Pensée Chrétienne

Jean-Hugues Jéquier

(Re)découvrez la Bible chapitre par chapitre. Pasteur depuis ses 28 ans, Jean-Hugues Jéquier apporte avec passion le contexte historique et une compréhension actuelle de chaque texte.

Plus de ressources sont disponibles sur le site penseechretienne.com

All Episodes

1 David s'enfuit de Najoth, près de Rama. Il alla trouver Jonathan et dit : « Qu'ai-je fait ? Quelle est ma faute, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu'il en veuille à ma vie ? » 2 Jonathan lui répondit : « Certainement pas, tu ne mourras pas. Mon père ne fait absolument rien sans m'en informer. Pourquoi donc me cacherait-il cela ? Non, ce n’est pas le cas. » 3 David répéta avec serment : « Ton père sait bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux et il se sera dit : ‘Que Jonathan ne le sache pas, cela lui ferait de la peine.’Mais l'Eternel est vivant et ton âme est vivante, il n'y a qu'un pas entre moi et la mort. » 4 Jonathan dit à David : « Je ferai pour toi ce que tu voudras. » 5 David lui répondit : « Demain, c’est le début du mois et je devrais normalement manger à la table du roi. Laisse-moi partir. Je me cacherai dans les champs jusqu'au soir du troisième jour. 6 Si ton père remarque mon absence, tu diras : ‘David m'a supplié de le laisser aller à Bethléhem, sa ville d’origine, parce qu'il y a un sacrifice annuel pour toute sa famille.’ 7 S'il dit : ‘C'est bien’, ton serviteur alors n'a rien à craindre. Mais si la colère s'empare de lui, sache qu’il a décidé de me faire du mal. 8 Montre donc ton attachement à ton serviteur, puisque tu as fait une alliance devant l'Eternel avec moi. Et si je suis coupable de quelque chose, enlève-moi toi-même la vie. En effet, pourquoi me conduirais-tu jusqu'à ton père ? » 9 Jonathan lui dit : « Sois bien certain que je t'informerai, si j'apprends que mon père a décidé de te faire du mal ! » 10 David demanda à Jonathan : « Qui m'informera dans le cas où ton père te répondrait avec dureté ? » 11 Jonathan lui dit : « Viens, sortons dans les champs. » Et ils sortirent tous deux dans les champs. 12 Jonathan dit à David : « J’en prends à témoin l'Eternel, le Dieu d'Israël, je chercherai à connaître les intentions de mon père demain ou après-demain. Dans le cas où il serait bien disposé vis-à-vis de toi, si je n'envoie pas quelqu'un vers toi pour t'en informer, 13 que l'Eternel me traite avec la plus grande sévérité ! Dans le cas où mon père trouverait bon de te faire du mal, je t'informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t'en ailles en paix. Que l'Eternel soit avec toi comme il l’a été avec mon père ! 14 Si je reste en vie, veuille agir envers moi avec la bonté de l'Eternel, et si je meurs, 15 ne retire jamais ta bonté envers ma famille, pas même lorsque l'Eternel supprimera chacun de tes ennemis de la surface de la terre. 16 En effet, Jonathan a fait alliance avec la famille de David. Que l'Eternel se venge des ennemis de David ! » 17 Jonathan fit encore prêter serment à David au nom de son amour pour lui, car il l'aimait comme lui-même. 18 Jonathan lui dit : « Demain, c’est le début du mois. On remarquera ton absence, car ta place sera vide. 19 Tu descendras le troisième jour jusqu'à l'endroit où tu t'étais caché le jour où l’affaire a commencé, et tu resteras près de la pierre d'Ezel. 20 Je tirerai trois flèches du côté de la pierre, comme si je visais une cible. 21 J'enverrai un jeune serviteur en lui disant : ‘Va retrouver les flèches.’Si je lui dis : ‘Les flèches sont moins loin que toi, prends-les’, alors viens, car il y a paix pour toi et tu n'as rien à craindre, l'Eternel est vivant ! 22 Mais si je dis au jeune homme : ‘Les flèches sont plus loin que toi’, alors va-t’en, car l'Eternel te fait partir. 23 L'Eternel est pour toujours témoin de la parole que nous nous sommes donnée l'un à l'autre. » 24 David se cacha dans les champs. C'était le début du mois et le roi prit place à table pour manger. 25 Le roi s'assit à sa place habituelle contre la paroi, Jonathan en face et Abner à côté de Saül, mais la place de David resta vide. 26 Saül ne dit rien ce jour-là, car il pensait : « C'est un accident, il n'est pas pur, certainement il n'est pas pur. »

Nov 27

18 min 13 sec

1 Saül parla à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs de faire mourir David. Mais Jonathan, fils de Saül, avait une grande affection pour David. 2 Il l'en informa en lui disant : « Mon père Saül cherche à te faire mourir. Tiens-toi donc sur tes gardes demain matin, reste à l'écart et cache-toi. 3 Quant à moi, je sortirai et je me tiendrai aux côtés de mon père dans le champ où tu te trouveras. Je lui parlerai de toi. Je verrai alors ce qu'il dira et je te le rapporterai. » 4 Jonathan parla en bien de David à son père Saül. Il dit : « Que le roi ne commette pas de péché envers son serviteur David, car il n'en a pas commis envers toi. Au contraire, il a agi pour ton bien : 5 il a risqué sa vie, il a tué le Philistin, et l'Eternel a accompli une grande délivrance pour tout Israël. Tu as vu cela et tu t'en es réjoui. Pourquoi pécherais-tu contre le sang innocent et ferais-tu mourir David sans raison ? » 6 Saül écouta Jonathan et jura : « L'Eternel est vivant ! David ne mourra pas. » 7 Jonathan appela David et lui rapporta toutes ces paroles, puis il le conduisit chez Saül, et David fut à son service comme auparavant. 8 La guerre continuait. David marcha contre les Philistins et se battit contre eux. Il leur infligea une grande défaite et ils prirent la fuite devant lui. 9 Alors le mauvais esprit envoyé par l'Eternel fut sur Saül. Celui-ci était assis dans sa maison, sa lance à la main. 10 David jouait. Saül voulut le clouer avec sa lance contre la paroi, mais David l’évita et la lance s'enfonça dans la paroi. David prit la fuite et s'échappa pendant la nuit. 11 Saül envoya des hommes à la maison de David pour le surveiller et le faire mourir au matin. Mais Mical, la femme de David, l'en informa en lui disant : « Si tu ne te sauves pas cette nuit, demain tu es un homme mort. » 12 Elle le fit descendre par la fenêtre, et David s'en alla et prit la fuite. C'est ainsi qu'il s’échappa. 13 Ensuite Mical prit le théraphim et le plaça dans le lit. Elle mit une peau de chèvre à la tête du lit et elle enveloppa le théraphim d'une couverture. 14 Lorsque Saül envoya des hommes arrêter David, elle dit : « Il est malade. » 15 Saül les renvoya pour qu'ils le voient en disant : « Apportez-le-moi dans son lit, afin que je le fasse mourir. » 16 Ces envoyés revinrent et constatèrent que c’était le théraphim qui était dans le lit, avec une peau de chèvre à l’endroit de la tête. 17 Saül dit à Mical : « Pourquoi m'as-tu ainsi trompé et as-tu laissé partir mon ennemi ? Voilà qu’il s'est échappé ! » Mical répondit à Saül : « Il m'a dit : ‘Laisse-moi partir ou je te tue !’ » 18 C'est ainsi que David prit la fuite et put s’échapper. Il se rendit vers Samuel à Rama et lui raconta tout ce que Saül lui avait fait. Puis il alla avec Samuel habiter à Najoth. 19 On le rapporta à Saül en disant : « David se trouve à Najoth, près de Rama. » 20 Saül envoya des hommes arrêter David. Ils virent une assemblée de prophètes en train de prophétiser, avec Samuel à leur tête. L'Esprit de Dieu reposa sur les envoyés de Saül et ils se mirent eux aussi à prophétiser. 21 On le rapporta à Saül, qui envoya d'autres hommes, et eux aussi se mirent à prophétiser. Il en envoya encore, pour la troisième fois, et ils se mirent également à prophétiser. 22 Alors Saül se rendit lui-même à Rama. Arrivé à la grande citerne qui se trouve à Sécou, il demanda : « Où sont Samuel et David ? » On lui répondit : « Ils sont à Najoth, près de Rama. » 23 Il prit alors la direction de Najoth, près de Rama. L'Esprit de Dieu reposa aussi sur lui et Saül continua son chemin en prophétisant jusqu'à son arrivée à Najoth, près de Rama. 24 Il retira ses vêtements et prophétisa aussi devant Samuel. Il se jeta nu par terre et resta ainsi tout ce jour-là et toute la nuit. Voilà pourquoi l'on dit : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »

Nov 27

16 min 7 sec

17 Saül dit à David : « Je vais te donner en mariage ma fille aînée Mérab. Seulement, sers-moi comme un vaillant homme et mène les guerres de l'Eternel. » Il se disait : « Je ne veux pas porter la main contre lui. Que ce soient les Philistins qui le fassent ! » 18 David répondit à Saül : « Qui suis-je, qu'est-ce que ma vie et qu'est-ce que le clan de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roi ? » 19 Lorsque le moment où Mérab, la fille de Saül, devait être donnée en mariage à David arriva, elle fut donnée à Adriel, de Mehola. 20 Mical, la fille de Saül, tomba amoureuse de David. On en informa Saül et cela lui plut. 21 Il se disait : « Je la lui donnerai en mariage. Ainsi, elle représentera un piège pour lui et il tombera sous les coups des Philistins. » Saül dit une nouvelle fois à David : « Aujourd'hui tu vas devenir mon gendre. » 22 Saül donna l’ordre suivant à ses serviteurs : « Parlez en secret à David et dites-lui : ‘Le roi a de l’affection pour toi et tous ses serviteurs t'aiment. Deviens maintenant son gendre !’ » 23 Les serviteurs de Saül répétèrent ces paroles à David et il répondit : « Croyez-vous qu'il soit facile de devenir le gendre du roi ? Je ne suis qu’un homme pauvre, sans importance. » 24 Les serviteurs de Saül lui rapportèrent ce qu'avait répondu David. 25 Saül dit : « Voici comment vous parlerez à David : ‘Le roi ne réclame aucune dot. Toutefois, il désire 100 prépuces de Philistins pour être vengé de ses ennemis.’ » Saül avait le projet de faire tomber David entre les mains des Philistins. 26 Les serviteurs de Saül rapportèrent ces paroles à David, et ce dernier accepta les conditions qui lui étaient posées pour devenir le gendre du roi. Avant le délai fixé, 27 David se leva, partit avec ses hommes et tua 200 Philistins. Il rapporta leurs prépuces et les livra tous au roi afin de devenir son gendre. Alors Saül lui donna sa fille Mical pour femme. 28 Saül vit et comprit que l'Eternel était avec David. Quant à sa fille Mical, elle aimait David. 29 Saül eut de plus en plus peur de David et il fut toute sa vie son ennemi. 30 Chaque fois que les princes des Philistins partaient au combat, David avait plus de succès que tous les serviteurs de Saül, et son nom devint très célèbre.

Nov 27

12 min 52 sec

10 Le lendemain, le mauvais esprit envoyé par Dieu vint sur Saül, qui eut des accès de délire au milieu de sa maison. David jouait comme les autres jours et Saül avait sa lance à la main. 11 Saül leva sa lance en se disant : « Je vais clouer David contre la paroi. » Mais David l’évita par deux fois. 12 Saül éprouvait de la peur vis-à-vis de David, parce que l'Eternel était avec David alors qu’il s'était retiré de lui. 13 Il l'éloigna de lui et l'établit chef de mille hommes. David partait en campagne et en revenait à la tête du peuple. 14 Il réussissait dans toutes ses entreprises et l'Eternel était avec lui. 15 Voyant qu'il réussissait toujours, Saül avait peur de lui. David épouse Mikal, fille de Saül 16 En revanche, tout Israël et tout Juda aimaient David, parce qu'il partait en campagne et en revenait à leur tête.

Nov 27

13 min 32 sec

51 Il courut, s'arrêta près du Philistin et prit son épée en la tirant du fourreau. Il l’acheva et lui coupa la tête. Voyant que leur héros était mort, les Philistins prirent la fuite. 52 Les hommes d'Israël et de Juda se levèrent, poussèrent des cris et les poursuivirent jusque dans la vallée et jusqu'aux portes d'Ekron. Les Philistins blessés à mort tombèrent sur le chemin de Shaaraïm jusqu'à Gath et Ekron. 53 Les Israélites mirent fin à leur poursuite et revinrent piller le camp. 54 David prit la tête du Philistin et l’amena à Jérusalem, et il déposa dans sa tente les armes du Philistin. 55 Lorsque Saül avait vu David marcher à la rencontre du Philistin, il avait dit à Abner, le chef de l'armée : « De qui ce jeune homme est-il le fils, Abner ? » Abner avait répondu : « Aussi vrai que ton âme est vivante, roi, je l'ignore. » 56 « Informe-toi donc pour savoir de qui ce jeune homme est le fils », avait dit le roi. 57 Quand David fut de retour après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le conduisit devant Saül. David tenait à la main la tête du Philistin. 58 Saül lui dit : « De qui es-tu le fils, jeune homme ? » Et David répondit : « Je suis le fils de ton serviteur Isaï, le Bethléhémite. » 1 Samuel 18 1 Alors que David finissait de parler à Saül, Jonathan s'attacha à lui. Jonathan aima David comme lui-même. 2 Ce jour-là, Saül garda David chez lui et ne le laissa pas retourner chez son père. 3 Jonathan fit alliance avec David, parce qu'il l'aimait comme lui-même. 4 Il retira le manteau qu'il portait pour le donner à David et il lui donna ses vêtements, y compris son épée, son arc et sa ceinture. 5 David partait en campagne et il réussissait partout où l'envoyait Saül. Celui-ci le mit à la tête des hommes de guerre, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs de Saül. 6 Alors qu’ils revenaient de guerre, après que David eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d'Israël à la rencontre du roi Saül. Elles chantaient et dansaient au son des tambourins et des triangles, et elles poussaient des cris de joie. 7 Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres en disant : « Saül a frappé ses 1000, et David ses 10'000. » 8 Saül fut très irrité, il prit très mal la situation. Il dit : « On en donne 10'000 à David, et c'est à moi que l'on donne les 1000 ! Il ne lui manque plus que la royauté ! » 9 Saül regarda David avec malveillance à partir de ce jour et par la suite.

