36 semaines pour goûter, vivre, incarner, jouer, prier, connaître, cultiver et semer la Parole et la joie de l'Evangile. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : lacroixvosgienne.jimdofree.com  

May 20

3 min 30 sec

Aujourd'hui nous retrouvons Anne-Marie Delaugère qui fait partie de l'équipe de rédaction du magazine Croire & Vivre et qui nous parle du nouveau numéro du mois de mai. Elle répondra notamment aux questions suivantes ; Vivre ensemble est-ce difficile ? Y a-t-il tout de même de l'espoir ? Puis elle nous partagera de beaux conseils pour bien gérer les conflits au quotidien. Plus d'informations et abonnement sur : croireetvivre.com

May 19

3 min 38 sec

PHARE FM : On dit que l’eau c’est la vie, pourquoi est-ce si important de bien s’hydrater ? Magali : Déjà au niveau de la symbolique biblique, l’eau représente la bénédiction de Dieu et le rafraîchissement spirituel (Psaumes 23 :2, Esaïe 35 :6 par exemple). L’eau est la seule boisson indispensable car notre corps est composé à 60% d’eau et une perte de seulement 1% de ce capital hydrique va diminuer nos performances intellectuelles et physiques de 10 %. L’idéal est de boire 1.5 l d’eau par jour pour compenser les pertes (liées à la transpiration, à la respiration et lors de nos passages aux toilettes), sans forcément attendre d’avoir soif, car c’est déjà un signe que le corps se déshydrate ! PHARE FM : Est-ce mieux de boire l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille ? Magali : Les 2 sont soumis à un contrôle sanitaire très strict et donc saines à la consommation. D’un point de vue écologique et économique, l’eau du robinet est plus rentable. Elle provient d’eaux de surface ou souterraines et doit subir un traitement à base de chlore pour être désinfectée, ce qui donne souvent un goût désagréable ! Petite astuce : remplissez une carafe avec de l’eau du robinet et laissez-la au frigo pendant une heure pour éliminer le goût de chlore. Et pour les adeptes des carafes filtrantes, pensez à changer le filtre régulièrement pour éviter que ça ne devienne un nid à bactéries ! En ce qui concerne l’eau en bouteille, elle provient de sources souterraines et contient un taux plus ou moins élevé de minéraux. Elle peut être naturellement gazeuse ou renforcée en gaz carbonique. Les eaux minérales ont une teneur règlementée en minéraux qui leur confèrent des propriétés thérapeutiques (par exemple une eau riche en magnésium est intéressante chez les personnes stressées, les sportifs privilégient celle riche en sodium, etc …). Pour cette raison, les eaux fortement minéralisées sont déconseillées chez les bébés ou les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Donc mon conseil : varier entre les différentes marques d’eau et l’eau du robinet. PHARE FM : Et que pensez-vous des eaux aromatisées ? Magali : Ces eaux ne sont pas soumises à la règlementation et peuvent comporter du sucre, des édulcorants, des arômes … Donc lisez bien l’étiquette : favorisez celles sans sucre ajouté, contenant simplement de l’eau et un arôme « naturel ». Vous pouvez aussi faire une eau aromatisée « maison » avec des rondelles de citron, des feuilles de menthe ou en laissant infuser des sachets de tisanes pour donner du goût ! 18 Plus d'informations sur : magali-moegle.fr

May 18

3 min 42 sec

Emmanuel Mukwege, pasteur et frère du docteur Mukwege, nous parle de la nomination de son frère au conseil scientifique de l'OMS. Il nous explique en quoi c'est une opportunité et en quoi cela a une grande importance.        

May 17

3 min 20 sec

Daniel Brobeck, médecin addictologue, nous parle d'un sujet d'actualité : pour ou contre la légalisation du cannabis ? Qu'est-ce que le CBD et le THC ? Combien existe-t-il de forme de cannabis ? Lequel est addictif ? Et enfin, il nous partage son avis d'expert !    

