Fracas

Louie Media

Fracas explore notre rapport à la parole, ce que parler peut changer, et qui peut s'exprimer. Retrouvez notre dernière mini-série, Ne l’oubliez pas, d'Élisa Azogui Burlac, sur ce qu'il reste de la parole des survivantes de la Shoah.Suivez Louie sur Facebook, Instagram et Twitter et entrez dans le club Louie pour découvrir nos coulisses et vous former aux podcasts. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Teaser
Trailer 2 min 55 sec

All Episodes

Toutes les deux déportées, Esther Senot et sa sœur Fanny se retrouvent par hasard à Auschwitz-Birkenau. Juste avant de mourir, Fanny dit à Esther : “Si tu as une chance de survivre, fais ton possible pour que tu puisses raconter, pour qu’on ne soit pas les oublié·e·s de l’histoire. Tu me promets ?” Esther Senot a survécu. Qu’a-t-elle fait de ce récit à son retour ? Elle s’est d’abord confrontée à un mur : celui de l’indifférence. “On était devenus transparents. Comme si on n'avait jamais existé, et puis on dérangeait”, raconte-t-elle.  Comment s’est-elle mise à parler et comment a-t-elle œuvré pour la transmission? Ne L’oubliez pas est une mini-série Fracas qui fait vivre la voix de survivant·e·s de la Shoah, alors qu’en France ils ne sont plus que deux ou trois centaines. Cette mini-série s’interroge sur ce qu’il reste de leur parole, et ce qui doit encore être transmis.Ne L’oubliez pas a été écrit et enregistré par Elisa Azogui-Burlac, monté et réalisé par Hannah Taïeb. Louise Hemmerlé était à l’édition et à la coordination. C’est une coproduction Louie Media et Pardi Productions. La musique est de Valentin Fayaud. Nous remercions la Fondation pour la mémoire de la Shoah et la Fondation Rothschild pour leur soutien dans la production de cette série. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 14

45 min 5 sec

Pendant des décennies, Evelyn Askolovitch a gardé son récit pour elle. “En 2015, je me suis dit que je ne pouvais pas continuer de ne pas en parler pour une raison très simple, qui est que je fais partie de la toute dernière génération”. Dans ce troisième épisode de Ne L’oubliez pas, Evelyn Askolovitch témoigne de sa déportation, alors qu’elle n’avait que quatre ans et demi. Aujourd’hui, elle veut qu’on se souvienne que “on a mis même des petits enfants de quatre ans dans des camps, on les a affamés uniquement parce qu'ils étaient juifs”. Ne L’oubliez pas est une mini-série Fracas qui fait vivre la voix de survivant·e·s de la Shoah, alors qu’en France ils ne sont plus que deux ou trois centaines. Cette mini-série s’interroge sur ce qu’il reste de leur parole, et ce qui doit encore être transmis.Ne L’oubliez pas a été écrit et enregistré par Elisa Azogui-Burlac, monté et réalisé par Hannah Taïeb. Louise Hemmerlé était à l’édition et à la coordination. C’est une coproduction Louie Media et Pardi Productions. La musique est de Valentin Fayaud. Nous remercions la Fondation pour la mémoire de la Shoah et la Fondation Rothschild pour leur soutien dans la production de cette série. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 7

31 min 23 sec

"Au début je ne voulais pas raconter - ma mère me défendait de le faire, elle me disait 'il ne faut pas parler comme ça, ne raconte pas tout de même que tu as été torturée.'" Dans ce deuxième épisode de Ne L’oubliez pas, Clara Fischer, 92 ans, témoigne pour la première fois, au public, de sa déportation à Auschwitz-Birkenau en 1944 alors qu’elle n’avait que 16 ans. Si elle est revenue des camps, c’est poussée par sa sœur, et grâce à la solidarité d’autres déportées. Ne L’oubliez pas est une mini-série Fracas qui fait vivre la voix de survivant·e·s de la Shoah, alors qu’en France ils ne sont plus que deux ou trois centaines. Cette mini-série s’interroge sur ce qu’il reste de leur parole, et ce qui doit encore être transmis.Ne L’oubliez pas a été écrit et enregistré par Elisa Azogui-Burlac, monté et réalisé par Hannah Taïeb. Louise Hemmerlé était à l’édition et à la coordination. C’est une coproduction Louie Media et Pardi Productions. La musique est de Valentin Fayaud. Nous remercions la Fondation pour la mémoire de la Shoah et la Fondation Rothschild pour leur soutien dans la production de cette série.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 30