Nov 27

18 min 37 sec

25 Chacun disait : « Avez-vous vu s'avancer cet homme ? C'est pour jeter un défi à Israël qu'il s'est avancé ! Si quelqu'un le tue, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille et libérera sa famille de tout impôt en Israël. » 26 David demanda aux hommes qui se trouvaient près de lui : « Que fera-t-on pour celui qui tuera ce Philistin et qui écartera la honte d’Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l'armée du Dieu vivant ? » 27 Le peuple répéta les mêmes choses en précisant : « Voilà comment l'on agira pour celui qui le tuera. » 28 Eliab, le frère aîné de David, l'avait entendu parler à ces hommes, et il fut enflammé de colère contre lui. Il dit : « Pourquoi es-tu descendu ici et à qui as-tu laissé ton petit troupeau dans le désert ? Je connais ton orgueil et la méchanceté de ton cœur. C'est pour voir la bataille que tu es descendu. » 29 David répondit : « Qu'ai-je donc fait ? N’ai-je pas le droit de m’exprimer ? » 30 Il se détourna de lui pour s'adresser à un autre et posa les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois. 31 Après avoir entendu les paroles prononcées par David, on les répéta à Saül, qui le fit venir. 32 David dit à Saül : « Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Moi, ton serviteur, j’irai me battre contre lui. » 33 Saül dit à David : « Tu ne peux pas aller te battre contre ce Philistin. Tu n’es qu’un enfant, alors que lui, il est un homme de guerre depuis sa jeunesse. » 34 David dit à Saül : « Ton serviteur gardait les brebis de son père. Quand un lion ou un ours venait pour en enlever une du troupeau, 35 je courais après lui, je le frappais et j'arrachais la brebis de sa gueule. S'il m’attaquait, je l’attrapais par la gorge, je le frappais et je le tuais. 36 C'est ainsi que ton serviteur a frappé le lion et l'ours, et ce sera aussi le sort du Philistin, de cet incirconcis, car il a insulté l'armée du Dieu vivant. » 37 David ajouta : « L'Eternel m'a délivré de la griffe du lion et de la patte de l'ours, et il me délivrera aussi de ce Philistin. » Saül dit à David : « Vas-y donc et que l'Eternel soit avec toi ! » 38 Saül fit enfiler sa tenue à David. Il plaça sur sa tête un casque en bronze et le revêtit d’une cuirasse. 39 David mit l'épée de Saül par-dessus ses habits et voulut marcher, car il n'avait encore jamais essayé, mais il dit à Saül : « Je ne peux pas marcher avec cette armure, je n'y suis pas habitué. » Et il s'en débarrassa. 40 Il prit en main son bâton, puis il choisit dans le torrent cinq pierres lisses et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Enfin, sa fronde à la main, il s'avança contre le Philistin. 41 Le Philistin s'approcha peu à peu de David, et l'homme qui portait son bouclier marchait devant lui. 42 Le Philistin regarda David et, lorsqu'il l’aperçut, il le méprisa, car il ne vit en lui qu'un enfant roux à la belle apparence. 43 Le Philistin dit à David : « Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ? » Après l'avoir maudit par ses dieux, 44 il ajouta : « Viens vers moi, que je donne ta chair à manger aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs ! » 45 David dit au Philistin : « Tu marches contre moi avec l'épée, la lance et le javelot ; moi, je marche contre toi au nom de l'Eternel, le maître de l’univers, au nom du Dieu de l'armée d'Israël que tu as insultée. 46 Aujourd'hui l'Eternel va te livrer entre mes mains. Je t'abattrai et je te couperai la tête. Aujourd'hui je vais donner les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages. Toute la terre saura alors qu'Israël a un Dieu, 47 et toute cette assemblée saura que ce n'est ni par l'épée ni par la lance que l'Eternel sauve. En effet, la victoire appartient à l'Eternel et il vous livre entre nos mains. » 48 Dès que le Philistin se mit à marcher vers lui, David courut sur le champ de bataille à sa rencontre.

Nov 27

18 min 41 sec

1 Les Philistins réunirent leurs troupes pour faire la guerre et ils se rassemblèrent à Soco, ville qui appartient à Juda. Ils installèrent leur camp entre Soco et Azéka, à Ephès-Dammim. 2 Saül et les hommes d'Israël se rassemblèrent aussi. Ils installèrent leur camp dans la vallée d’Ela et ils se rangèrent en ordre de bataille contre les Philistins. 3 Les Philistins se tenaient sur une montagne, et Israël sur celle d’en face : la vallée les séparait. 4 Un homme sortit alors du camp des Philistins et s'avança entre les deux armées. Il s’appelait Goliath, venait de Gath et mesurait environ 3 mètres. 5 Il avait sur la tête un casque en bronze et il portait une cuirasse à écailles en bronze qui pesait près de 60 kilos. 6 Il avait des jambières en bronze et tenait un javelot en bronze en bandoulière. 7 Le bois de sa lance avait la grosseur d’un cylindre de métier à tisser, et la lance, en fer, pesait 7 kilos. Celui qui portait son bouclier marchait devant lui. 8 Le Philistin s'arrêta et s'adressa aux troupes d'Israël rangées en ordre de bataille. Il leur cria : « Pourquoi sortez-vous pour vous ranger en ordre de bataille ? Ne suis-je pas le Philistin et n'êtes-vous pas des esclaves de Saül ? Choisissez un homme qui descende contre moi ! 9 S'il peut me battre et qu'il me tue, nous serons vos esclaves. Mais si je l'emporte sur lui et que je le tue, vous serez nos esclaves et vous nous servirez. » 10 Le Philistin dit encore : « Je jette aujourd’hui un défi à l'armée d'Israël : donnez-moi un homme, pour que nous nous battions ensemble ! » 11 En entendant ces paroles du Philistin, Saül et tout Israël furent effrayés et remplis de peur. 12 Or David était le fils de l’Ephratien de Bethléhem en Juda nommé Isaï qui avait huit fils. A l’époque de Saül, cet homme était vieux, d’un âge avancé. 13 Les trois fils aînés d'Isaï avaient suivi Saül à la guerre. Voici le nom de ses trois fils partis pour la guerre : Eliab, l’aîné, Abinadab le deuxième et Shamma, le troisième. 14 David était le plus jeune, et les trois aînés avaient suivi Saül. 15 Quant à David, il faisait le va-et-vient, quittant Saül pour garder les brebis de son père à Bethléhem. 16 Le Philistin s'avançait matin et soir, et il se présenta ainsi pendant 40 jours. 17 Isaï dit à son fils David : « Prends pour tes frères cette mesure de grain rôti et ces 10 pains, et cours au camp vers tes frères. 18 Porte aussi ces 10 fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien et tu m’en apporteras une preuve de leur part. 19 Ils sont avec Saül et tous les hommes d'Israël dans la vallée d’Ela, et ils font la guerre aux Philistins. » 20 David se leva de bon matin. Il laissa les brebis à un gardien, prit ses affaires et partit, comme Isaï le lui avait ordonné. Lorsqu'il arriva au camp, l'armée était en marche pour se ranger en ordre de bataille et poussait des cris de guerre. 21 Les Israélites et les Philistins se mirent en ordre de bataille, armée contre armée. 22 David confia les affaires qu'il transportait au gardien du matériel et courut vers les rangs de l'armée. Aussitôt arrivé, il demanda à ses frères comment ils allaient. 23 Il était en train de parler avec eux lorsque le Philistin de Gath appelé Goliath s'avança entre les deux armées, hors des rangs des Philistins. Il tint les mêmes discours que les autres fois et David les entendit. 24 A la vue de cet homme, tous les Israélites prirent la fuite et furent remplis de peur.

Nov 27

18 min 10 sec

14 L'Esprit de l'Eternel se retira de Saül, et celui-ci fut tourmenté par un mauvais esprit envoyé par l'Eternel. 15 Les serviteurs de Saül lui dirent : « Voici qu’un mauvais esprit envoyé par Dieu te tourmente. 16 Que notre seigneur parle ! Tes serviteurs sont à ta disposition. Ils chercheront un homme qui sache jouer de la harpe. Quand le mauvais esprit envoyé par Dieu sera sur toi, il en jouera et tu seras soulagé. » 17 Saül répondit à ses serviteurs : « Trouvez-moi donc un homme qui joue bien et amenez-le-moi. » 18 L'un des serviteurs prit la parole et dit : « J'ai vu un fils d'Isaï, le Bethléhémite, qui sait jouer. C'est aussi un homme fort et vaillant, un guerrier. Il parle bien, a une belle apparence et l'Eternel est avec lui. » 19 Saül envoya des messagers à Isaï pour lui dire : « Envoie-moi ton fils David, celui qui est avec les brebis. » 20 Isaï prit un âne qu'il chargea de pain, d'une outre de vin et d'un chevreau, et il envoya tout cela à Saül par l’intermédiaire de son fils David. 21 David arriva vers Saül et se présenta devant lui. Il plut beaucoup à Saül et il fut désigné pour porter ses armes. 22 Saül fit dire à Isaï : « Je t’en prie, laisse David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux. » 23 Lorsque le mauvais esprit envoyé par Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et en jouait. Saül se calmait alors et se sentait mieux, et le mauvais esprit s'éloignait de lui.

Nov 27

11 min 34 sec

1 L'Eternel dit à Samuel : « Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l'ai rejeté afin qu'il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d'huile et pars ! Je t'envoie chez Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi. » 2 Samuel dit : « Comment pourrais-je y aller ? Saül l'apprendra et me tuera. » L'Eternel dit : « Tu prendras une génisse avec toi et tu diras : ‘Je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel.’ 3 Tu inviteras Isaï au sacrifice. Je te préciserai ce que tu dois faire et tu désigneras par onction pour moi celui que je t’indiquerai. » 4 Samuel fit ce que l'Eternel avait dit et se rendit à Bethléhem. Les anciens de la ville accoururent effrayés à sa rencontre et demandèrent : « Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d'heureux ? » 5 Il répondit : « Oui, je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel. Consacrez-vous et venez avec moi au sacrifice. » Il fit aussi consacrer Isaï et ses fils et les invita au sacrifice. 6 Lorsqu'ils entrèrent, il se dit, en voyant Eliab : « Certainement, celui que l'Eternel désigne par onction est ici devant lui. » 7 Mais l'Eternel dit à Samuel : « Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille, car je l'ai rejeté. En effet, l’Eternel n’a pas le même regard que l’homme : l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur. » 8 Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. » 9 Isaï fit passer Shamma et Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. » 10 Isaï fit passer sept de ses fils devant Samuel et Samuel dit à Isaï : « L'Eternel n'a choisi aucun d'eux. » 11 Puis Samuel dit à Isaï : « Tous tes fils sont-ils là ? » Il répondit : « Il reste encore le plus jeune, mais il garde les brebis. » Alors Samuel dit à Isaï : « Envoie quelqu’un le chercher, car nous ne prendrons pas place avant qu'il ne soit arrivé. » 12 Isaï envoya quelqu’un le chercher. Il était roux, avec de beaux yeux et une belle apparence. L'Eternel dit à Samuel : « Lève-toi, verse de l’huile sur lui, car c'est lui ! » 13 Samuel prit la corne d'huile et le consacra par onction au milieu de ses frères. L'Esprit de l'Eternel vint sur David, à partir de ce jour et par la suite. Samuel se leva et partit à Rama.

Nov 27

15 min 1 sec

10 L'Eternel adressa la parole à Samuel : 11 « Je regrette d'avoir établi Saül pour roi, car il se détourne de moi et n'accomplit pas mes paroles. » Samuel fut irrité et il cria à l'Eternel toute la nuit. 12 Il se leva de bon matin pour aller à la rencontre de Saül. On vint lui dire : « Saül s’est rendu à Carmel et il s'y est érigé un monument. Puis il est reparti et, passant plus loin, il est descendu à Guilgal. » 13 Samuel se rendit vers Saül, et Saül lui dit : « Sois béni de l'Eternel ! J'ai accompli la parole de l'Eternel. » 14 Samuel dit : « Qu'est-ce donc que ce bêlement de brebis qui parvient à mes oreilles et ce mugissement de bœufs que j'entends ? » 15 Saül répondit : « Ils les ont amenés de chez les Amalécites, parce que le peuple a épargné les meilleures brebis et les meilleurs bœufs afin de les offrir en sacrifice à l'Eternel, ton Dieu. Le reste, nous l'avons voué à la destruction. » 16 Samuel dit à Saül : « Arrête ! Je vais te révéler ce que l'Eternel m'a dit cette nuit. » Saül lui dit : « Parle ! » 17 Samuel dit : « Alors que tu étais petit à tes propres yeux, n'es-tu pas devenu le chef des tribus d'Israël et l'Eternel ne t'a-t-il pas désigné par onction pour que tu sois roi sur Israël ? 18 L'Eternel t'avait envoyé en disant : ‘Va vouer à la destruction ces pécheurs que sont les Amalécites. Tu leur feras la guerre jusqu'à ce que tu les aies exterminés.’ 19 Pourquoi n'as-tu pas écouté l'Eternel ? Pourquoi t'es-tu jeté sur le butin et as-tu fait ce qu’il désapprouve ? » 20 Saül répondit à Samuel : « J'ai écouté l'Eternel et j'ai suivi la voie où il m'envoyait. J'ai ramené Agag, le roi d'Amalek, et j'ai voué les Amalécites à la destruction. 21 Mais le peuple a pris sur le butin les meilleures brebis et les meilleurs bœufs qui devaient être consacrés, afin de les offrir en sacrifice à l'Eternel, ton Dieu, à Guilgal. » 22 Samuel dit : « L'Eternel trouve-t-il autant de plaisir dans les holocaustes et les sacrifices que dans l'obéissance à sa voix ? Non, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices et l'écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers. 23 Oui, la révolte est aussi coupable que la divination, et la résistance au Seigneur est aussi fautive que le recours aux théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l'Eternel, il te rejette lui aussi comme roi. » 24 Alors Saül dit à Samuel : « J'ai péché, car j'ai enfreint l'ordre de l'Eternel et tes paroles. J’ai eu peur du peuple et je l'ai écouté. 25 Maintenant, je t'en prie, pardonne mon péché, reviens avec moi et j'adorerai l'Eternel. » 26 Samuel dit à Saül : « Je ne reviendrai pas avec toi, car tu as rejeté la parole de l'Eternel et l'Eternel te rejette. Tu ne seras plus roi sur Israël. » 27Alors que Samuel tournait le dos pour s'en aller, Saül l’attrapa par le pan de son manteau, qui fut arraché. 28 Samuel lui dit : « L'Eternel t’arrache aujourd'hui la royauté d'Israël et la donne à un autre, qui est meilleur que toi. 29 Celui qui est la force d'Israël ne ment pas et n’éprouve pas de regrets, car il n'est pas un homme pour avoir des regrets. » 30 Saül répéta : « J'ai péché ! Maintenant honore-moi devant les anciens de mon peuple et devant Israël. Reviens avec moi et j'adorerai l'Eternel, ton Dieu. » 31 Samuel revint à la suite de Saül, et Saül adora l'Eternel. 32 Puis Samuel dit : « Amenez-moi Agag, le roi d'Amalek. » Agag s'avança vers lui d'un air joyeux ; il se disait : « Certainement, l'amertume de la mort s’est écartée. » 33 Samuel dit : « De même que ton épée a privé des femmes de leurs enfants, de même ta mère sera privée d'un fils. » Et Samuel mit Agag en pièces devant l'Eternel à Guilgal. 34 Samuel partit pour Rama et Saül remonta chez lui à Guibea de Saül. 35 Samuel n'alla plus voir Saül jusqu'au jour de sa mort. En effet, il pleurait sur lui, parce que l'Eternel regrettait de l'avoir établi roi d'Israël.

Nov 27

16 min 1 sec

47 Après avoir pris possession de la royauté sur Israël, Saül fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis : aux Moabites, aux Ammonites, aux Edomites, aux rois de Tsoba et aux Philistins ; et partout où il se tournait, il était vainqueur. 48 Il montra sa force, battit Amalek et délivra Israël de l’oppression de ceux qui le pillaient. 49 Les fils de Saül étaient Jonathan, Jishvi et Malkishua. L’aînée de ses deux filles s'appelait Mérab, et la plus jeune Mical. 50 La femme de Saül s’appelait Achinoam ; elle était la fille d'Achimaats. Le chef de son armée avait pour nom Abner ; il était le fils de Ner, l’oncle de Saül. 51 Kis, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient les fils d'Abiel. 52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins. Dès que Saül apercevait un homme fort et vaillant, il le prenait à son service. Chapitre 15 1 Samuel dit à Saül : « C'est moi que l'Eternel a envoyé pour te consacrer par onction comme roi sur son peuple, sur Israël. Ecoute donc les paroles prononcées par l'Eternel ! 2 ‘Voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : Je me souviens de ce que les Amalécites ont fait à Israël lorsqu'ils lui ont barré le chemin à sa sortie d'Egypte. 3 Va maintenant frapper les Amalécites. Vouez à la destruction tout ce qui leur appartient. Tu ne les épargneras pas et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et bébés, bœufs et brebis, chameaux et ânes.’ » 4 Saül convoqua le peuple et le passa en revue à Thelaïm : il y avait 200'000 fantassins ainsi que 10'000 hommes de Juda. 5 Saül marcha jusqu'à la ville d'Amalek et plaça une embuscade dans la vallée. 6 Il dit aux Kéniens : « Partez, retirez-vous, quittez les Amalécites afin que je ne vous fasse pas subir le même sort qu’à eux. En effet, vous avez fait preuve de bonté envers tous les Israélites lorsqu'ils sont montés d'Egypte. » Les Kéniens se retirèrent alors du milieu des Amalécites. 7 Saül porta des coups à Amalek depuis Havila jusqu'à Shur, qui fait face à l'Egypte. 8 Il captura Agag, roi d'Amalek, vivant et il voua à la destruction tout le peuple en le passant au fil de l'épée. 9 Mais Saül et le peuple épargnèrent Agag ainsi que les meilleures brebis, les meilleurs bœufs, les meilleures bêtes de la seconde portée, les agneaux gras et tout ce qu'il y avait de bon ; ils ne voulurent pas le vouer à la destruction. En revanche, ils exterminèrent tout ce qui était sans valeur et chétif.

