Public Pride

Public Pride

Au cœur de la crise pandémique, les mots du « public » ont fait un retour aussi inattendu que spectaculaire. C’est presque une surprise au terme de trois décennies de « tournant néo-libéral » qui ont fragilisé l’infrastructure publique de nos États et de nos démocraties en développant une forme de scepticisme généralisé à l’égard du lexique « public » perçu, au mieux, comme une pieuse hypocrisie, au pire, comme un gage d’inefficacité. Les mots sont pourtant toujours bien là qui peuplent notre quotidien -des espaces publics aux services publics, en passant par les déclarations d’utilité publique, les biens publics, etc. -, mais ils peinent aujourd’hui à tenir leur promesse. Le podcast Public Pride propose de reprendre les chemins du « public », de faire l’inventaire de ses mondes et, au fil des émissions, de cartographier sa crise contemporaine. Parce que « public » est un « mot carrefour » de nos démocraties, ce podcast offre une vue de coupe des déliaisons contemporaines de l’État et du public, et interroge ce qu’il nous en coûte collectivement d’avoir ainsi perdu cette boussole commune. Plus avant, il conduit à explorer les voies d’une réinvention d’un nouveau « circuit public » de l’État. Croisant les perspectives d’une économiste (Anne-Laure Delatte), d’une juriste (Stéphanie Hennette) et d’un politiste (Antoine Vauchez), l’émission se décline ainsi comme un nouvel abécédaire du public. Les 6 premiers épisodes de 45 minutes prennent la forme de conversations avec des chercheur-es en sciences sociales qui ont bien voulu, au fil des dix derniers mois, revisiter leurs enquêtes en cours sous cet angle.

Réalisation :

All Episodes

Nous recevons Arnaud Bontemps et Lucie Castets du collectif Nos Servcies Publics, un collectif de fonctionnaires, contractuels, agents de la sécurité sociale engagé·e·s pour retrouver le sens des missions de service public au quotidien.  Nous les avons interrogé sur le sens de leur démarche, leurs motivations à créer ce collectif, les résultats de leur enquête d'octobre 2021 auprès d'agents publics sur le sens de leur mission. Nous sommes également revenus sur une note passionnante qui présente l'ampleur et les enjeux de l'externalisation d'une partie des missions de service public à des cabinets de conseil. 

Oct 20

41 min 20 sec

NDONGO SAMBA SYLLA :  POLITIQUES DE DEVELOPPEMENT ET FINANCE PRIVEE   Dans cet épisode de Public Pride, nous discutons avec Ndongo Samba Sylla, responsable de recherche et de programme au bureau Afrique de l'Ouest de la Fondation Rosa Luxemburg (Dakar) qui a travaillé comme conseiller technique à la présidence de la République du Sénégal. Nous échangeons avec lui sur l’aide publique au développement et sa financiarisation qui vise davantage à fournir des débouchés à l’épargne internationale que servir les réalités locales. Ndongo Samba Sylla illustre par de nombreux cas combien les pays africains sont de nouveaux lieux de prédation de l’économie financiarisée, une tendance qu’il est difficile de détacher de tonalités néocoloniales.   Pour aller plus loin : Gabor, D. Ndongo Samba Sylla (2020),  La doctrine Macron en Afrique : une bombe à retardement budgétaire, Le Grand Continent (avec Kvangraven, I. H etKoddenbrock, ), Financial subordination and uneven financialization in 21st century Africa. Community development journal, 56(1), 119-140. 2021 La Démocratie contre la République. L'autre histoire du gouvernement du peuple, L'Harmattan, 2015.  

May 25

41 min 53 sec

BENJAMIN LEMOINE : DETTE PUBLIQUE Dans cet épisode de Public Pride, nous discutons avec Benjamin Lemoine, politiste, chargé de recherche au CNRS et rattaché à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sociologie, économie et science politique. Il est spécialiste de la dette souveraine et de l’analyse des liens entre états et marchés financiers globalisés. Nous abordons avec lui  la financiarisation de la dette souveraine des États au fil des trois dernières décennies -et donc, la dépendance croissante à l’égard du marché international des capitaux. On retrace avec lui les grandes étapes historiques de cet étonnant processus qui a conduit à mettre l’État et ses services publics sous pression financière et comment des circuits alternatifs de financement permettraient de réduire la relation de dépendance de l’État aux investisseurs privés.   Pour aller plus loin :   L'ordre de la dette: Enquête sur les infortunes de l'État et la prospérité du marché. La découverte, 2016. L’État stratège pris dans les taux. Revue française de science politique, 66(3), 435-459, 2016.