21 min 49 sec

En 2020, lors de la commémoration des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz, il y a ce sondage qui a circulé: 16 % des Français disaient n’avoir jamais entendu parler de la Shoah, et 25% des Français de moins de 38 ans.De cette entreprise d'extermination systématique, menée par l'Allemagne nazie entre 1939 et 1945, qui a conduit à la disparition de six millions de Juifs, il ne reste plus, en France, que deux ou trois centaines de témoins. Ne L’oubliez pas s’interroge sur ce qu’il reste de leur parole et ce qui doit encore être transmis. Dans cette mini-série Fracas, vous découvrirez les témoignages de quatre survivantes de la Shoah, au micro d’Elisa Azogui-Burlac. Dans ce premier épisode, vous entendrez celui de Ginette Kolinka, déportée à Auschwitz-Birkenau en avril 1944 depuis Avignon, à l'âge de 19 ans. Cette mini-série de Fracas, Ne L’oubliez pas, a été écrite et enregistrée par Elisa Azogui, montée et réalisée par Hannah Taïeb. Louise Hemmerlé était à l’édition et à la coordination. C’est une coproduction Louie Media et Pardi Productions. La musique est de Valentin Fayaud. Nous remercions la Fondation pour la mémoire de la Shoah et la Fondation Rothschild pour leur soutien dans la production de cette série.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 23

36 min 54 sec

Louie Media est partenaire des Rencontres d’Arles, festival de photographie qui se déroule jusqu’au 26 septembre et vous pourrez notamment y voir «Les Princes de la rue» de l'artiste Clarisse Hahn qui a photographié pour cette série les hommes qui occupent la rue à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris.Les Princes de la rue s’inscrivent dans les Boyzone, «travail au long cours dans lequel Clarisse Hahn observe ces situations où, écrit l’historien de la photo Michel Poivert, le corps des hommes chorégraphie leurs rapports à l’espace public comme dans l’intimité. Des corps, des regards : les films et les photographies de Clarisse Hahn consacrés aux communautés et aux rituels vont au-delà du consentement de l’Autre à être regardé. Ils montrent comment l’être social peut faire du regard que l’on porte sur lui un moyen d’expression : se donner à voir sans se faire avoir.»Dans cet entretien, Clarisse Hahn évoque son travail et la manière dont l'image permet d'entamer un dialogue. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jul 22

19 min 29 sec

À l'occasion du partenariat entre Louie Media et les Rencontres d’Arles, Stéphan Gladieu est l'invité de Fracas. À Arles, il expose une série sur la Corée du Nord, sur laquelle il s’est demandée: «Comment se fait-il qu’elle n’ait jamais vacillé alors que tant d’autres régimes autoritaires se sont disloqués?» Il a donc obtenu des autorités le droit de photographier les citoyens. Ils posent de manière frontale: une médecin et sa patiente, le stéthoscope de l’une posée sur le bras de l’autre, et toutes deux regardant fixement l’objectif. Cinq jeunes baigneuses dans une piscine, flottant dans leurs bouées, et se tenant les unes aux autres, sagement organisées face au photographe. Stéphan Gladieu capture des images rares en jouant avec les codes de la propagande. Comment trouve-t-on son langage photographique? Sa manière de raconter par l'image? Il se confie sur sa carrière de reporter, raconte son chemin vers un travail moins journalistique et la manière dont il a trouvé sa grammaire visuelle. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jul 15