Nov 18

22 min 50 sec

24 La journée fut fatigante pour les Israélites. Saül avait lié le peuple par serment en disant : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis ! » et personne n'avait pris de nourriture. 25 Tout le peuple était arrivé dans une forêt où il y avait du miel à la surface du sol. 26 Lorsque le peuple entra dans la forêt, il vit le miel qui coulait, mais personne ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment. 27 Quant à Jonathan, il ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple. Il avança le bout du bâton qu'il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel et ramena la main à la bouche ; et sa vue devint claire. 28 Alors quelqu'un du peuple lui adressa la parole et dit : « Ton père a fait jurer le peuple en disant : ‘Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui !’et le peuple est épuisé. » 29 Jonathan dit : « Mon père fait du tort au peuple. Regardez donc comme ma vue est devenue claire du fait que j'ai goûté un peu de ce miel. 30 Si aujourd'hui le peuple avait mangé du butin qu'il a trouvé chez ses ennemis, la défaite des Philistins n'aurait-elle pas été plus grande ? » 31 Ce jour-là, ils portèrent des coups aux Philistins depuis Micmash jusqu'à Ajalon. Le peuple était très fatigué, 32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des bœufs et des veaux, les égorgea à même le sol et en mangea avec le sang. 33 On le rapporta à Saül en disant : « Le peuple pèche contre l'Eternel en mangeant de la viande avec le sang. » Saül dit : « Vous commettez un acte d’infidélité. Roulez immédiatement une grande pierre vers moi. » 34 Puis il ajouta : « Dispersez-vous parmi le peuple et ordonnez à chacun de m'amener son bœuf ou sa brebis et de l'égorger ici. Ensuite vous pourrez manger et vous ne pécherez pas contre l'Eternel en mangeant la viande avec le sang. » Pendant la nuit, chaque membre de la troupe amena son bœuf afin de l'égorger sur la pierre. 35 Saül construisit un autel pour l'Eternel. Ce fut le premier autel qu'il construisit en l’honneur de l'Eternel. 36 Saül dit : « Descendons cette nuit à la poursuite des Philistins ! Pillons-les jusqu'au matin, sans laisser de survivant. » Les Israélites répondirent : « Fais tout ce qui te semblera bon. » Alors le prêtre dit : « Approchons-nous ici de Dieu. » 37 Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu entre les mains d'Israël ? » Mais l’Eternel ne lui donna aucune réponse ce jour-là. 38 Saül dit : « Approchez-vous ici, vous tous, les chefs du peuple. Faites des recherches et voyez quel péché a été commis aujourd'hui. 39 En effet, l'Eternel, le libérateur d'Israël, est vivant, même si mon fils Jonathan en est l'auteur, il mourra. » Dans tout le peuple, personne ne lui répondit. 40 Saül dit à tout Israël : « Mettez-vous d'un côté, et mon fils Jonathan et moi, nous serons de l'autre. » Le peuple dit à Saül : « Fais ce qui te semblera bon. » 41 Saül dit à l'Eternel : « Dieu d'Israël, fais connaître la vérité. » Jonathan et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré. 42 Saül dit : « Procédez à un tirage au sort entre mon fils Jonathan et moi. » Jonathan fut désigné. 43 Saül lui dit : « Raconte-moi ce que tu as fait. » Jonathan le lui raconta. Il dit : « J'ai goûté un peu de miel avec le bout du bâton que j'avais à la main. Me voici, prêt à mourir. » 44 Saül dit : « Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité si tu ne meurs pas, Jonathan ! » 45 Le peuple dit à Saül : « Quoi ! Jonathan mourrait, lui qui a accompli cette grande délivrance en Israël ! Certainement pas ! L'Eternel est vivant ! Pas un cheveu de sa tête ne tombera à terre, car c'est avec Dieu qu'il a agi aujourd’hui. » Ainsi, le peuple sauva Jonathan et il ne mourut pas. 46 Saül cessa de poursuivre les Philistins et ceux-ci partirent chez eux.

Nov 18

10 min 47 sec

1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste des Philistins qui se trouve là, de l'autre côté. » Il n'en dit rien à son père. 2 Saül se tenait à la limite de Guibea sous le grenadier de Migron, et la troupe qui était avec lui comptait environ 600 hommes. 3 C’était Achija, fils d'Achithub – lui-même frère d'I-Kabod, le fils de Phinées et le petit-fils d'Eli, prêtre de l'Eternel à Silo – qui portait l'éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan était parti. 4 Dans le passage par lequel Jonathan cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher de chaque côté ; l'une s’appelait Botsets et l'autre Séné. 5 L'une de ces dents se trouvait au nord, en face de Micmash, et l'autre au sud, en face de Guéba. 6 Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être l'Eternel agira-t-il pour nous. En effet, rien ne peut empêcher l'Eternel de sauver, que ce soit au moyen d'un petit ou d'un grand nombre. » 7 Celui qui portait ses armes lui répondit : « Fais tout ce que tu as dans le cœur, suis ta pensée. Me voici avec toi, prêt à te suivre. » 8 « Eh bien ! dit Jonathan, allons vers ces hommes et montrons-nous à eux. 9 S'ils nous disent : ‘Arrêtez-vous jusqu'à ce que nous arrivions vers vous’, nous resterons à notre place et nous ne monterons pas vers eux. 10 Mais s'ils disent : ‘Montez vers nous’, nous monterons, car l'Eternel les livre entre nos mains. C'est ce qui nous servira de signe. » 11 Ils se montrèrent tous les deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent : « Voilà que les Hébreux sortent des trous où ils se sont cachés. » 12 Les hommes du poste s'adressèrent ainsi à Jonathan et à son porteur d’armes : « Montez vers nous et nous vous ferons savoir quelque chose. » Jonathan dit à son porteur d’armes : « Monte après moi, car l'Eternel les livre entre les mains d'Israël. » 13 Jonathan monta en s'aidant des mains et des pieds, et son porteur d’armes le suivit. Les Philistins tombaient devant Jonathan et son porteur d’armes donnait la mort derrière lui. 14 Dans ce premier combat, Jonathan et son porteur d’armes tuèrent une vingtaine d'hommes, sur un espace limité. 15 La terreur gagna le camp, la région et tout le peuple ; le poste et ceux qui semaient la dévastation furent eux aussi terrifiés. La terre se mit de plus à trembler. Cela devint une terreur divine. 16 Les sentinelles de Saül qui se trouvaient à Guibea de Benjamin virent que c’était la débandade générale parmi la foule des Philistins. 17 Alors Saül dit au peuple qui était avec lui : « Faites donc l’appel et voyez qui nous a quittés. » Ils firent l’appel et l'on vit qu'il manquait Jonathan et son porteur d’armes. 18 Saül dit à Achija : « Fais approcher l'arche de Dieu ! » En effet, ce jour-là, l'arche de Dieu était avec les Israélites. 19 Pendant que Saül parlait au prêtre, l’agitation allait toujours en augmentant dans le camp des Philistins. Saül dit au prêtre : « Retire ta main ! » 20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui se rassemblèrent et s'avancèrent jusqu'au lieu du combat. Alors les Philistins tournèrent l'épée les uns contre les autres, dans un très grand trouble. 21 Il y avait des Hébreux parmi les Philistins, comme c’était le cas depuis longtemps. Ils étaient montés avec eux dans le camp, où ils se trouvaient dispersés. Ils se joignirent aux Israélites qui étaient avec Saül et Jonathan. 22 Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la région montagneuse d'Ephraïm apprirent que les Philistins prenaient la fuite et se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.

Nov 18

13 min 48 sec

1 Saül était âgé de 30 ans lorsqu'il devint roi. Il régnait depuis 2 ans sur Israël 2 quand il choisit 3000 Israélites : 2000 étaient avec lui à Micmash et sur la montagne de Béthel, et 1000 étaient avec Jonathan à Guibea de Benjamin. Quant au reste du peuple, il le renvoya, chacun dans sa tente. 3 Jonathan battit la garnison de Philistins qui se trouvait à Guéba et les Philistins l'apprirent. Saül fit sonner de la trompette dans tout le pays en disant : « Que les Hébreux l’apprennent ! » 4 Tout Israël apprit que Saül avait battu la garnison des Philistins et qu’Israël avait ainsi provoqué le dégoût des Philistins. Le peuple fut convoqué vers Saül à Guilgal. 5 Les Philistins se rassemblèrent pour combattre Israël. Ils avaient 30'000 chars et 6000 cavaliers, et ils formaient un peuple innombrable, comme le sable qui est au bord de la mer. Ils vinrent installer leur camp à Micmash, à l'est de Beth-Aven. 6 Les Israélites se virent menacés, car ils étaient serrés de près, et ils se cachèrent dans les grottes, les buissons, les rochers, les caveaux et les citernes. 7 Il y eut aussi des Hébreux qui passèrent le Jourdain pour se rendre dans le pays de Gad et de Galaad. Quant à Saül, il était encore à Guilgal, et tout le peuple qui se trouvait à ses côtés tremblait. 8 Saül attendit 7 jours, conformément au délai fixé par Samuel, mais celui-ci n'arrivait pas à Guilgal et le peuple se dispersait loin de Saül. 9 Saül dit alors : « Amenez-moi les victimes destinées à l'holocauste et aux sacrifices de communion », et il offrit l'holocauste. 10 Il finissait d'offrir l'holocauste lorsque Samuel arriva. Saül sortit à sa rencontre pour le saluer. 11 Samuel dit : « Qu'as-tu fait ? » Saül répondit : « Lorsque j'ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n'arrivais pas dans le délai fixé et que les Philistins étaient rassemblés à Micmash, 12 je me suis dit : ‘Les Philistins vont descendre m’attaquer à Guilgal et je n'ai pas imploré l'Eternel !’C'est alors que je me suis fait violence et que j'ai offert l'holocauste. » 13 Samuel dit à Saül : « Tu t’es comporté de façon stupide ! Tu n'as pas respecté le commandement que l'Eternel, ton Dieu, t'avait donné. L'Eternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël, 14 mais maintenant ton règne ne durera pas. L'Eternel s'est choisi *un homme selon son cœur, et il l'a destiné à être le chef de son peuple. Cela arrivera parce que tu n'as pas respecté ce que l'Eternel t'avait ordonné. » 15 Puis Samuel se leva et monta de Guilgal à Guibea de Benjamin. Saül passa en revue le peuple qui se trouvait avec lui : il y avait environ 600 hommes. 16 Saül, son fils Jonathan et le peuple qui se trouvait avec eux avaient pris position à Guéba de Benjamin, et les Philistins avaient leur camp à Micmash. 17 Trois troupes sortirent du camp des Philistins pour semer la dévastation : l'une prit le chemin d'Ophra, vers le pays de Shual, 18 l'autre le chemin de Beth-Horon, et la troisième le chemin de la frontière qui domine la vallée de Tseboïm, du côté du désert. 19 On ne trouvait aucun forgeron dans tout le pays d'Israël, car les Philistins s’étaient dit : « Empêchons les Hébreux de fabriquer des épées ou des lances. » 20 Chaque Israélite descendait donc chez les Philistins pour aiguiser son soc de charrue, sa pioche, sa hache ou sa bêche. 21 Cela coûtait deux tiers d’une pièce d’argent pour aiguiser des bêches, des pioches, des fourches et des haches ou remettre en état des aiguillons. 22 Ainsi, le jour du combat, le peuple qui était avec Saül et Jonathan ne disposait d’aucune épée ni lance ; Saül et son fils Jonathan, en revanche, en possédaient. 23 Un poste avancé des Philistins vint s'établir au défilé de Micmash.

Nov 18

20 min 34 sec

1 Samuel dit à tout Israël : « Je vous ai écoutés dans tout ce que vous m'avez dit et j'ai établi un roi sur vous. 2 Désormais, c’est le roi qui marchera à votre tête. Quant à moi, je suis vieux, j'ai les cheveux blancs, et mes fils sont avec vous. J'ai marché à votre tête depuis ma jeunesse jusqu'à aujourd’hui. 3 Me voici ! Rendez témoignage contre moi, en présence de l'Eternel et de celui qu’il a désigné par onction. De qui ai-je pris le bœuf ou l'âne ? Qui ai-je opprimé ou traité durement ? De qui ai-je reçu un cadeau pour fermer les yeux sur lui ? Je vous le rendrai. » 4 Ils répondirent : « Tu ne nous as pas opprimés, tu ne nous as pas traités durement et tu n'as rien reçu de personne. » 5 Il leur dit encore : « L'Eternel et celui qu’il a désigné par onction sont témoins contre vous aujourd’hui que vous n'avez rien trouvé entre mes mains. » Et ils répondirent : « Ils en sont témoins. » 6 Alors Samuel dit au peuple : « C'est l'Eternel qui a établi Moïse et Aaron et qui a fait sortir vos ancêtres d'Egypte. 7 Maintenant, tenez-vous là et je vous jugerai devant l’Eternel sur tous les bienfaits qu’il vous a accordés, à vous et à vos ancêtres. 8 Après la venue de Jacob en Egypte, vos ancêtres ont crié à l'Eternel et il a envoyé Moïse et Aaron. Ceux-ci ont fait sortir vos ancêtres d'Egypte et les ont fait habiter dans ce pays. 9 Mais ils ont oublié l'Eternel, leur Dieu, et il les a vendus à Sisera, le chef de l'armée de Hatsor, aux Philistins et au roi de Moab, qui leur ont fait la guerre. 10 Ils ont encore crié à l'Eternel en disant : ‘Nous avons péché, car nous avons abandonné l'Eternel et nous avons servi les Baals et les Astartés. Délivre-nous maintenant de nos ennemis, et nous te servirons.’ 11 L'Eternel a envoyé Jerubbaal, Bedan, Jephthé et Samuel, et il vous a délivrés des ennemis qui vous environnaient, et vous avez habité en sécurité. 12 Puis, vous avez vu que Nachash, le roi des Ammonites, venait vous attaquer et vous m'avez dit : ‘Cela suffit. Il faut qu’un roi règne sur nous.’Et pourtant l'Eternel, votre Dieu, était votre roi. 13 Voici donc le roi que vous avez choisi, que vous avez réclamé. L'Eternel a bien voulu établir un roi sur vous, 14 à condition que vous craigniez l'Eternel, que vous le serviez, que vous lui obéissiez, que vous ne vous révoltiez pas contre sa parole, mais que vous vous attachiez à l'Eternel, votre Dieu, vous et le roi qui règne sur vous. 15 Mais si vous n'obéissez pas à la voix de l'Eternel et si vous vous révoltez contre sa parole, la main de l'Eternel se portera contre vous, comme elle s’est portée contre vos ancêtres. 16 Attendez encore ici et regardez l’acte extraordinaire que l'Eternel va réaliser sous vos yeux. 17 Ne sommes-nous pas à l’époque de la moisson des blés ? Je vais faire appel à l'Eternel et il enverra le tonnerre et la pluie. Sachez et comprenez alors combien vous avez eu tort aux yeux de l'Eternel de réclamer un roi. » 18 Samuel fit appel à l'Eternel et, le jour même, l'Eternel envoya du tonnerre et de la pluie. Tout le peuple éprouva une grande crainte vis-à-vis de l'Eternel et de Samuel, 19 et tout le peuple dit à Samuel : « Prie l'Eternel, ton Dieu, pour nous tes serviteurs, afin que nous ne mourions pas. En effet, nous avons ajouté à tous nos péchés le tort de réclamer un roi. » 20 Samuel dit au peuple : « N’ayez pas peur ! Vous avez certes fait tout ce mal, mais ne vous détournez pas de l'Eternel et servez-le de tout votre cœur. 21 Ne vous détournez pas de lui, car cela reviendrait à suivre des choses sans valeur, qui ne peuvent apporter ni profit ni délivrance parce qu’elles sont elles-mêmes sans consistance. 22 L'Eternel n'abandonnera pas son peuple, et ce à cause de son grand nom, car il a décidé de faire de vous son peuple. 23 Je ne veux certes pas pécher contre l'Eternel en cessant de prier pour vous ! Au contraire, je vous enseignerai le chemin bon et droit. (...)