May 14

3 min 29 sec

Yan Zborowska, responsable d'une implantation d'église dans la Somme, fait partie de l'équipe à l'initiative du projet "Petit groupe" que propose BLF Editions. On parle ensemble de la campagne qui a lieu jusqu'à début juin pour ce projet complètement inédit : il s'agit d'un outil pour animer des échanges entre croyants et non croyants. Yan nous présente en quelques mots en quoi consiste le concept, il nous rappel à qui il est destiné et on aborde ensemble cet objectif de 21 600€.   Pour participer à la réalisation de ce projet, rendez-vous sur : lien Helloasso

May 13

3 min 21 sec

Benjamin Peterschmitt, pasteur et membre du comité ZeRencontre, nous en dit un plus sur cet évènement jeunesse qui aura lieu du 21 au 24 mai, sur le thème "Des racines et du zèle" et dont PHARE FM est partenaire. ZeRencontre sera un peu différent cette année, puisque l'évènement aura lieu en ligne, sur une map virtuel. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 17 mai, sans limite de place, pour les jeunes entre 15 et 30 ans.   Plus d'informations sur ZeRencontre.com

May 12

3 min 21 sec

Patrick Makowka, coach végétal nous invite à décorer nos balcons et terrasses de belles fleurs ! On parle également de deux espèces encore inconnues il y a 30 ans : le Bidens et l'osteospermum.   Pour plus de conseils de la part de Patrick : vegetosphere.com

May 11

3 min

PHARE FM : Vous allez nous parlez du coup de foudre et d’amour aujourd’hui ? Christine : Effectivement, je veux en parler parce que, très, voire trop souvent on ne fait pas la différence, et pourtant ce n’est pas du tout la même chose. PHARE FM : C’est quoi un coup de foudre ? Christine : Le coup de foudre ça vous tombe dessus sans crier gare, et vous fait vivre de profonds changements hormonaux qui altère le jugement critique. Qui fait souvent perdre pieds et qui peut vous entraine à faire des choix complètement irrationnels. L’autre est perçu comme notre altère égos, celui qui nous complète qui nous comble. L’homme ou la femme idéale. On ne voit que ces qualités, le coup de foudre est une passion qui ne dure pas dans le temps. Il dure entre 6 mois et 2 ans maximum. Donc si notre couple est fondé sur un coup de foudre, il ne tiendra pas. Parce qu’il est aussi intense qu’éphémère. PHARE FM : Donc si j’ai bien compris, pour qu’un couple dure dans le temps il faut de l’amour. Christine : Vous avez tout compris, une relation commence avec un sentiment amoureux, ce qu’on appelle communément un « coup de foudre » mais c’en est pas un. Pour moi il y a 4 étapes dans un lien amoureux : 1. L’état amoureux : C’est les débuts, on ressent les papillons dans le ventre, c’est la fusion. 2. Le temps d’illusion : C’est la phase, ou on a l’impression qu’on ne fait qu’un, on a les mêmes goûts, les mêmes aspirations, on pense la même chose au même moment… 3. Le temps de la désillusion : Finalement on retombe sur nos pieds, et on fait face à la réalité. Oui l’autre n’a pas que des qualités, mais il a bel et bien quelques défauts, suis-je prêt à les accepter et vivre avec ? Finalement c’est renoncer à l’image idéale et accepter l’autre tel qu’il est. 4. Temps de différenciation : Cette phase est très importante, elle permet à chacun d’être soi dans un projet commun. D’accepter nos différences comme une force, une complémentarité et non pas comme une opposition. C’est accepter la place, ou le rôle, de chacun dans le couple. Et lui laisser une certaine liberté. L’aimer pour qui il est et pas pour ce qu’il m’apporte. PHARE FM : Comment faire pour garder pieds sur terre quand l’amour frappe ? Christine : Quand le sentiment amoureux naît, il est important de pas s’emballer, s’avoir écouter l’avis de nos proches qui seront à ce moment-là plus lucide que vous. Mon père m’a toujours dit : pour réellement connaitre quelqu’un il faut travailler avec lui… et c’est bien souvent vrai ! Alors opter pour des projets en groupe, et observé sont attitude vis-à-vis des autres, de sa famille, de sa capacité à gérer la difficulté ou le stress. Ne vous précipité pas dans un projet commun, tel que le mariage, mais prenez votre temps afin d’être sûr de bien passé par toutes les 4 phases. Plus d'informations sur : therapeutefamilial-wild.com