34 min 47 sec

À l'occasion des Rencontres de la photographie d’Arles, on se demande dans Fracas ce que la photographie peut dire différemment que les mots.Dans cet épisode, Sabine Weiss 97 ans, raconte son parcours de photographe qui épouse celui du XXe siècle. Contemporaine de Robert Doisneau et Willy Ronis, assimilée à ce courant de photo humaniste, on trouve sur ses clichés le Paris des années 50, les gamins des rues, des clochards et des chevaux qui se cabrent. Mais elle a aussi fait de la photo de mode, de célébrités, saisi les visages de Giacometti ou de Miro, parcouru le monde de l'Egypte aux Etats-Unis. Dans la maison qu’elle occupe depuis près de 70 ans, dans le 16e arrondissement de Paris, elle a reçu Charlotte Pudlowski.La rétrospective inédite des Rencontres d’Arles consacrée à Sabine Weiss se tient jusqu’au 26 septembre 2021. On y retrouvera des images, films et documents personnels de la photographe.Louie Media est partenaire des Rencontres et invite à cette occasion plusieurs des artistes présents à Arles dans ses podcasts Émotions, Travail en cours et Fracas, que nous vous invitons à découvrir.N’hésitez pas à soutenir Louie Media et nos projets en vous abonnant au club Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jul 8

33 min 56 sec

Caroline De Haas est militante féministe, créatrice du collectif #NousToutes qui lutte contre les violences sexistes et sexuelles et autrice du manuel d’action En finir avec les violences sexistes et sexuelles. Elle est également à la tête d’une agence de conseil et formation à l’égalité femmes-hommes. Dans cet épisode de Fracas, Caroline De Haas parle au micro de Charlotte Pudlowski de son choix d’être optimiste pour faire avancer les luttes. Elle souligne notamment l’impact des prises de parole publiques et explique comment, en seulement dix ans, il serait possible de changer la donne. Sur le même sujet, nous vous conseillons d'écouter le long entretien Sortir du silence - avec Camille Kouchner. Dans celui-ci, l'autrice de La familia grande revient sur la manière dont elle a osé prendre la parole et explique qu’elle n’aura l’impression d’être sortie du silence que lorsqu’elle aura été complètement entendue.©ElliotLepers Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jun 24

37 min 12 sec

Dans cet épisode spécial de Fracas, la journaliste Ariane Chemin raconte à Agathe Le Taillandier comment l'époque informe son écriture. Autrice notamment d'A la recherche de Milan Kundera, Ariane Chemin explique le ton de ses articles et son évolution avec le contexte politique.L'équipe de Louie vous fait ainsi découvrir son nouveau podcast En Écriture: une série de masterclasses avec les conseils de Delphine de Vigan, Woodkid, Fanny Herrero, Olivier Norek... Scénariste, écrivaine, journaliste, éditrice, compositeur : ils et elles nous dévoilent leur processus d'écriture et racontent la fabrication de leurs textes, de leur style et la manière dont ils construisent leurs histoires. Pour que vous puissiez vous-même vous lancer dans votre projet d'écriture! Pour écouter En Écriture : Abonnez-vous à l’offre payante de Louie à 3.99€ par mois sur Apple PodcastsOu rejoignez le Club Louie à partir de 5€ par mois et accédez dès maintenant aux épisodes disponibles ainsi qu’à de nombreux autres avantages (contenus inédits, avant-premières, événements exclusifs, masterclasses sur la production de podcasts…) Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jun 16

11 min 31 sec

Jean D’Amérique est poète et dramaturge. À seulement vingt-sept ans, il utilise sa plume pour raconter la violence de la situation politique à Haïti. Il est l’invité de Fracas à l’occasion de la sortie de son premier roman Soleil à coudre, paru chez Actes Sud en mars 2021. Dans cet épisode, Jean D’Amérique parle au micro de Charlotte Pudlowski du chaos dans lequel il a grandi et de la manière dont sa découverte du rap et de la littérature a nourri en lui l’envie d’aller vers la lumière par les mots. Il y explique pourquoi son rôle de citoyen est aussi important que celui d’écrivran, et comment il utilise la poésie pour faire exploser les systèmes de répression.©Photo/MarieMonfils Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jun 3