Nov 18

23 min 3 sec

1 Nachash l'Ammonite vint assiéger Jabès en Galaad. Tous les habitants de Jabès dirent à Nachash : « Conclus une alliance avec nous et nous te servirons. » 2 Mais Nachash l'Ammonite leur répondit : « Je traiterai avec vous à condition de vous crever à tous l'œil droit et de jeter ainsi la honte sur tout Israël. » 3 Les anciens de Jabès lui dirent : « Accorde-nous une trêve de sept jours afin que nous envoyions des messagers dans tout le territoire d'Israël. Si personne ne vient nous secourir, nous nous livrerons à toi. » 4 Les messagers arrivèrent à Guibea, la ville de Saül, et firent au peuple le récit de ces événements. Tout le peuple se mit alors à pleurer tout haut. 5 A ce moment, Saül revint des champs, derrière ses bœufs. Il demanda : « Qu'a donc le peuple, à pleurer ainsi ? » On lui raconta ce qu'avaient dit les habitants de Jabès. 6 L'Esprit de Dieu vint sur Saül lorsqu'il entendit cela, et sa colère s'enflamma fortement. 7 Il prit une paire de bœufs, les coupa en morceaux et les envoya par l’intermédiaire de messagers dans tout le territoire d'Israël en disant : « Si quelqu’un ne marche pas à la suite de Saül et de Samuel, ses bœufs seront traités de la même manière. » La terreur de l'Eternel s'empara du peuple et il se mit en marche comme un seul homme. 8 Saül le passa en revue à Bézek : les Israélites étaient 300'000, et les hommes de Juda 30'000. 9 Ils annoncèrent aux messagers qui étaient venus : « Voici ce que vous direz aux habitants de Jabès en Galaad : ‘Demain vous aurez du secours, quand le soleil sera à son zénith.’ » Les messagers portèrent cette nouvelle aux habitants de Jabès, qui furent remplis de joie. 10 Ils dirent aux Ammonites : « Demain nous nous livrerons à vous et vous nous traiterez comme vous voudrez. » 11 Le lendemain, Saül divisa le peuple en 3 groupes. Ils pénétrèrent dans le camp des Ammonites tôt le matin, et ils leur portèrent des coups jusqu'à la chaleur du jour. Ceux qui purent leur échapper furent dispersés au point qu’il n'en resta pas deux ensemble. 12 Le peuple dit à Samuel : « Quels sont les hommes qui refusaient de voir Saül régner sur eux ? Livrez-les-nous et nous les ferons mourir. » 13 Mais Saül dit : « Personne ne sera mis à mort aujourd’hui, car aujourd'hui l'Eternel a accompli une délivrance en Israël. » 14 Samuel dit au peuple : « Venez, allons à Guilgal pour y confirmer la royauté. » 15 Tout le peuple se rendit à Guilgal et ils y sacrèrent Saül roi devant l'Eternel. Ils y offrirent des sacrifices de communion devant l'Eternel, et Saül et tous les hommes d'Israël s’y livrèrent à de grandes réjouissances.

Nov 18

13 min 41 sec

1 Samuel prit une fiole d'huile qu'il versa sur la tête de Saül. Il l'embrassa et dit : « L'Eternel t'a désigné par onction pour que tu sois le chef de son héritage. 2 Aujourd'hui, après m'avoir quitté, tu trouveras deux hommes près du tombeau de Rachel, sur la frontière de Benjamin, à Tseltsach. Ils te diront : ‘Les ânesses à la recherche desquelles tu es allé sont retrouvées. Maintenant ton père ne pense plus aux ânesses, mais il s'inquiète pour vous, il dit : Que dois-je faire au sujet de mon fils ?’ 3 De là tu iras plus loin et tu arriveras au chêne de Thabor, où tu rencontreras trois hommes en train de monter vers Dieu à Béthel. Ils portent l'un chevreaux, l'autre gâteaux de pain et l'autre une outre de vin. 4 Ils te demanderont comment tu vas et te donneront deux pains. Tu les accepteras de leur part. 5 Après cela, tu arriveras à Guibea-Elohim, où se trouve une garnison de Philistins. En entrant dans la ville, tu rencontreras une troupe de prophètes qui descendent du haut lieu, précédés du luth, du tambourin, de la flûte et de la harpe, et qui prophétisent. 6 L'Esprit de l'Eternel viendra sur toi ; tu prophétiseras avec eux et tu deviendras un autre homme. 7 Lorsque ces signes se seront réalisés pour toi, fais ce que tu trouveras à faire, car Dieu est avec toi. 8 Puis tu descendras avant moi à Guilgal. Je descendrai vers toi pour offrir des holocaustes et des sacrifices de communion. Tu attendras 7 jours, jusqu'à ce que j'arrive vers toi et que je te dise ce que tu dois faire. » 9 Dès que Saül eut tourné le dos pour se séparer de Samuel, Dieu lui donna un autre cœur et tous ces signes se réalisèrent le même jour. 10 Lorsqu'ils arrivèrent à Guibea, une troupe de prophètes vint à sa rencontre. L'Esprit de Dieu vint sur lui et il prophétisa au milieu d'eux. 11 Tous ceux qui l'avaient connu auparavant virent qu'il prophétisait avec les prophètes, et les membres du peuple se disaient l'un à l'autre : « Qu'est-il arrivé au fils de Kis ? Saül est-il aussi parmi les prophètes ? » 12 Quelqu'un de Guibea ajouta : « Et qui est leur père ? » De là vient le proverbe : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? » 13 Lorsqu'il eut fini de prophétiser, Saül se rendit au haut lieu. 14 Son oncle lui demanda, ainsi qu’à son serviteur : « Où êtes-vous allés ? » Saül répondit : « A la recherche des ânesses, mais nous ne les avons pas aperçues et nous sommes allés trouver Samuel. » 15 L'oncle de Saül reprit : « Raconte-moi donc ce que vous a dit Samuel. » 16 Saül répondit à son oncle : « Il nous a assuré que les ânesses étaient retrouvées. » Il ne lui dit rien de la royauté dont avait parlé Samuel. 17 Samuel convoqua le peuple devant l'Eternel à Mitspa. 18 Il annonça aux Israélites : « Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : C’est moi qui ai fait sortir Israël d'Egypte, qui vous ai délivrés de la domination des Egyptiens et de tous les royaumes qui vous opprimaient. 19 Et aujourd'hui, vous rejetez votre Dieu, celui qui vous a délivrés de tous vos maux et de toutes vos souffrances, et vous lui dites : ‘Etablis un roi sur nous !’Présentez-vous maintenant devant l'Eternel par tribus et par milliers. » 20 Samuel fit approcher toutes les tribus d'Israël, et la tribu de Benjamin fut désignée. 21 Il fit approcher la tribu de Benjamin clan par clan, et le clan de Matri fut désigné. Puis Saül, fils de Kis, fut désigné. On le chercha, mais on ne le trouva pas. 22 On consulta de nouveau l'Eternel en demandant : « Y a-t-il encore un homme qui soit venu ici ? » L'Eternel dit : « Il est caché vers les bagages. » 23 On courut le tirer de là et il se présenta au milieu du peuple. Il les dépassait tous d’une tête. 24 Samuel dit à tout le peuple : « Voyez-vous celui que l'Eternel a choisi ? Il n'y a personne dans tout le peuple qui soit pareil à lui. » Et tout le peuple cria : « Vive le roi ! » (...)

Nov 14

23 min 43 sec

1 Il y avait un homme de Benjamin, appelé Kis. Il était fils d'Abiel, petit-fils de Tseror, descendant de Becorath, d'Aphiach, lui-même fils d'un Benjaminite. C'était un vaillant guerrier. 2 Il avait un fils du nom de Saül, qui était jeune et beau, plus beau que tous les Israélites, et qui les dépassait tous d’une tête. 3 Les ânesses de Kis, le père de Saül, s'égarèrent et Kis dit à son fils Saül : « Prends avec toi l'un des serviteurs, lève-toi et va à la recherche des ânesses. » 4 Saül traversa la région montagneuse d'Ephraïm et le pays de Shalisha sans les trouver ; ils passèrent par le pays de Shaalim et elles n'y étaient pas ; ils parcoururent le pays de Benjamin et ils ne les trouvèrent pas. 5 Ils étaient arrivés dans le pays de Tsuph, lorsque Saül dit au serviteur qui l'accompagnait : « Viens, retournons chez nous. Sinon mon père oubliera les ânesses et s'inquiétera pour nous. » 6 Le serviteur lui dit : « Il y a dans cette ville un homme de Dieu, et c'est un homme estimé. Tout ce qu'il dit arrive à coup sûr. Allons-y donc ! Peut-être nous fera-t-il connaître le chemin que nous devons prendre. » 7 Saül dit à son serviteur : « Mais si nous y allons, qu’apporterons-nous à l'homme de Dieu ? En effet, il n'y a plus de provisions dans nos sacs et nous n'avons aucun cadeau à lui offrir. Qu'avons-nous ? » 8 Le serviteur reprit la parole et dit à Saül : « J'ai sur moi un peu d'argent ; je le donnerai à l'homme de Dieu et il nous indiquera notre chemin. » 9 Quand on allait consulter Dieu, on disait autrefois en Israël : « Venez, allons trouver le voyant ! » Celui qu'on appelle aujourd'hui « prophète » s'appelait en effet autrefois « voyant ». 10 Saül dit à son serviteur : « Tu as raison. Viens, allons-y ! » Et ils se rendirent à la ville où se trouvait l'homme de Dieu. 11 Alors qu’ils montaient à la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles sorties pour puiser de l'eau et ils leur demandèrent : « Le voyant est-il ici ? » 12 Elles leur répondirent : « Oui, il est devant toi, mais dépêche-toi : il est venu aujourd’hui en ville parce qu'il y a un sacrifice pour le peuple sur le haut lieu. 13 Dès que vous serez entrés dans la ville, vous pourrez le trouver avant qu'il ne monte au haut lieu pour manger. En effet, le peuple ne mangera pas avant son arrivée, parce qu'il doit bénir le sacrifice ; après cela seulement, les invités mangeront. Montez donc, car vous le trouverez maintenant. » 14 Ils montèrent alors à la ville. Ils étaient arrivés au milieu de la ville quand ils rencontrèrent Samuel qui sortait pour monter au haut lieu. 15 Or, un jour avant l'arrivée de Saül, l'Eternel avait averti Samuel en disant : 16 « Demain, à cette heure-ci, je t'enverrai un homme du pays de Benjamin. Tu le désigneras par onction comme chef de mon peuple, d'Israël. Il sauvera mon peuple de l’oppression des Philistins. En effet, j'ai regardé mon peuple parce que son cri est venu jusqu'à moi. » 17 Lorsque Samuel eut aperçu Saül, l'Eternel lui dit : « Voici l'homme dont je t'ai parlé, c'est lui qui régnera sur mon peuple. » 18 Saül s'approcha de Samuel au milieu de la porte de la ville et lui dit : « Indique-moi, je t’en prie, où se trouve la maison du voyant. » 19 Samuel répondit à Saül : « C'est moi qui suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu et vous mangerez aujourd'hui avec moi. Je te laisserai partir demain, après t’avoir donné réponse pour tout ce qui te préoccupe. 20 Ne t'inquiète pas pour les ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu'il y a de précieux en Israël ? N'est-ce pas pour toi et pour toute ta famille ? » 21 Saül répondit : « Ne suis-je pas benjaminite, membre de l'une des plus petites tribus d'Israël, et mon clan n'est-il pas le plus insignifiant de tous ceux que compte la tribu de Benjamin ? Pourquoi donc me tiens-tu ce discours ? » (...)

Nov 14

20 min 9 sec

1 Lorsque Samuel devint vieux, il établit ses fils juges sur Israël. 2 Son fils aîné se nommait Joël, et le second Abija. Ils étaient juges à Beer-Shéba. 3 Les fils de Samuel ne marchèrent pas sur ses traces ; ils se livraient à des profits malhonnêtes, acceptaient des cadeaux et tordaient le droit. 4 Tous les anciens d'Israël se rassemblèrent et allèrent trouver Samuel à Rama. 5 Ils lui dirent : « Te voilà vieux et tes fils ne marchent pas sur tes traces. Maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme on en trouve dans toutes les nations. » 6 Cela déplut à Samuel qu'ils disent : « Donne-nous un roi pour nous juger », et il pria l'Eternel. 7 L'Eternel dit à Samuel : « Ecoute le peuple dans tout ce qu'il te dira, car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi, afin que je ne règne plus sur eux. 8 Ils agissent envers toi comme ils l’ont toujours fait depuis que je les ai fait sortir d'Egypte jusqu'à aujourd’hui : ils m'ont abandonné pour servir d'autres dieux. Les droits du roi 9 Ecoute-les donc, mais donne-leur des avertissements, fais-leur connaître les droits du roi qui régnera sur eux. » 10 Samuel rapporta toutes les paroles de l'Eternel au peuple qui lui demandait un roi. 11 Il dit : « Voici quels seront les droits du roi qui régnera sur vous. Il prendra vos fils et les mettra sur ses chars ou parmi ses cavaliers, ou encore ils devront courir devant son char. 12 Il fera d'eux des chefs de milliers et des chefs de cinquantaines. Il les emploiera à labourer ses terres, à récolter ses moissons, à fabriquer ses armes de guerre et l’équipement de ses chars. 13 Il prendra vos filles pour faire d’elles des parfumeuses, des cuisinières et des boulangères. 14 Il prendra la meilleure partie de vos champs, de vos vignes et de vos oliviers et la donnera à ses serviteurs. 15 Il prendra la dîme du produit de vos champs et de vos vignes et la donnera à ses serviteurs. 16 Il prendra vos esclaves et vos servantes, vos meilleurs bœufs et vos ânes et se servira d’eux pour ses travaux. 17 Il prendra la dîme de vos troupeaux et vous serez vous-mêmes ses esclaves. 18 Alors vous crierez contre votre roi, celui que vous vous serez choisi, mais l'Eternel ne vous exaucera pas. » 19 Le peuple refusa d'écouter Samuel. « Cela ne fait rien, dirent-ils, il y aura quand même un roi sur nous, 20 et nous aussi nous serons pareils à toutes les nations : notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres. » 21 Après avoir entendu toutes les paroles du peuple, Samuel les répéta à l'Eternel, 22 et l'Eternel lui dit : « Ecoute-les et établis un roi sur eux. » Samuel dit aux hommes d'Israël : « Que chacun retourne dans sa ville. »