May 10

3 min 30 sec

PHARE FM : Aujourd’hui, vous souhaitez nous présenter une auteur marseillaise, de qui s’agit-il ? Pascal : Oui, comme son nom ne l’indique pas, je voudrais vous parler d’une auteur marseillaise d’origine allemande, nommée Darja Reichor. Elle est également Pasteur. PHARE FM : Et Darja Reichor a récemment écrit un livre, pouvez-vous nous en parler, Pascal ? Pascal : C’est toujours un exercice délicat de parler du témoignage de quelqu’un d’autre, mais je voudrais vraiment rendre hommage à Darja et à son livre “La Tempête Passe”. C’est un témoignage bouleversant, d’une personne qui n’a pas été épargnée par la vie, malgré son jeune âge. Ou plutôt, si. Elle a été épargnée. Plus d’une fois. PHARE FM : Que voulez-vous dire par là, Pascal ? Pascal : Je ne vais pas raconter tout le livre, bien sûr. Mais un passage au début du livre est marquant. Darja a alors 9 ans, elle vit dans un quartier populaire de Marseille, peuplé de caïds et de racailles. Ce jour-là, elle tombe dans un piège et est victime d’une agression sexuelle. Mais alors que cet événement traumatisant aurait pu la détruire, elle reçoit le même jour, quelques instants après, une vision de Dieu. Dieu lui révèle quelle sera sa vie, et elle décide de se saisir de cette vie et de lui confier la sienne. Elle va vivre encore d’autres expériences traumatisantes : son bébé va survivre sans séquelle à une mort subite du nourrisson. Elle va vivre aussi une tentative de kidnapping sur l’une de ses filles. Elle va tomber gravement malade et devoir faire ses adieux à sa famille alors qu’elle n’a que 25 ans et risque de mourir dans les dix prochaines minutes. De page en page, on se demande ce qui va encore lui arriver ! Tout ça, c’est ce qu’on appelle des tempêtes. Et Darja Reichor témoigne de ces expériences en affirmant qu’au cœur de la tempête, Jésus était dans sa barque. Et qu’à la fin, la tempête passe. PHARE FM : C’est un beau témoignage d’espoir, mais comment expliquez-vous que l’on puisse vivre autant de tempêtes, Pascal ? Pascal : La vie chrétienne n’est pas une vie exempte de tempête. J’entends souvent des personnes dire que si Dieu existe, alors pourquoi ceci, pourquoi cela. Pourquoi la violence, pourquoi la maladie, pourquoi le mal ? Mais la vraie question à se poser, c’est plutôt “si Dieu existe, alors pourquoi est-ce qu’on ne se jette pas à corps perdu dans ses bras pour affronter ces épreuves ?”. Dieu existe, mais le mal et la souffrance existent aussi. Et nous avons le choix de marcher avec Dieu ou sans Dieu. L’intérêt majeur de cet ouvrage “La Tempête passe”, c'est de montrer avec quelle paix on peut traverser les épreuves quand survient la tempête. Darja Reichor témoigne qu’elle a fait ce choix de prendre Dieu avec elle dans sa barque. Cela n’a pas empêché les tempêtes d’arriver. Mais ça a empêché que la barque coule.   Retrouvé ce livre dans votre librairie chrétienne ou sur excaleo.com  