May 25

46 min 33 sec

JULIA CAGE - LE FINANCEMENT PUBLIC DE LA DEMOCRATIE Dans cet épisode de Public Pride, nous discutons avec Julia Cagé, professeure d’économie à Sciences Po et co-directrice de l’axe « Evaluation de la Démocratie » du Laboratoire Interdisciplinaire d’Evaluation des Politiques Publiques (LIEPP). Ses travaux posent la question de l’autonomie du champ politique et documentent la façon dont le capital privé s’organise pour peser dans la compétition politique. Nous abordons avec elle les formes de capture économique du champs politique dans trois dimensions : le financement des partis politiques, le financement des médias et la philanthropie. Et nous l’interrogeons sur les dispositifs et cadres du financement des partis et des campagnes- finalement sur l’infrastructure publique de la démocratie qui permettrait de nous en protéger. Une écoute qui éclaire les enjeux de la campagne à venir ! Pour aller plus loin :   (avec Benoit Huet) L'information est un bien public : Refonder la propriété des médias, Paris, Seuil, 2021 Libres et égaux en voix. Fayard, 2020 Le prix de la démocratie. Fayard, 2018.

May 25

44 min 49 sec

FABIEN JOBARD – ORDRE PUBLIC Dans cet épisode de Public pride, nous conversons avec Fabien Jobard, sociologue, directeur de recherches au CNRS au CESDIP (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales). Fabien Jobard est spécialiste de la police et des politiques du maintien de l’ordre ; il travaille plus avant, notamment dans une perspective comparative franco-allemande, sur les politiques pénales. Pour Public pride, nous avons demandé à Fabien Jobard de nous proposer quelques interrogations et analyses sur ce qui fait de la police et du maintien de l’ordre des institutions publiques. Avec lui, nous revenons sur la promesse révolutionnaire d’une force publique au service de tous pour la confronter aux évolutions contemporaines des modalités du maintien de l’ordre, aux dossiers brûlants que sont les pratiques discriminatoires des contrôles de police ou les violences policières, à la privatisation des forces de sécurité et aux enjeux liés à la mise en débat public des questions relatives à l’ordre public. Une écoute indispensable ! Publications récentes : (avec Olivier Fillieule) Politiques du désordre. La police des manifestations en France, Paris, Seuil, 2020. (avec Jérémie Gauthier) Police. Questions sensibles. Paris : Presses Universitaires de France, 2018, 101 pages.

May 25

46 min 43 sec

STEPHANE TONNELAT – ESPACE PUBLIC Stéphane Tonnelat est chercheur en sociologie au CNRS au LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme) à l’Université Paris-Ouest Nanterre. Ses enquêtes ethnographiques l’ont conduit à travailler sur les divers types d’espaces publics urbains (parcs, friches, ferry, etc.) et notamment sur les interactions sur la ligne 7 du métro dans le Queens à New York auquel il a consacré un ouvrage publié récemment. Public Pride le reçoit pour parler de la recherche qu’il conduit actuellement sur le vaste projet d’aménagement urbain et commercial Europacity et sur les mobilisations qui se sont développées dans le Collectif pour le Triangle du Gonesse. Il nous fait entrer au cœur des épreuves de forces autour de la définition de l’intérêt public qui opposent les grands aménageurs et un « contre-public » émergent porteur de nouvelles formes d’attachement aux sols et aux terres de l’espace public. Il poursuit ainsi une réflexion sur l’articulation des espaces du public et de la démocratie. Une écoute indispensable aussi ! Publications récentes (avec Terzi, Cédric), « The Publicization of Public Space ». Environment and Planning A 49 (3): 519‑3, 2017. « La dimension sensible des problèmes publics ». Raisons Pratiques, 2012, no 22. « Un contentieux microclimatique : ethnographie d’un référé sur l’occupation de terres agricoles en voie d’urbanisation ». Droit et Société, 2021 (à paraître) International Express. New Yorkers on the 7 Train, Columbia University Press, 2018

May 25

51 min 34 sec

Sandra Laugier est professeure de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de philosophie du langage, de philosophie morale et de philosophie politique, elle a largement publié autour des questions de la démocratie. Public pride la reçoit autour de la réflexion qu’elle a menée, au cœur de la crise pandémique de 2020, sur la manière dont elle a mis en évidence l’invisibilisation des fonctions du care dans le fonctionnement de la société contemporaine. Elle invite ce faisant à intégrer pleinement l’apport de la théorie féministe sur la prise en charge de la dépendance et tous les savoir-faire et savoir-être qui l’accompagnent. Ce faisant, elle poursuit un travail sur la nécessité de repenser le public de la démocratie en y intégrant pleinement les compétences ordinaires des citoyens -de tous les citoyens. Une écoute indispensable pour qui espère un monde de demain ! Publications récentes (avec Najat Vallaud Belkacem), La société des vulnérables. Leçons féministes d’une crise, Gallimard, Coll. Tracts, 2020 (avec Albert Ogien), Antidémocratie, La Découverte, 2017. (avec Albert Ogien), Le principe démocratie. Enquête sur les nouvelles formes du politique, La Découverte, 2014.

May 24

44 min 5 sec