Nov 13

15 min 24 sec

2 Il s’était passé bien des jours depuis le jour où l’arche avait été installée à Qiryath-Yearim : vingt années. Alors toute la maison d’Israël poussa des gémissements vers l’Éternel. 3 Samuel dit à toute la maison d’Israël : Si c’est de tout votre cœur que vous revenez à l’Éternel, ôtez du milieu de vous les dieux étrangers et les Astartés, dirigez votre cœur vers l’Éternel et servez-le lui seul ; alors il vous délivrera de la main des Philistins. 4 Et les Israélites ôtèrent du milieu d’eux les Baals et les Astartés, et ils servirent l’Éternel seul. 5 Samuel dit : Rassemblez tout Israël à Mitspa, et je prierai l’Éternel pour vous. 6 Ils se rassemblèrent à Mitspa, puisèrent de l’eau et la répandirent devant l’Éternel. Ils jeûnèrent en ce jour. C’est là qu’ils dirent : Nous avons péché contre l’Éternel ! Samuel jugea les Israélites à Mitspa. 7 Les Philistins apprirent que les Israélites s’étaient rassemblés à Mitspa, et les ducs des Philistins montèrent contre Israël. Les Israélites l’apprirent et eurent de la crainte devant les Philistins. 8 Les Israélites dirent à Samuel : Ne garde pas le silence, mais crie pour nous à l’Éternel, notre Dieu, afin qu’il nous sauve de la main des Philistins. 9 Samuel prit un agneau de lait et l’offrit tout entier en holocauste à l’Éternel. Il cria à l’Éternel pour Israël, et l’Éternel lui répondit. 10 Pendant que Samuel offrait l’holocauste, les Philistins s’approchèrent pour attaquer Israël. En ce jour l’Éternel fit retentir le tonnerre à grand bruit contre les Philistins et les mit en déroute. Ils furent battus devant Israël. 11 Les hommes d’Israël sortirent de Mitspa, poursuivirent les Philistins et les battirent jusqu’au-dessous de Beth-Kar. 12 Samuel prit une pierre qu’il plaça entre Mitspa et Chén, et il l’appela du nom de Ében-Ézer, en disant : Jusqu’ici l’Éternel nous a secourus. 13 Ainsi les Philistins furent humiliés et ne vinrent plus sur le territoire d’Israël. La main de l’Éternel fut contre les Philistins pendant tout la vie de Samuel. 14 Les villes que les Philistins avaient prises sur Israël revinrent à Israël, depuis Ékron jusqu’à Gath, avec leur territoire ; Israël les arracha de la main des Philistins. Et il y eut la paix entre Israël et les Amoréens. 15 Samuel fut juge en Israël pendant toute sa vie. 16 Il allait chaque année faire un circuit par Béthel, Guilgal et Mitspa, et il jugeait Israël dans tous ces endroits. 17 Puis il retournait à Rama où était sa maison ; c’est là qu’il jugeait Israël et qu’il avait bâti un autel à l’Éternel.

Dec 2020

14 min 37 sec

12 Les vaches allèrent tout droit sur le chemin de Beth-Chémech ; elles suivirent toujours la même route en mugissant et ne se détournèrent ni à droite ni à gauche. Les ducs des Philistins la suivirent jusqu’à la frontière de Beth-Chémech. 13 (Les gens de) Beth-Chémech moissonnaient les blés dans la vallée ; ils levèrent les yeux, aperçurent l’arche et se réjouirent en la voyant. 14 Le char arriva dans le champ de Josué de Beth-Chémech et s’y arrêta. Il y avait là une grande pierre. On fendit le bois du char, et l’on offrit les vaches en holocauste à l’Éternel. 15 Les Lévites descendirent l’arche de l’Éternel et le coffre qui était avec elle et qui contenait les objets d’or ; ils les posèrent sur la grande pierre. Les gens de Beth-Chémech offrirent en ce jour des holocaustes et des sacrifices à l’Éternel. 16 Les cinq ducs des Philistins, après avoir vu cela, retournèrent à Ékron le même jour. 17 Voici les (images des) hémorroïdes d’or que les Philistins donnèrent à l’Éternel en (sacrifice de) culpabilité : une pour Asdod, une pour Gaza, une pour Askalon, une pour Gath et une pour Ékron. 18 Il y avait aussi des souris d’or pour chacune des villes des Philistins appartenant aux cinq ducs, depuis la ville fortifiée jusqu’au village ouvert et jusqu’à la grande pierre sur laquelle on déposa l’arche de l’Éternel et qui est encore aujourd’hui dans le champ de Josué de Beth-Chémech. 19 L’Éternel frappa les gens de Beth-Chémech lorsqu’ils fixèrent les regards sur l’arche de l’Éternel ; il frappa 70 hommes (sur) 50 000 parmi le peuple, et le peuple prit le deuil, parce que l’Éternel l’avait frappé d’un grand coup. 20 Les gens de Beth-Chémech dirent : Qui peut subsister en présence de l’Éternel, ce Dieu saint ? Et vers qui montera-t-il, en s’éloignant de nous ? 21 Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Qiryath-Yearim, pour leur dire : Les Philistins ont ramené l’arche de l’Éternel ; descendez et faites- là monter vers vous. 1 Samuel 7 1 Les hommes de Qiryath-Yearim vinrent et firent monter l’arche de l’Éternel ; ils la transportèrent dans la maison d’Abinadab, sur la colline, et ils consacrèrent son fils Éléazar pour garder l’arche de l’Éternel. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

19 min 41 sec

1 Les Philistins prirent l’arche de Dieu et la transportèrent de Ében-Ézer à Asdod. 2 Les Philistins prirent l’arche de Dieu, ils la firent entrer dans le temple de Dagôn et la placèrent à côté de Dagôn. 3 Le lendemain, les Asdodiens se levèrent de bon matin, et voici que Dagôn était tombé, face contre terre, devant l’arche de l’Éternel. Ils prirent Dagôn et le remirent à sa place. 4 Le lendemain ils se levèrent de bon matin, et voici que Dagôn était tombé, face contre terre, devant l’arche de l’Éternel ; la tête de Dagôn et ses deux mains (gisaient) détachées sur le seuil, et il ne lui restait que le tronc. 5 C’est pourquoi, les sacrificateurs de Dagôn et tous ceux qui entrent dans le temple de Dagôn à Asdod ne marchent pas sur le seuil jusqu’à aujourd’hui. 6 La main de l’Éternel s’appesantit sur les Asdodiens, et il mit la désolation parmi eux ; il les frappa d’hémorroïdes (à) Asdod et (dans) son territoire. 7 Voyant qu’il en était ainsi, les gens d’Asdod dirent : L’arche du Dieu d’Israël ne restera pas chez nous, car sa main est inflexible contre nous et contre Dagôn, notre dieu. 8 Ils firent chercher et rassemblèrent auprès d’eux tous les ducs des Philistins. Ils dirent : Que ferons-nous de l’arche du Dieu d’Israël ? Ils répondirent : Que l’arche du Dieu d’Israël soit transférée à Gath. Et l’on y transféra l’arche du Dieu d’Israël. 9 Mais après ce transfert, la main de l’Éternel fut sur la ville. Il y eut une très grande consternation ; il frappa les gens de la ville depuis le plus petit jusqu’au plus grand : ils eurent une éruption d’hémorroïdes. 10 Alors ils envoyèrent l’arche de Dieu à Ékron. Lorsque l’arche de Dieu entra dans Ékron, les Ékroniens poussèrent des cris, en disant : On a transféré chez nous l’arche du Dieu d’Israël, pour nous faire mourir, nous et notre peuple ! 11 Ils firent chercher et rassemblèrent tous les ducs des Philistins. Ils dirent : Renvoyez l’arche du Dieu d’Israël ; qu’elle retourne à sa place et qu’elle ne nous fasse pas mourir, nous et notre peuple. Car dans toute la ville c’était une consternation mortelle ; la main de Dieu s’y appesantissait fortement. 12 Les gens qui ne mouraient pas étaient frappés d’hémorroïdes, et l’appel au secours de la ville montait jusqu’au ciel. 1 Samuel 6 Les Philistins renvoient le coffre sacré en Israël 1L’arche de l’Éternel demeura sept mois dans le territoire des Philistins. 2 Alors les Philistins appelèrent les sacrificateurs et les devins et dirent : Que ferons-nous de l’arche de l’Éternel ? Faites-nous connaître de quelle manière nous devons la renvoyer à sa place. 3 Ils répondirent : Si vous renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, ne la renvoyez pas à vide, mais apportez-lui un (sacrifice de) culpabilité ; alors vous guérirez et vous saurez pourquoi la main de Dieu ne s’est pas écartée de vous. 4 Les Philistins dirent : Quel (sacrifice de) culpabilité lui apporterons-nous ? Ils répondirent : Cinq (images d’) hémorroïdes en or et cinq souris en or d’après le nombre des ducs des Philistins, car une même plaie a été sur vous tous et sur vos ducs. 5 Faites des images de vos hémorroïdes et des images de vos souris qui ravagent le pays et donnez gloire au Dieu d’Israël : peut-être allégera-t-il sa main qui est sur vous, sur vos dieux et sur votre pays. 6 Pourquoi endurciriez-vous votre cœur, comme les Égyptiens et le Pharaon ont endurci leur cœur ? Lorsque (Dieu) agit lui-même contre eux, ne renvoyèrent-ils pas les Israélites qui purent partir ? 7 Maintenant, faites prendre un char tout neuf et deux vaches qui allaitent et qui n’aient pas porté le joug ; attelez les vaches au char et ramenez à la maison leurs petits qui sont derrière elles. (...) Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

22 min 57 sec

1 La parole de Samuel était (adressée) à tout Israël. Israël sortit à la rencontre des Philistins pour combattre. Ils campèrent près de Ében-Ézer, et les Philistins campaient à Apheq. 2 Les Philistins se rangèrent en bataille en face d’Israël, et le combat s’engagea. Israël fut battu par les Philistins qui frappèrent sur le front du champ (de bataille) environ quatre mille hommes. 3 Le peuple rentra au camp, et les anciens d’Israël dirent : Pourquoi l’Éternel nous a-t-il laissé battre aujourd’hui par les Philistins ? Allons prendre à Silo l’arche de l’alliance de l’Éternel ; qu’elle vienne au milieu de nous et qu’elle nous sauve de la main de nos ennemis. 4 Le peuple envoya (un détachement) à Silo, d’où l’on apporta l’arche de l’alliance de l’Éternel des armées qui siège entre les chérubins. Les deux fils d’Éli, Hophni et Phinéas, étaient là, avec l’arche de l’alliance de Dieu. 5 Lorsque l’arche de l’alliance de l’Éternel entra dans le camp, tout Israël lança une grande clameur, et la terre en fut ébranlée. 6 Les Philistins entendirent le bruit de la clameur et dirent : Qu’est-ce donc que le bruit de cette grande clameur dans le camp des Hébreux ? Ils se rendirent compte que l’arche de l’Éternel était arrivée au camp. 7 Les Philistins furent dans la crainte car, dirent-ils, Dieu est arrivé au camp. Malheur à nous ! dirent-ils, car il n’en a pas été ainsi jusqu’à présent. 8 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? Ce sont ces dieux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de coups dans le désert. 9 Fortifiez-vous et soyez des hommes, Philistins, de peur que vous ne soyez asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis ; soyez des hommes et combattez ! 10 Les Philistins livrèrent bataille, et Israël fut battu. Chacun s’enfuit dans sa tente. La défaite fut très grande, et il tomba d’entre les Israélites trente mille hommes de pied. 11 L’arche de Dieu fut prise, et les deux fils d’Éli, Hophni et Phinéas moururent. 12 Un homme de Benjamin accourut du champ de bataille et vint à Silo le même jour, les vêtements déchirés et la tête couverte de terre. 13 Lorsqu’il arriva, Éli était en train de guetter, assis sur un siège près de la route, car son cœur tremblait pour l’arche de Dieu. A son entrée dans la ville, cet homme annonça la nouvelle, et toute la ville poussa des cris. 14 Éli, entendant le bruit de ces cris, dit : Que signifie ce bruit tumultueux ? Et l’homme s’empressa de venir annoncer la nouvelle à Éli. 15 Or Éli était âgé de 98 ans, il avait les yeux fixes et ne pouvait plus voir. 16 L’homme dit à Éli : C’est moi ! J’arrive du champ de bataille, et c’est du champ de bataille que je me suis enfui aujourd’hui. Éli dit : Que s’est-il passé, mon fils ? 17 Le messager répondit : Israël a fui devant les Philistins, et le peuple a éprouvé une grande défaite ; même tes deux fils, Hophni et Phinéas sont morts, et l’arche de Dieu a été prise. 18 A peine eut-il fait mention de l’arche de Dieu qu’Éli tomba de son siège à la renverse à côté de la porte ; il se rompit la nuque et mourut : car c’était un homme vieux et pesant. Il avait été juge en Israël pendant quarante ans. 19 Sa belle-fille, femme de Phinéas, était enceinte et sur le point d’accoucher. Lorsqu’elle entendit la nouvelle de la prise de l’arche de Dieu, de la mort de son beau-père et de celle de son mari, elle se courba et accoucha, car les douleurs l’avaient surprise. 20 Comme elle allait mourir, celles qui étaient auprès d’elle lui dirent : Sois sans crainte, car tu as enfanté un fils ! Mais elle ne répondit pas et n’y fit pas attention. 21 Elle appela le garçon I-Kabod, en disant : La gloire est bannie d’Israël ! C’était à cause de la prise de l’arche de Dieu et à cause de son beau-père et de son mari. 22 Elle dit : La gloire est bannie d’Israël, car l’arche de Dieu est prise ! Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

19 min 29 sec

1 Le jeune Samuel était au service de l’Éternel auprès d’Éli. La parole de l’Éternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient point fréquentes. 2 En ce même temps, Éli était couché à sa place. Ses yeux commençaient à s’affaiblir ; il ne pouvait plus voir. 3 La lampe de Dieu n’était pas encore éteinte, et Samuel était couché dans le temple de l’Éternel où était l’arche de Dieu. 4 Alors l’Éternel appela Samuel. Il répondit : Me voici ! 5 Il courut vers Éli et dit : Me voici, car tu m’as appelé. Éli répondit : Je n’ai pas appelé ; retourne te coucher. Et il alla se coucher. 6 L’Éternel appela de nouveau Samuel. Et Samuel se leva, alla vers Éli et dit : Me voici, car tu m’as appelé. Éli répondit : Je n’ai pas appelé, mon fils ; retourne te coucher. 7 Samuel ne connaissait pas encore l’Éternel, et la parole de l’Éternel ne lui avait pas encore été révélée. 8 L’Éternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Celui-ci se leva, alla vers Éli et dit : Me voici, car tu m’as appelé. Éli comprit que c’était l’Éternel qui appelait le garçon. 9 Éli dit à Samuel : Va, couche-toi ; et si l’on t’appelle, tu diras : Parle, Éternel, car ton serviteur écoute. Et Samuel alla se coucher à sa place. 10 L’Éternel vint et se présenta. Il appela comme chaque fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute. 11 Alors l’Éternel dit à Samuel : Voici que moi je vais faire en Israël une chose qui fera que les deux oreilles de quiconque l’entendra en tinteront. 12 En ce jour j’accomplirai sur Éli tout ce que j’ai dit contre sa maison ; je commencerai et j’achèverai. 13 Je lui ai déclaré que je veux moi-même condamner sa maison à perpétuité, à cause de la faute qu’il connaît et par laquelle ses fils se sont rendus méprisables, sans qu’il les ait réprimés. 14 C’est pourquoi je jure à la maison d’Éli que jamais la faute de la maison d’Éli ne sera expiée, ni par des sacrifices ni par des offrandes. 15 Samuel resta couché jusqu’au matin, puis il ouvrit les portes de la maison de l’Éternel. Samuel craignait de raconter la vision à Éli. 16 Mais Éli appela Samuel et dit : Samuel, mon fils ! Il répondit : Me voici ! 17 Éli dit : Quelle est la parole que t’a adressée l’Éternel ? Ne me dissimule rien. Que Dieu te fasse ceci et qu’il ajoute cela, si tu dissimules quelque chose de tout ce qu’il t’a dit ! 18 Alors Samuel lui rapporta toutes les paroles, sans rien lui dissimuler. Éli dit : C’est l’Éternel, qu’il fasse ce qui lui semblera bon ! 19 Samuel grandissait et l’Éternel était avec lui. Il ne laissait tomber à terre aucune de ses paroles. 20 Tout Israël, depuis Dan jusqu’à Beér-Chéba, reconnut que Samuel était établi prophète de l’Éternel. 21 L’Éternel continuait d’apparaître à Silo, car l’Éternel se révélait à Samuel, à Silo, par la parole de l’Éternel. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

18 min 36 sec

27 Un homme de Dieu vint auprès d’Éli et lui dit : Ainsi parle l’Éternel : Ne me suis-je pas manifestement révélé à la maison de ton père, lorsqu’en Égypte ils appartenaient à la maison du Pharaon ? 28 Je l’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l’éphod devant moi, et j’ai donné à la maison de ton père tous les (sacrifices) consumés par le feu de la part des Israélites. 29 Pourquoi foulez-vous aux pieds mon sacrifice et mon offrande, que j’ai ordonné de faire dans ma demeure ? (Pourquoi) honores-tu tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple ? 30 Eh bien, – oracle de l’Éternel, Dieu d’Israël – : Assurément, j’avais dit que ta maison et la maison de ton père seraient à mon service à perpétuité. Mais maintenant, – oracle de l’Éternel –, loin de moi (cette promesse) ! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront voués à l’ignominie. 31 Voici venir des jours où j’abattrai ta vigueur et la vigueur de ta famille, en sorte qu’il n’y aura plus de vieillard dans ta maison. 32 Tu verras un adversaire dans ma demeure, au milieu de tout le bien qui sera fait à Israël ; et il n’y aura plus jamais de vieillard dans ta maison. 33 Il y aura quelqu’un des tiens que je ne retrancherai pas d’auprès de mon autel, afin de consumer tes yeux et de faire dépérir ton âme ; mais tous ceux qui viendront accroître ta maison mourront dans la force de l’âge. 34 Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinéas : ils mourront tous les deux le même jour. 35 Je m’établirai un sacrificateur fidèle qui agira selon mon cœur et selon mon âme ; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon messie. 36 Et quiconque restera dans ta maison viendra se prosterner devant lui pour avoir une pièce d’argent et une miche de pain et dira : Attache-moi, je te prie, à l’une des fonctions du sacerdoce, afin que j’aie un morceau de pain à manger.