May 7

3 min 16 sec

PHARE FM : Bonjour Jean-Marc. Aujourd’hui, nous parlons de la pandémie sous un angle peu habituel. Jean-Marc : Oui, je voudrais aborder ce sujet sous l’angle de l’action sociale. Si vous voulez bien, jetons un coup d'œil sur ce qui s’est passé dans les hébergements d’urgence pendant les confinements. Vous aurez compris que par nature les hébergements hivernaux ferment leurs portes au printemps. Eh bien en raison des différents confinements, de nombreux hébergements sont restés ouverts pendant l’année entière. Même cause et même phénomène pour les abris de nuit, qui sont restés ouverts pendant la journée au lieu de fermer chaque matin. Cela a représenté un gros effort financier de la part de l’État, et beaucoup de travail pour les associations. Il faut reconnaître ces efforts à leur juste valeur, qui a été utile aux personnes en grande précarité. Cela ne veut quand même pas dire que cela a été facile pour ces personnes, d’ailleurs. Rester confiné dans un hébergement d’urgence, je ne le souhaite à personne. Et les personnes qui font face à la précarité n’ont pas forcément un stock de masques ou de gel pour les mains. Ah oui, aussi… On a bien fait de remercier le personnel soignant et il faut continuer. Mais les travailleurs sociaux sont restés pas mal dans l’ombre, alors qu’eux aussi allaient au contact de la population, avaient des horaires alourdis et des conditions de travail compliquées. Ils ont dû faire face à de nouvelles situations d’isolement, à de nouvelles précarités. PHARE FM : Et la demande d’asile a-t-elle été impactée par la pandémie ? Jean-Marc : Amnesty International a sorti son rapport 2020 ce mois-ci, avec une attention particulière sur les effets de la pandémie sur les droits humains. La pandémie a accentué les inégalités et a affecté les populations vulnérables plus que d’autres. Des dirigeants, au comble du cynisme, l’ont instrumentalisée pour asseoir leur pouvoir, en empêchant l’information de circuler et en augmentant la répression sous prétexte de lutte contre la Covid19. Mais paradoxalement, les populations opprimées n’ont pas pu fuir leur pays, puisque bon nombre de frontières étaient fermées en raison des consignes sanitaires. L’exercice du droit d’asile a donc été largement impacté. On le voit en France, qui est une terre d’asile : les chiffres des arrivées ont chuté pendant la pandémie. D’ailleurs, “la majorité des guichets d’accueil des demandeurs d’asile ont suspendu leur activité” (journal de la Fédération des acteurs de la Solidarité, hiver 21). PHARE FM : Et plus généralement, qu’avez-vous observé pendant les confinements ? Jean-Marc : Les chiffres de la violence domestique sont montés en flèche (un tiers en plus pendant le confinement). Et puis il faut citer les travailleurs précaires, dont font partie de nombreux étudiants, qui ont perdu leur maigre source de revenu. Mais ce que la Fédération des acteurs de la solidarité exprime aussi, c’est que les travailleurs sociaux ont repris confiance dans leur capacité d’innovation. Ils ont dû adapter les consignes sanitaires, inventer de nouvelles formes d’action, faire œuvre de pédagogie, s’organiser de manière différente… Les professionnels de l’action sociale ont montré leur motivation, leur valeur, leur engagement pendant ces confinements. Alors bien sûr, nous espérons tous que la pandémie va cesser. Mais espérons aussi que ces innovations continueront de faire du bien à notre société.

May 7

3 min 14 sec

Matt Marvane, artiste et pasteur partage avec nous autour de son nouvel EP "Pour toi vol.1" composé de 4 titres. Comment a-t-il été inspiré ? Quels sont les projets à venir ? Pourquoi avoir choisi d'axer sur la louange et quelque chose d'intimiste ?   Album disponible sur toutes les plateformes de streaming ainsi que sur la chaine youtube de Matt    

May 6

2 min 57 sec

Guillaume Bousquet, coach et formateur pédagogique, nous parle de l'école à la maison, un peu comme "une mode". Il faut croire qu'il y a une augmentation, que de plus en plus de parents y pensent. Malgré les intérêts il y a aussi des limites…