Dec 2020

17 min 29 sec

1 Anne pria et dit : Mon cœur exulte en l’Éternel, Ma force s’est élevée par l’Éternel ; Ma bouche s’est ouverte contre mes ennemis, Car je me réjouis de ton salut. 2 Nul n’est saint comme l’Éternel ; Il n’y a point d’autre que toi ; Il n’y a point de rocher comme notre Dieu. 3 Ne multipliez pas vos paroles sans cesse plus arrogantes ; Que l’audace ne sorte pas de votre bouche ; Car l’Éternel est un Dieu qui connaît tout, Et par lui sont pesés (tous) les agissements. 4 L’arc des héros est brisé, Et ceux qui trébuchaient ont la vaillance pour ceinture. 5 Ceux qui étaient rassasiés cherchent un gagne-pain, Mais ceux qui étaient affamés ont du répit ; Même la femme stérile enfante sept fois, Mais celle qui avait beaucoup de fils est flétrie. 6 L’Éternel fait mourir et il fait vivre, Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter. 7 L’Éternel appauvrit et il enrichit, Il abaisse et il élève. 8 De la poussière il redresse l’indigent, Du fumier il relève le pauvre, Pour les faire siéger avec les notables ; Et il leur donne en héritage un trône de gloire ; Car à l’Éternel sont les colonnes de la terre, Et c’est sur elles qu’il a posé le monde. 9 Il gardera les pas de ses fidèles. Mais les méchants se perdront dans les ténèbres ; Car l’homme ne triomphera point par la force. 10 Ceux qui contestent avec l’Éternel seront terrifiés ; Contre eux, dans les cieux, il tonnera ; L’Éternel jugera les extrémités de la terre. Il donnera la puissance à son roi, Et relèvera la force de son messie. Les fils d'Héli 11 Elqana s’en alla dans sa maison à Rama, et le garçon fut au service de l’Éternel auprès du sacrificateur Éli. 12 Les fils d’Éli étaient des vauriens, ils ne connaissaient pas l’Éternel. 13 (Voici) la manière d’agir de ces sacrificateurs à l’égard du peuple : Chaque fois qu’on offrait un sacrifice, le serviteur du sacrificateur arrivait au moment où l’on faisait cuire la viande. Une fourchette à trois dents à la main, 14 il piquait dans la cuve, dans le chaudron, dans la marmite ou dans le pot ; et tout ce que la fourchette ramenait, le sacrificateur le prenait. C’est ainsi qu’ils agissaient à l’égard de tous ceux d’Israël qui venaient là, à Silo. 15 Même avant qu’on fasse brûler la graisse, le serviteur du sacrificateur arrivait et disait à celui qui offrait le sacrifice : Donne de la viande à rôtir pour le sacrificateur ; il n’acceptera pas de toi de la viande cuite, mais (de la viande) crue. 16 Et si l’homme lui disait : On fera d’abord brûler la graisse, tu prendras ensuite ce qui te plaira, le serviteur répondait : Non ! tu donneras maintenant, sinon je prends de force. 17 Le péché de ces jeunes gens était très grand devant l’Éternel, car on traitait avec mépris l’offrande (faite à) l’Éternel. La famille de Samuel 18 Samuel faisait le service devant l’Éternel, et ce garçon était revêtu d’un éphod de lin. 19 Sa mère lui faisait chaque année un petit vêtement et le lui apportait en montant avec son mari pour offrir le sacrifice annuel. 20 Éli bénit Elqana et sa femme en disant : Que l’Éternel te donne une descendance par cette femme, pour remplacer (l’enfant) qu’elle a demandé à l’Éternel ! Ils s’en retournèrent chez eux. Héli adresse des reproches à ses fils 21 Et l’Éternel intervint en faveur d’Anne, elle devint enceinte et accoucha de trois fils et de deux filles. Et le jeune Samuel grandissait auprès de l’Éternel. 22 Éli était fort âgé, et il apprit comment ses fils agissaient à l’égard de tout Israël ; (il apprit aussi) qu’ils couchaient avec les femmes qui s’assemblaient à l’entrée de la tente de la Rencontre. 23 Il leur dit : Pourquoi faites-vous de telles choses ? Car j’apprends de tout le peuple vos mauvaises actions. 24 Non, mes fils, ce que j’entends dire n’est pas bon ; vous poussez le peuple de l’Éternel à la transgression. (...) Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

24 min 59 sec

20 Dans le cours de l’année, Anne devint enceinte ; elle accoucha d’un fils, qu’elle appela du nom de Samuel, car, (dit-elle), je l’ai demandé à l’Éternel. 21 Le mari, Elqana, monta ensuite avec toute sa famille, pour offrir à l’Éternel le sacrifice annuel et pour (accomplir) son vœu. 22 Mais Anne ne monta pas. Car elle dit à son mari : Lorsque le garçon sera sevré, je le mènerai, afin qu’il soit présenté devant l’Éternel et qu’il reste là pour toujours. 23 Elqana, son mari, lui dit : Fais ce qui te semblera bon, reste ici jusqu’à ce que tu l’aies sevré. Que l’Éternel accomplisse seulement sa parole ! Et la femme resta ; elle allaita son fils, jusqu’à ce qu’elle l’eût sevré. 24 Quand elle l’eut sevré, elle le fit monter avec elle et prit trois taureaux, un épha de farine et une outre de vin. Elle le mena dans la maison de l’Éternel à Silo : le garçon était encore tout jeune. 25 Ils égorgèrent le taureau et conduisirent le garçon à Éli. 26 Anne dit : Pardon mon seigneur, aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se trouvait placée ici près de toi pour prier l’Éternel. 27 C’était en vue de ce garçon que je priais, et l’Éternel m’a donné ce que je lui demandais. 28 Aussi, moi je veux le prêter à l’Éternel : il sera toute sa vie prêté à l’Éternel. Et ils se prosternèrent là devant l’Éternel. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

17 min 59 sec

1 Il y avait un homme de Ramataïm-Tsophim, de la montagne d’Éphraïm, nommé Elqana, fils de Yeroham, fils d’Élihou, fils de Tohou, fils de Tsouph, Éphratien. 2 Il avait deux femmes. Le nom de l’une était Anne et le nom de la deuxième Peninna ; Peninna avait des enfants, mais Anne n’avait point d’enfants. 3 Chaque année, cet homme montait de sa ville à Silo, pour se prosterner devant l’Éternel des armées et pour lui offrir des sacrifices. Là se trouvaient les deux fils d’Éli, Hophni et Phinéas, sacrificateurs de l’Éternel. 4 Le jour où Elqana offrait son sacrifice, il donnait des parts à sa femme Peninna, ainsi qu’à tous ses fils et à toutes ses filles. 5 Mais il donnait à Anne une part double ; car il aimait Anne, que l’Éternel avait rendue stérile. 6 Sa rivale ne cessait pas de lui causer du chagrin, pour qu’elle se révolte parce que l’Éternel l’avait rendue stérile. 7 Toutes les années il en était ainsi. Chaque fois qu’Anne montait à la maison de l’Éternel, Peninna lui causait du chagrin de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait pas. 8 Elqana, son mari, lui dit : Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il attristé ? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils ? 9 Anne se leva, après que l’on eut mangé et bu à Silo. Le sacrificateur Éli était assis sur un siège près du montant de la porte du temple de l’Éternel. 10 Et, l’amertume dans l’âme, elle pria l’Éternel et pleura beaucoup. 11 Elle fit un vœu et dit : Éternel des armées ! Si ton regard s’arrête sur l’humiliation de ta servante, si tu te souviens de moi et n’oublies pas ta servante, et si tu donnes un garçon à ta servante, je le donnerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête. 12 Comme elle multipliait ses prières devant l’Éternel, Éli observa sa bouche. 13 Anne parlait dans son cœur ; seules ses lèvres remuaient, mais l’on n’entendait pas sa voix. Éli pensa qu’elle était ivre. 14 Il lui dit : Jusques à quand seras-tu dans l’ivresse ? Fais passer ton vin. 15 Anne répondit : Non, mon seigneur, je suis une femme à l’esprit affligé, et je n’ai bu ni vin ni liqueur forte ; mais j’épanchais mon âme devant l’Éternel. 16 Ne prends pas ta servante pour une femme de rien, car c’est l’excès de ma douleur et de mon chagrin qui m’a fait parler jusqu’à présent. 17 Éli reprit la parole et dit : Va en paix, et que le Dieu d’Israël te donne ce que tu lui as demandé ! 18 Elle dit : Que ta servante obtienne ta faveur ! Et cette femme poursuivit sa route. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même. Naissance et enfance de Samuel 19 Ils se levèrent de bon matin et, après s’être prosternés devant l’Éternel, s’en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama. Elqana connut sa femme Anne, et l’Éternel se souvint d’elle. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

21 min 14 sec

1 Booz était monté à la porte et s’y était assis. Or, voici que celui qui avait devoir de rachat et dont Booz avait parlé vint à passer. Booz lui dit : Approche-toi, assieds-toi ici, toi un tel. Il s’approcha et s’assit. 2 Booz prit alors dix hommes parmi les anciens de la ville et dit : Asseyez-vous ici. Et ils s’assirent. 3 Puis il dit à celui qui avait le devoir de rachat : Noémi, revenue de la campagne de Moab, a mis en vente la pièce de terre qui (appartenait) à notre frère Élimélek. 4 Et moi j’ai pensé t’en informer et te dire : Fais (-en) l’acquisition en présence de ceux qui siègent et des anciens de mon peuple ! Si tu veux racheter, rachète ! Si tu ne rachètes pas, déclare-le moi, que je le sache, car il n’y a personne, à part toi, qui ait ce devoir. Je ne l’ai qu’après toi. Il répondit : C’est moi qui rachèterai. 5 Booz dit : Le jour où tu acquerras le champ de la main de Noémi, tu l’acquerras (en même temps) de Ruth la Moabite, femme du défunt, pour maintenir le nom du défunt sur son héritage. 6 Celui qui avait le devoir de rachat répondit : Je ne peux pas racheter pour mon compte, de peur de détruire mon héritage ; rachète pour toi ce que j’ai le devoir de racheter, car je ne peux pas racheter. 7 Autrefois, en Israël, pour valider une affaire quelconque, relative à un rachat ou à un échange, on ôtait sa sandale et la donnait à l’autre, et cela servait d’attestation en Israël. 8 Celui qui avait devoir de rachat dit donc à Booz : Fais l’acquisition pour ton compte ! Et il ôta sa sandale. 9 Alors Booz dit aux anciens et à tout le peuple : Vous êtes témoins aujourd’hui que j’ai acquis de la main de Noémi tout ce qui (appartenait) à Élimélek, à Kilyôn et à Mahlôn, 10 et que je me suis également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Mahlôn, pour maintenir le nom du défunt sur son héritage et pour que le nom du défunt ne soit pas retranché d’entre ses frères et de la porte de sa ville. Vous en êtes témoins aujourd’hui. 11 Tout le peuple qui était à la porte et les anciens dirent : (Nous en sommes) témoins ! Que l’Éternel donne à la femme qui entre dans ta maison (d’être) comme Rachel et Léa qui, toutes deux, ont bâti la maison d’Israël. Deviens puissant à Éphrata et fais-toi un nom à Bethléhem. Booz épouse Ruth; naissance d'Obed, ancêtre de David 12 Puisse la descendance que l’Éternel te donnera par cette jeune femme rendre ta maison semblable à la maison de Pérets que Tamar enfanta à Juda. 13 Booz prit Ruth qui devint sa femme, et il alla vers elle. L’Éternel permit à Ruth de concevoir, et elle enfanta un fils. 14 Les femmes dirent à Noémi : Béni soit l’Éternel qui ne t’a pas laissé manquer aujourd’hui d’un rédempteur dont le nom sera célébré en Israël. 15 Il te fait revenir à la vie et soutient ta vieillesse ; car ta belle-fille qui t’aime l’a enfanté, elle qui vaut mieux pour toi que sept fils. 16 Noémi prit l’enfant et le mit sur son sein et ce fut elle qui l’éleva. Liste des ancêtres de David 17 Les voisines lui donnèrent un nom en disant : Un fils est né à Noémi ! Elles l’appelèrent du nom d’Obed. C’est lui le père d’Isaï, père de David. 18 Voici les descendants de Pérets : Pérets engendra Hetsrôn ; 19 Hetsrôn engendra Ram ; Ram engendra Amminadab ; 20 Amminadab engendra Nahchôn ; Nahchôn engendra Salma ; 21 Salmôn engendra Booz ; Booz engendra Obed ; 22 Obed engendra Isaï ; Isaï engendra David. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

22 min 23 sec

1 Noémi, sa belle-mère, lui dit : Ma fille, je voudrais te procurer du repos pour que tu sois heureuse. 2 Et maintenant, Booz, avec les servantes de qui tu as été, n’est-il pas notre parent ? Or lui-même doit vanner cette nuit les orges qui sont dans l’aire. 3 Lave-toi, parfume-toi, puis mets tes beaux habits et descends sur l’aire. Ne te fais pas connaître à lui avant qu’il ait achevé de manger et de boire. 4 Quand il ira se coucher, tu observeras à quel endroit il se couche. Ensuite tu iras découvrir ses pieds et tu te coucheras. Il te dira lui-même ce que tu auras à faire. 5 Elle lui répondit : Tout ce que tu m’as dit, je le ferai. 6 Elle descendit jusqu’à l’aire et fit tout ce que sa belle-mère avait ordonné. 7 Booz mangea et but, et son cœur fut joyeux. Il alla se coucher à l’extrémité du tas de gerbes. (Ruth) vint tout doucement découvrir ses pieds et se coucha. 8 Au milieu de la nuit, cet homme frissonna et se retourna : voici qu’une femme était couchée à ses pieds. 9 Il dit : Qui es-tu ? Elle répondit : Je suis Ruth, ta servante, étends ton aile sur ta servante, car tu as devoir de rachat. 10 Il dit : Sois bénie de l’Éternel, ma fille ! Cette dernière marque de loyauté vaut mieux encore que la première, car tu n’as pas recherché des jeunes gens, pauvres ou riches. 11 Maintenant, ma fille, sois sans crainte, je ferai pour toi tout ce que tu diras, car sur la place publique chacun sait que tu es une femme de valeur. 12 Maintenant il est vrai que j’ai devoir de rachat, mais il en existe un autre plus proche que moi. 13 Passe ici la nuit. Au matin, s’il veut s’acquitter de son devoir de rachat envers toi, c’est bien, qu’il s’en acquitte ; mais s’il ne lui plaît pas de s’en acquitter envers toi, moi je m’en acquitterai envers toi, l’Éternel est vivant ! Reste couchée jusqu’au matin. 14 Elle resta couchée à ses pieds jusqu’au matin et se leva avant (l’heure où) l’on peut se reconnaître l’un l’autre. (Booz se) dit : Qu’on ne sache pas que cette femme est entrée dans l’aire. 15 Il dit alors : Tends-moi le manteau qui est sur toi et tiens-le bien. C’est ce qu’elle fit et il mesura six (mesures) d’orge dont il la chargea, puis il rentra dans la ville. 16 (Ruth) revint auprès de sa belle-mère et (Noémi) dit : Est-ce toi, ma fille ? Elle lui raconta tout ce que cet homme avait fait pour elle. 17 Elle dit : Il m’a donné ces six (mesures) d’orge en me disant : Ne retourne pas à vide vers ta belle-mère. 18 (Noémi) dit : Reste ici, ma fille, jusqu’à ce que tu saches comment finira l’affaire, car cet homme ne sera pas tranquille qu’il n’ait terminé cette affaire aujourd’hui. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

16 min 49 sec

1 Noémi avait un parent de son mari. C’était un homme puissant et riche de la famille d’Élimélek et qui se nommait Booz. 2 Ruth la Moabite dit à Noémi : Je vais aller aux champs pour glaner des épis derrière celui dont j’obtiendrai la faveur. Elle lui dit : Va, ma fille. 3 Elle partit et s’en vint glaner dans un champ derrière les moissonneurs. Il se trouva que la pièce de terre appartenait à Booz qui était de la famille d’Élimélek. 4 Voici que Booz vint de Bethléhem et dit aux moissonneurs : Que l’Éternel soit avec vous ! Ils lui répondirent : Que l’Éternel te bénisse ! 5 Booz dit à son serviteur, chargé de surveiller les moissonneurs : A qui est cette jeune femme ? 6 Le serviteur chargé de surveiller les moissonneurs répondit : C’est la jeune Moabite qui est revenue avec Noémi de la campagne de Moab. 7 Elle a dit : Je vais glaner et ramasser (des épis) entre les gerbes derrière les moissonneurs. Depuis qu’elle est venue, ce matin, elle a été debout jusqu’à présent et ne s’est assise qu’un moment à la maison. 8 Booz dit à Ruth : Écoute bien, ma fille ; ne va pas glaner dans un autre champ ; ne t’éloigne pas non plus d’ici et attache-toi à mes servantes. 9 (Aie) les yeux sur le champ que l’on moissonne et tu iras derrière elles. Voici : j’ai ordonné aux serviteurs de ne pas te toucher ; et (quand) tu auras soif, tu iras aux cruches et tu boiras de ce que les serviteurs auront puisé. 10 Alors elle tomba en se prosternant, la face jusqu’à terre. Elle lui dit : Comment ai-je obtenu ta faveur pour être reconnue, moi qui ne suis qu’une inconnue ? 11 Booz lui répondit : On m’a raconté (en détail) tout ce que tu as fait pour ta belle-mère depuis la mort de ton mari et comment tu as abandonné ton père, ta mère et ton pays natal pour aller vers un peuple que tu ne connaissais pas auparavant. 12 Que l’Éternel te rende ce que tu as fait ! Que ta récompense soit complète de la part de l’Éternel, le Dieu d’Israël, sous les ailes de qui tu es venue te réfugier. 13 Elle dit : J’obtiens donc ta faveur, mon seigneur ; tu m’as consolée, tu as parlé au cœur de ta servante, et pourtant moi je ne suis pas même comme l’une de tes servantes. 14 Au moment du repas, Booz lui dit : Approche, mange du pain et trempe ton morceau dans la vinaigrette. Elle s’assit à côté des moissonneurs. Il lui tendit du grain rôti ; elle mangea, se rassasia et garda le reste. 15 Puis elle se leva pour glaner et Booz donna cet ordre à ses serviteurs : Qu’elle glane aussi entre les gerbes, sans que vous lui fassiez d’affront. 16 Vous ôterez même pour elle des javelles (quelques épis) que vous lui laisserez à glaner, sans lui faire de reproches. 17 Elle glana dans le champ jusqu’au soir et battit ce qu’elle avait glané. Il y eut environ un épha d’orge. 18 Elle l’emporta, rentra en ville et montra à sa belle-mère ce qu’elle avait glané. Elle sortit aussi le surplus de son repas et le lui donna. 19 Sa belle-mère lui dit : Où as-tu glané aujourd’hui et où as-tu travaillé ? Béni soit celui qui a fait attention à toi ! Elle raconta à sa belle-mère ce qui s’était passé avec lui ; puis elle dit : Le nom de celui à qui j’ai eu affaire est Booz. 20 Noémi dit à sa belle-fille : Qu’il soit béni de l’Éternel qui n’abandonne pas sa bienveillance envers les vivants et les morts ! Cet homme est notre proche (parent), lui dit (encore) Noémi, il est de ceux qui ont envers nous devoir de rachat. 21 Ruth la Moabite reprit : Il m’a dit aussi : Attache-toi à mes serviteurs jusqu’à ce qu’ils aient achevé toute ma moisson. 22 Noémi dit à Ruth, sa belle-fille : Il est bon, ma fille, que tu sortes avec ses servantes et qu’on ne te rencontre pas dans un autre champ. 23 Elle s’attacha aux servantes de Booz pour glaner jusqu’à l’achèvement de la moisson des orges et de la moisson des blés ; elle demeurait avec sa belle-mère. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

24 min 16 sec

10 et elles lui dirent : (Non), nous irons avec toi vers ton peuple. 11 Noémi dit : Retournez, mes filles ! Pourquoi viendriez-vous avec moi ? Ai-je encore dans mon sein des fils qui puissent devenir vos maris ? 12 Retournez, mes filles, allez ! car je suis trop vieille pour appartenir à un homme et quand je dirais : Il y a de l’espoir pour moi, quand cette nuit j’appartiendrais à un homme et que je mette des fils au monde, 13 attendriez-vous pour cela qu’ils aient grandi, refuseriez-vous pour cela d’appartenir à un homme ? Non, mes filles ! car mon sort est plus amer que le vôtre, et la main de l’Éternel s’est abattue sur moi. 14 Elles sanglotèrent encore. Orpa embrassa sa belle-mère, mais Ruth s’attacha à elle. 15 Noémi dit alors : Voici que ta belle-sœur est retournée à son peuple et à ses dieux ; retourne à la suite de ta belle-sœur. 16 Ruth dit : Ne me pousse pas à te quitter, à me détourner de tes pas ! Où tu iras, j’irai ; où tu demeureras, je demeurerai, ton peuple est mon peuple, et ton Dieu est mon Dieu, 17 où tu mourras, je mourrai et j’y serai ensevelie. Que l’Éternel me fasse ceci et qu’il ajoute cela si ce n’est pas la mort qui me sépare de toi. 18 (Noémi), la voyant résolue à aller avec elle, cessa de lui parler. 19 Elles marchèrent toutes deux jusqu’à leur entrée à Bethléhem. Lorsqu’elles entrèrent à Bethléhem, toute la ville fut étonnée à leur sujet et (les femmes) disaient : Est-ce là Noémi ? 20 Elle leur dit : Ne m’appelez pas Noémi ; appelez-moi Mara, car le Tout-Puissant m’a rendu (la vie) bien amère ! 21 Comblée j’étais partie ; vide l’Éternel me ramène. Pourquoi m’appelez-vous Noémi ? L’Éternel a témoigné contre moi, le Tout-Puissant m’a fait du mal. 22 Ainsi revint Noémi, et avec elle sa belle-fille, Ruth la Moabite qui revenait de la campagne de Moab. Elles arrivèrent à Bethléhem au début de la moisson des orges. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

13 min 53 sec

1 Au temps du gouvernement des juges, il y eut une famine dans le pays. Un homme de Bethléhem de Juda partit, avec sa femme et ses deux fils, pour séjourner dans la campagne de Moab. 2 Le nom de cet homme était Élimélek, le nom de sa femme Noémi et le nom de ses deux fils Mahlôn et Kilyôn ; (ils étaient) Éphratiens, de Bethléhem de Juda. Ils arrivèrent dans la campagne de Moab et ils y vécurent. 3 Puis Élimélek, mari de Noémi, mourut, et elle resta avec ses deux fils. 4 Ils épousèrent des femmes moabites. Le nom de la première était Orpa et le nom de la seconde Ruth. Ils habitèrent là environ dix ans. 5 Mahlôn et Kilyôn moururent aussi tous les deux, et la femme resta, privée de ses deux enfants et de son mari. 6 Alors elle se leva, elle et ses belles-filles, et s’en revint de la campagne de Moab, car elle avait appris dans la campagne de Moab que l’Éternel était intervenu en faveur de son peuple en lui donnant du pain. 7 Elle sortit du lieu où elle vivait, ses deux belles-filles avec elle, et elles se mirent en route pour retourner au pays de Juda. 8 Noémi dit alors à ses deux belles-filles : Allez, retournez chacune à la maison de sa mère ! Que l’Éternel use de bienveillance avec vous, comme vous l’avez fait envers ceux qui sont morts et envers moi. 9 Que l’Éternel vous donne à chacune de trouver du repos dans la maison d’un mari ! Elle les embrassa. Elles se mirent à sangloter ; Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Dec 2020

19 min 44 sec

16 Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. 17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent [devant lui], mais quelques-uns eurent des doutes. 18 Jésus s'approcha et leur dit : « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit 20 et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Sep 2020

21 min

57 Le soir venu arriva un homme riche d'Arimathée, du nom de Joseph, qui lui aussi était un disciple de Jésus. 58 Il alla trouver Pilate et demanda le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna de le lui remettre. 59 Joseph prit le corps, l'enveloppa dans un drap de lin pur 60 et le déposa dans un tombeau neuf qu'il s'était fait creuser dans la roche. Puis il roula une grande pierre à l'entrée du tombeau et s'en alla. 61 Marie de Magdala et l'autre Marie étaient là, assises vis-à-vis du tombeau. 62 Le lendemain, qui était le jour après la préparation du sabbat, les chefs des prêtres et les pharisiens allèrent ensemble chez Pilate 63 et dirent : « Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : ‘Après trois jours je ressusciterai.’ 64 Ordonne donc que le tombeau soit gardé jusqu'au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas voler le corps et dire au peuple : ‘Il est ressuscité.’Cette dernière imposture serait pire que la première. » 65 Pilate leur dit : « Vous avez une garde. Allez-y, gardez-le comme vous le souhaitez ! » 66 Ils s'en allèrent et firent surveiller le tombeau par la garde après avoir scellé la pierre. Matthieu 28 1 Après le sabbat, à l'aube du dimanche, Marie de Magdala et l'autre Marie allèrent voir le tombeau. 2 Soudain, il y eut un grand tremblement de terre, car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre [de devant l’ouverture] et s'assit dessus. 3 Il avait l’aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige. 4 Les gardes tremblèrent de peur et devinrent comme morts, 5 mais l'ange prit la parole et dit aux femmes : « Quant à vous, n’ayez pas peur, car je sais que vous cherchez Jésus, celui qui a été crucifié. 6 Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où le Seigneur était couché 7et allez vite dire à ses disciples qu'il est ressuscité. Il vous précède en Galilée. C'est là que vous le verrez. Voilà, je vous l'ai dit. » 8 Elles s'éloignèrent rapidement du tombeau, avec crainte et une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. 9 Et voici que Jésus vint à leur rencontre et dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent, s’agrippèrent à ses pieds et se prosternèrent devant lui. 10 Alors Jésus leur dit : « N’ayez pas peur ! Allez dire à mes frères de se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. » 11 Pendant qu'elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville et annoncèrent aux chefs des prêtres tout ce qui était arrivé. 12 Après s'être réunis avec les anciens pour tenir conseil, ceux-ci donnèrent une forte somme d'argent aux soldats 13 avec cette consigne : « Dites que ses disciples sont venus de nuit voler le corps pendant que vous dormiez. 14 Et si le gouverneur l'apprend, nous l'apaiserons et nous ferons en sorte que vous n'ayez pas d'ennuis. » 15 Les soldats prirent l'argent et se conformèrent aux instructions reçues. Et ce récit des événements s'est propagé parmi les Juifs jusqu'à aujourd’hui. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Sep 2020

21 min 55 sec

32 Lorsqu'ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène appelé Simon et le forcèrent à porter la croix de Jésus. 33 Arrivés à un endroit appelé Golgotha – ce qui signifie « lieu du crâne » –, 34 ils lui donnèrent à boire du vinaigre mêlé de fiel ; mais quand il l'eut goûté, il ne voulut pas boire. 35 Ils le crucifièrent, puis ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort [afin que s'accomplisse ce que le prophète avait annoncé : Ils se sont partagé mes vêtements et ils ont tiré au sort mon habit]. 36 Puis ils s'assirent et le gardèrent. 37 Pour indiquer le motif de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête : « Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. » 38 Avec lui furent crucifiés deux brigands, l'un à sa droite et l'autre à sa gauche. 39 Les passants l'insultaient et secouaient la tête 40 en disant : « Toi qui détruis le temple et qui le reconstruis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix ! » 41 Les chefs des prêtres, avec les spécialistes de la loi et les anciens, se moquaient aussi de lui et disaient : 42 « Il en a sauvé d'autres et il ne peut pas se sauver lui-même ! S'il est roi d'Israël, qu'il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui. 43 Il s'est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s'il l'aime ! En effet, il a dit : ‘Je suis le Fils de Dieu.’ » 44 Les brigands crucifiés avec lui l'insultaient eux aussi de la même manière. 45 De midi jusqu'à trois heures de l'après-midi, il y eut des ténèbres sur tout le pays. 46 Vers trois heures de l'après-midi, Jésus s'écria d'une voix forte : « Eli, Eli, lama sabachthani ? » – c'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? 47 Quelques-uns de ceux qui étaient là, après l'avoir entendu, disaient : « Il appelle Elie. » 48 Aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge qu'il imbiba de vinaigre ; il la fixa à un roseau et lui donna à boire. 49 Mais les autres disaient : « Laisse donc, voyons si Elie viendra le sauver. » 50 Jésus poussa de nouveau un grand cri et rendit l'esprit. 51 Et voici que le voile du temple se déchira en deux depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, 52 les tombeaux s'ouvrirent et les corps de plusieurs saints qui étaient morts ressuscitèrent. 53 Etant sortis des tombes, ils entrèrent dans la ville sainte après la résurrection de Jésus et apparurent à un grand nombre de personnes. 54 A la vue du tremblement de terre et de ce qui venait d'arriver, l’officier romain et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus furent saisis d'une grande frayeur et dirent : « Cet homme était vraiment le Fils de Dieu. » 55 Il y avait là bien des femmes qui regardaient de loin ; elles avaient accompagné Jésus depuis la Galilée pour le servir. 56 Parmi elles figuraient Marie de Magdala, Marie la mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Sep 2020