May 4

3 min 30 sec

PHARE FM : Alors Jérôme Garnier, en tant que professeur d’histoire, pensez-vous que nous devrions célébrer le bicentaire de la mort de Napoléon le 5 mai prochain ? C’est vrai que c’est un débat qui agite jusqu’au au monde politique. Emmanuel Macron va-t-il prononcer un discours d’apologie comme G.Pompidou avait pu le faire à l’occasion du bicentaire de la naissance de l’empereur ou bien comme Jacques Chirac il ne dira rien parce que Napoléon avait rétabli l’esclavage. Bon je dois reconnaître que l’on apprécie ou pas Napoléon, il fait partie de l’histoire de notre pays et l’écarter ne serait ne pas cohérent, tout personnage historique a sa part d’ombre. PHARE FM : Justement vous aimeriez nous parler d’autres personnages historiques peut-être moins connus mais à la très grande valeur. Oui Napoléon tout le monde connaît et franchement pour les enfants qui se nourrissent d’exemple je cherche mieux pour les miens. J’ai donc choisi de vous faire connaitre des personnages qui justement ont vécu à peu près à la même époque que l’empereur et dont le travail à été l’exemple même du service pour les autres. D’abord j’aimerais vous parler de William Carey qui est né 8 ans avant Napoléon, un anglais parti avec femme et enfants en Inde pour parler de Jésus, apprendre différentes langues locales mais surtout enseigner aux enfants les arts et les sciences peu importe la caste des enfants, et ça c’est révolutionnaire à cette époque ! D’ailleurs l’école qu’il a fondé existe toujours, c’est la deuxième plus ancienne faculté d’Inde, le Serampore collège ! Ensuite, peut-être un peu plus connu par nos auditeurs, il s’agit de George Muller, lui naît un an après le sacre de Napoléon en tant qu’empereur et c’est en Angleterre qu’il travaille bien qu’étant de nationalité allemande. C’est après une période de famine due au choléra qu’il décide avec un ami de la famille de se mettre au service d’enfants des rues pour ouvrir plusieurs orphelinats. Ainsi, il donne un foyer, de la nourriture, des vêtements et une éducation à plusieurs milliers d’enfants et on ne compte pas les miracles qui ont permis aux orphelinats de subvenir à leurs besoins ! PHARE FM : Toujours dans cette époque napoléonienne de tensions géopolitiques, de guerres et de famines, vous aimeriez terminer par une femme. Oui bien évidemment, on connait davantage d’homme que de femme à travers l’histoire mais elle ne sont pas absentes et beaucoup ont été de brillants exemples. A l’image d’Elizabeth Fry surnommée “l’ange des prisons”, naît 11 ans après Napoléon mais dont l’ amour pour les autres et son esprit de service sont à des années lumières de l’ambition de notre empereur ! Mère de 11 enfants, cela ne l’a pas empêché d’être une des personnes les plus influentes de l’Angleterre du XIXème siècle non grâce à des conquêtes mais en améliorant le sort des prisonniers anglais mais aussi celui des sans abris. Son travail s’étendit en France et en Prusse jusqu’en Russie et le fondateur de la Croix Rouge reconnut en elle son plus grand exemple ! PHARE FM : Quelle leçon tirez-vous donc de ces personnes ? Lorsque l’on compare la vie de ces personnes et celle de Napoléon je ne peux m’empêcher de penser à cette parole qui se trouve dans l’Ancien Testament qui nous dit que “l’homme regarde ce qui frappe les yeux mais l’Eternel regarde au cœur". Combien cette parole est un encouragement à faire les choses par amour, aux services des autres plutôt que pour sa propre gloire. Alors essayons d’agir dans les pas de ces personnes qui nous ont précédés toujours par amour et non pour nous même.

May 3

3 min 13 sec

Thierry Legall, directeur du service pastoral au CNEF auprès des parlementaires revient sur le projet de loi visant à conforter les principes de la République. Il nous explique, les tenants et aboutissants de cette loi, son évolution et les dates clés.

May 3

15 min 31 sec

Thierry Legall, directeur du service pastoral au CNEF (Conseil National des Evangéliques de France) auprès des parlementaires revient sur le projet de loi visant à conforter les principes de la République. Il nous explique, les tenants et aboutissants de cette loi, son évolution et les dates clés.

May 3

2 min 36 sec

Pascal Bisch, pasteur et chef d'entreprise nous parle de PBH Immo, cette agence qui veut faire la différence ! On revient sur l'impact du covid sur le marché immobilier, des raisons d'être de l'agence PBH Immo et ce qui l'a différencie des autres. Plus d'informations sur pbh-immo.com

Apr 30

3 min 30 sec

PHARE FM : Qu'est-ce qui a motivé deux étudiants à réaliser un tel documentaire ? Alexandre et Jérémie De Pablos nous expliquent comment ils en sont venu à imaginer un tel projet, et les raisons qui les ont poussé à le réaliser. PHARE FM : On peut dire que vous êtes bien entouré pour ce projet, parlez-nous des personnes qui sont intervenus et de celles qui vous ont aider à développer et mettre en place le documentaire ? Alexandre et Jérémie De Pablos nous racontent à quelle point ils ont été aidé par plusieurs de leurs amis qui ont bénévolement donné de leur temps pour ce projet. PHARE FM : Pourriez-vous citer l'exemple d'un témoignage qui vous as touché ? Alexandre et Jérémie De Pablos nous décrivent comment une personne a été touché lors d'un spectacle artistique.   Retrouvé le documentaire sur leur chaine YouTube Quand Dieu visite notre quotidien

Apr 28

2 min 41 sec

Myriam Debeaurepaire, conteuse et créatrice du podcast "Mets tes écoute-cœur" nous parle de ce projet. Il vise les enfants mais pas seulement, il encourage tout un chacun ! Elle nous en dit plus également sur la Compagnie des Actes.   Plus d'informations sur : metstesecoutecoeur.com  

Apr 27

3 min 11 sec