27 min 36 sec

11 Jésus comparut devant le gouverneur. Celui-ci l'interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui répondit : « Tu le dis. » 12 Mais il ne répondit rien aux accusations des chefs des prêtres et des anciens. 13 Alors Pilate lui dit : « N'entends-tu pas tous ces témoignages qu'ils portent contre toi ? » 14 Mais Jésus ne répondit sur aucun point, ce qui étonna beaucoup le gouverneur. 15 A chaque fête, le gouverneur avait pour habitude de relâcher un prisonnier, celui que la foule voulait. 16 Ils avaient alors un prisonnier célèbre, un dénommé Barabbas. 17Comme ils étaient rassemblés, Pilate leur dit : « Lequel voulez-vous que je vous relâche : Barabbas ou Jésus qu'on appelle le Christ ? » 18 En effet, il savait que c'était par jalousie qu'ils avaient fait arrêter Jésus. 19 Pendant qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : « N’aie rien à faire avec ce juste, car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert dans un rêve à cause de lui. » 20 Les chefs des prêtres et les anciens persuadèrent la foule de demander Barabbas et de faire mourir Jésus. 21 Le gouverneur prit la parole et leur dit : « Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? » Ils répondirent : « Barabbas. » 22 Pilate répliqua : « Que ferai-je donc de Jésus qu'on appelle le Christ ? » Tous répondirent : « Qu'il soit crucifié ! » 23 « Mais quel mal a-t-il fait ? » dit le gouverneur. Ils crièrent encore plus fort : « Qu'il soit crucifié ! » 24 Voyant qu'il ne gagnait rien mais que le tumulte augmentait, Pilate prit de l'eau, se lava les mains en présence de la foule et dit : « Je suis innocent du sang de ce juste. C’est vous que cela regarde. » 25 Et tout le peuple répondit : « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » 26 Alors Pilate leur relâcha Barabbas ; et, après avoir fait fouetter Jésus, il le livra à la crucifixion. 27 Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire et rassemblèrent toute la troupe autour de lui. 28 Ils lui enlevèrent ses vêtements et lui mirent un manteau écarlate. 29 Ils tressèrent une couronne d'épines qu'ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite ; puis, s'agenouillant devant lui, ils se moquaient de lui en disant : « Salut, roi des Juifs ! » 30 Ils crachaient sur lui, prenaient le roseau et le frappaient sur la tête. 31 Après s'être ainsi moqués de lui, ils lui enlevèrent le manteau, lui remirent ses vêtements et l'emmenèrent pour le crucifier. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Sep 2020

21 min 44 sec

1 Le matin venu, tous les chefs des prêtres et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire mourir. 2 Après l'avoir attaché, ils l'emmenèrent et le livrèrent à [Ponce] Pilate, le gouverneur. 3 Alors Judas, celui qui l'avait trahi, voyant qu'il était condamné, fut pris de remords et rapporta les 30 pièces d'argent aux chefs des prêtres et aux anciens 4 en disant : « J'ai péché en faisant arrêter un innocent. » Ils répondirent : « En quoi cela nous concerne-t-il ? C’est toi que cela regarde. » 5 Judas jeta les pièces d'argent dans le temple, se retira et alla se pendre. 6 Les chefs des prêtres les ramassèrent en disant : « Il n'est pas permis de les mettre dans le trésor sacré puisque c'est le prix du sang. » 7 Après en avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour y ensevelir les étrangers. 8 C'est pourquoi ce champ a été appelé « champ du sang » jusqu'à aujourd’hui. 9 Alors s'accomplit ce que le prophète Jérémie avait annoncé : Ils ont pris les 30 pièces d'argent, la valeur à laquelle il a été estimé par les Israélites, 10 et ils les ont données pour le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné.

Sep 2020

13 min 15 sec

57 Ceux qui avaient arrêté Jésus l'emmenèrent chez le grand-prêtre Caïphe, où les spécialistes de la loi et les anciens étaient rassemblés. 58 Pierre le suivit de loin jusqu'à la cour du grand-prêtre, y entra et s'assit avec les serviteurs pour voir comment cela finirait. 59 Les chefs des prêtres, [les anciens] et tout le sanhédrin cherchaient un faux témoignage contre Jésus afin de le faire mourir, 60 mais ils n'en trouvèrent pas, quoique beaucoup de faux témoins se soient présentés. Enfin, il en vint deux qui dirent : 61 « Celui-ci a dit : ‘Je peux détruire le temple de Dieu et le reconstruire en trois jours.’ » 62 Le grand-prêtre se leva et lui dit : « Ne réponds-tu rien ? Pourquoi ces hommes témoignent-ils contre toi ? » 63 Mais Jésus gardait le silence. Le grand-prêtre [prit la parole et] lui dit : « Je t'adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Messie, le Fils de Dieu. » 64 Jésus lui répondit : « Tu le dis. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l'homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel. » 65 Alors le grand-prêtre déchira ses vêtements en disant : « Il a blasphémé ! Qu'avons-nous encore besoin de témoins ? Vous venez d'entendre son blasphème. 66 Qu'en pensez-vous ? » Ils répondirent : « Il mérite la mort. » 67 Là-dessus, ils lui crachèrent au visage et le frappèrent à coups de poing ; certains lui donnaient des gifles en disant : 68 « Christ, prophétise-nous qui t'a frappé ! » 69 Or Pierre était assis dehors dans la cour. Une servante s'approcha de lui et dit : « Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen. » 70 Mais il le nia devant tous en disant : « Je ne sais pas ce que tu veux dire. » 71 Comme il se dirigeait vers la porte, une autre servante le vit et dit à ceux qui se trouvaient là : « Cet homme [aussi] était avec Jésus de Nazareth. » 72 Il le nia de nouveau, avec serment : « Je ne connais pas cet homme. » 73 Peu après, ceux qui étaient là s'approchèrent et dirent à Pierre : « Certainement, toi aussi tu fais partie de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître. » 74 Alors il se mit à jurer en lançant des malédictions : « Je ne connais pas cet homme. » Aussitôt un coq chanta. 75 Pierre se souvint alors de ce que Jésus [lui] avait dit : « Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. » Il sortit et pleura amèrement. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Sep 2020

18 min 24 sec

36 Là-dessus, Jésus alla avec eux au lieu dit Gethsémané et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier. 37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à être saisi de tristesse et d’angoisse. 38 Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort, restez ici et veillez avec moi. 39 Puis il s’avança un peu, se jeta la face (contre terre) et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas comme je veux, mais comme tu veux. 40 Il revint vers les disciples, qu’il trouva endormis ; il dit à Pierre : Vous n’avez donc pas été capables de veiller une heure avec moi ! 41 Veillez et priez, afin de ne pas entrer en tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. 42 Il s’éloigna une deuxième fois et pria ainsi : Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! 43 Il revint et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. 44 Il les quitta, s’éloigna de nouveau et pria pour la troisième fois en répétant les mêmes paroles. 45 Puis il revint vers ses disciples et leur dit : Vous dormez maintenant, et vous vous reposez ! Voici que l’heure est proche, où le Fils de l’homme va être livré aux mains des pécheurs. 46 Levez-vous, allons ; celui qui me livre s’approche. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

18 min 36 sec

17 Le premier jour des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque ? 18 Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et dites-lui : Le Maître dit : Mon temps est proche, c’est chez toi que je célébrerai la Pâque avec mes disciples. 19 Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné et ils préparèrent la Pâque. 20 Le soir venu, il se mit à table avec les douze. 21 Pendant qu’ils mangeaient, il dit : En vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera. 22 Ils furent profondément attristés, et chacun se mit à lui dire : Est-ce moi, Seigneur ? 23 Il répondit : Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera. 24 Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme n’être jamais né. 25 Judas qui le livrait prit la parole et dit : Est-ce moi, Rabbi ? Jésus lui répondit : Tu l’as dit. 26 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et après avoir dit la bénédiction, il le rompit et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27 Il prit ensuite une coupe ; et après avoir rendu grâces, il la leur donna en disant : Buvez-en tous, 28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. 29 Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. 30 Après avoir chanté (les psaumes), ils se rendirent au mont des Oliviers. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

20 min 20 sec

1 Lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples : 2 Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié. 3 Alors les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple se rassemblèrent dans la cour du souverain sacrificateur appelé Caïphe 4 et ils résolurent de se saisir de Jésus par ruse, et de le faire mourir. 5 Toutefois ils disaient : Pas en pleine fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple. 6 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, 7 une femme s’approcha de lui. Elle tenait un vase d’albâtre, (plein) d’un parfum de grand prix, et, pendant qu’il se trouvait à table, elle répandit le parfum sur sa tête. 8 A cette vue, les disciples s’indignèrent et dirent : A quoi bon cette perte ? 9 On aurait pu vendre ce parfum très cher, et en donner (le prix) aux pauvres. 10 Jésus s’en aperçut et leur dit : Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme ? Elle a accompli une bonne action à mon égard ; 11 car vous avez toujours les pauvres avec vous, mais moi, vous ne m’avez pas toujours. 12 En répandant ce parfum sur mon corps, elle l’a fait pour ma sépulture. 13 En vérité, je vous le dis, partout où cette bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait. 14 Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs, 15 et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

19 min 55 sec

31 Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur son trône de gloire. 32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs, 33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. 34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; recevez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. 35 Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger et vous m’avez recueilli ; 36 nu et vous m’avez vêtu, j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venus vers moi. 37 Alors les justes lui répondront : Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? 38 Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ? 39 Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? 40 Et le roi leur répondra : En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous avez fait cela à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. 41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges. 42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire. 43 J’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. 44 Alors ils répondront eux aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim ou soif, étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas rendu service ? 45 Alors il leur répondra : En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous n’avez pas fait cela à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait. 46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

15 min 23 sec

14 Il en sera comme d’un homme qui en partant pour un voyage appela ses serviteurs, et leur confia ses biens. 15 Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité et il partit en voyage. 16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir et en gagna cinq autres. 17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. 18 Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un trou dans la terre et cacha l’argent de son maître. 19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et leur fit rendre compte. 20 Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha en apportant cinq autres talents et dit : Seigneur, tu m’avais confié cinq talents ; voici cinq autres que j’ai gagnés. 21 Son maître lui dit : Bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 22 Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi et dit : Seigneur, tu m’avais confié deux talents, en voici deux autres que j’ai gagnés. 23 Son maître lui dit : Bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 24 Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite et dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui récoltes où tu n’as pas répandu ; 25 j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre : voici : prends ce qui est à toi. 26 Son maître lui répondit : Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que je récolte où je n’ai pas répandu ; 27 il te fallait donc placer mon argent chez les banquiers, et à mon retour j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. 28 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. 30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

19 min 15 sec

45 Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ? 46 Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera occupé de la sorte ! 47 En vérité, je vous le dis, il l’établira sur tout ce qu’il possède. 48 Mais si c’est un mauvais serviteur qui se dise en lui-même : Mon maître tarde à venir, 49 s’il commence à battre ses compagnons, s’il mange et boit avec les ivrognes, 50 le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, 51 il le mettra en pièces et lui fera partager le sort des hypocrites : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. Matthieu 25 1 Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui prirent leurs lampes pour aller à la rencontre de l’époux. 2 Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. 3 Les folles en prenant leurs lampes, ne prirent pas d’huile avec elles ; 4 mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. 5 Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. 6 Au milieu de la nuit, il y eut un cri : Voici l’époux, sortez à sa rencontre ! 7 Alors toutes ces vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. 8 Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. 9 Les sages répondirent : Non, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent et achetez-en pour vous. 10 Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui au (festin) de noces, et la porte fut fermée. 11 Plus tard, les autres vierges arrivèrent aussi et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. 12 Mais il répondit : En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. 13 Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

21 min 40 sec

37 Comme aux jours de Noé ainsi en sera-t-il à l’avènement du Fils de l’homme. 38 Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; 39 et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous ; il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. 40 Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé, 41 de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. 42 Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. 43 Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 44 C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

10 min 13 sec

15 C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel, établie dans le lieu saint, que le lecteur fasse attention. 16 Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes ; 17 que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison, 18 et celui qui sera dans les champs ne s’en retourne pas pour prendre son vêtement. 19 Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! 20 Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. 21 Car alors, il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et qu’il n’y en aura jamais plus. 22 Et si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé, mais à cause des élus ces jours seront abrégés. 23 Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. 24 Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes, ils opéreront de grands signes et des prodiges au point de séduire si possible même les élus. 25 Je vous l’ai prédit. 26 Si donc on vous dit : Voici : il est dans le désert, n’y allez pas ; voici : il est dans les chambres, ne le croyez pas. 27 En effet, comme l’éclair part de l’orient et brille jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. 28 Où que soit le cadavre là s’assembleront les aigles. 29Aussitôt après ces jours de tribulation, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées. 30 Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. 31 Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre. 32 Recevez l’enseignement de la parabole du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. 33 De même, vous aussi, quand vous verrez tout cela, sachez que (le Fils de l’homme) est proche, à la porte. 34 En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive. 35 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. 36 Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978

Jun 2020

22 min 6 sec

1 Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. 2 Mais il leur répondit : Voyez-vous tout cela ? En vérité je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. 3 Il s’assit sur le mont des Oliviers. Et les disciples vinrent en privé lui dire : Dis-nous quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? 4 Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise. 5 Car plusieurs viendront sous mon nom, en disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. 6 Vous allez entendre parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous de vous alarmer car cela doit arriver. Mais ce ne sera pas encore la fin. 7 Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, par endroit, des famines et des tremblements de terre. 8 Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. 9 Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. 10 Et ce sera pour beaucoup une occasion de chute, ils se trahiront, se haïront les uns les autres. 11 Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens. 12 Et en raison des progrès de l’iniquité l’amour du plus grand nombre se refroidira. 13 Mais celui qui persévèrera jusqu’à la fin sera sauvé. 14 Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.

May 2020

13 min 33 sec

37 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! 38 Voici : votre maison vous est laissée déserte, 39 car je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

May 2020

15 min 45 sec

16 Malheur à vous, conducteurs aveugles ! Qui dites : Si quelqu’un jure par le temple, cela ne compte pas ; mais si quelqu’un jure par l’or du temple, il est engagé. 17 Insensés et aveugles ! Lequel est le plus grand, l’or, ou le temple qui sanctifie l’or ? 18 Si quelqu’un, dites-vous encore, jure par l’autel, cela ne compte pas ; mais si quelqu’un jure par l’offrande qui est sur l’autel, il est engagé. 19 Aveugles lequel est le plus grand, l’offrande, ou l’autel qui sanctifie l’offrande ? 20 Celui qui jure par l’autel jure par l’autel et par tout ce qui est dessus ; 21 celui qui jure par le temple jure par le temple et par celui qui l’habite, 22 et celui qui jure par le ciel jure par le trône de Dieu et par celui qui y est assis. 23 Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qu’il y a de plus important dans la loi : le droit, la miséricorde et la fidélité ; c’est là ce qu’il fallait pratiquer sans laisser de côté le reste. 24 Conducteurs aveugles ! Qui retenez au filtre le moucheron et qui avalez le chameau. 25 Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous purifiez le dehors de la coupe et du plat, alors qu’en dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance. 26 Pharisien aveugle ! Purifie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne pur. 27 Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis qui paraissent beaux au dehors, et qui au dedans sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impureté. 28 Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes mais au dedans vous êtes remplis d’hypocrisie et d’iniquité. 29 Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes et ornez les tombeaux des justes, 30 et que vous dites : Si nous avions vécu au temps de nos pères, nous ne nous serions pas associés à eux pour (répandre) le sang des prophètes. 31 Vous témoignez ainsi contre vous-mêmes que vous êtes les fils de ceux qui ont tué les prophètes. 32 Mettez donc le comble à la mesure de vos pères ! 33 Serpents, race de vipères ! Comment fuirez-vous la condamnation de la géhenne ? 34 C’est pourquoi, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous flagellerez les autres dans vos synagogues et vous les persécuterez de ville en ville, 35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Bérékia, que vous avez tué entre le temple et l’autel. 36 En vérité je vous le dis, tout cela viendra sur cette génération.

May 2020

22 min 47 sec