23 min 22 sec

Corinne Rey, dite Coco est dessinatrice de presse à Libération et à Charlie Hebdo. Elle publie Dessiner encore, où elle témoigne de son 7 janvier 2015. Alors qu’elle était à la rédaction de Charlie Hebdo, elle a dû, sous la menace des armes, laisser rentrer les terroristes. Dans cet épisode de Fracas, Coco se confie au micro de Charlotte Pudlowski sur comment le dessin est devenu sa bulle d'expression et la manière dont dessiner son traumatisme l'a aidée à sa reconstruction. Elle parle aussi de la force de l’image et sa capacité à formuler ce que les mots ne peuvent dire ainsi que les silences nécessaires. ©Philippe Quaisse.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

May 20

30 min 2 sec

Mona Gérardin-Laverge est Docteure en Philosophie, chercheuse associée à La Sorbonne et autrice d’une thèse intitulée : Le langage est un lieu de lutte. Dans celle-ci, elle réfléchit au rôle du langage dans la construction du genre et des luttes féministes. Dans cet épisode de Fracas, Mona Gérardin-Laverge problématise la prise de parole et explique pourquoi les enjeux féministes tournent autant autour du langage. Elle dit notamment que prendre la parole, que ce soit pour témoigner d’une expérience vécue ou encore par le biais de slogans, permet aux personnes qui parlent et aussi à celles qui entendent, de prendre conscience. Sur le même sujet, nous vous conseillons d’écouter l’épisode de Fracas : Des conversations joyeuses pour faire avancer les luttes politiques. Juliette Rousseau s’y interroge sur la manière dont on peut mener des luttes sans se laisser prendre par la violence du monde que l’on veut changer. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

May 6

18 min 34 sec

Delphine Horvilleur est rabbin, philosophe et autrice. Elle publie Vivre avec nos morts : Petit traité de consolation, aux éditions Grasset. Un livre qui raconte des vies et des deuils qu’elle a accompagné dans sa fonction. Dans cet épisode de Fracas, Delphine Horvilleur parle au micro de Charlotte Pudlowski de la manière dont elle a fait de la parole son métier en dépit des non-dits familiaux. Elle explique que, même si les mots ne colmatent pas les failles, ils permettent d’apprendre à vivre avec, et fait ainsi des ponts entre la pratique rabbinique et la psychanalyse. Elle réfléchit aussi sur les clichés collectifs, métaphores et dissonances qui entourent la mort, pour décrire l’indicible, pour la garder à distance. Comment trouver les mots justes pour les endeuillés quand il n’y en a pas face à la consolation ? Sur le même sujet, nous vous conseillons d’écouter «Le deuil, une métamorphose infinie», de notre podcast Émotions sur la difficulté d’aborder une disparition dans une société où la mort est un tabou, ou encore «Quand la vie accompagne la mort», épisode d'Émotions à emporter sur l’accompagnement à la fin de vie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Apr 29

31 min 16 sec

Camille Kouchner est l'autrice du livre La Familia grande, paru aux éditions du Seuil le 7 janvier dernier et qui a depuis provoqué un débat national sur les violences sexuelles intrafamiliales. Un livre qui fait le récit de l’inceste subi par son frère jumeau, commis par leur beau-père, et qui a permis une prise de conscience d’une grande ampleur.Dans ce long entretien, Camille Kouchner revient sur la manière dont elle a osé prendre la parole, la manière dont elle situe sa parole dans cette famille et par rapport à la violence et explique: «Je n’ai pas l’impression d’être sortie du silence (...) j’aurai l’impression d’être sortie du silence quand j’aurai été complètement entendue». Sur le même sujet, nous vous conseillons d'écouter la saison 2 de notre podcast Injustices, emmenée par Charlotte Pudlowski, et intitulée Ou peut-être une nuit. Elle y déconstruit en six épisodes le silence qui entoure l’inceste. Si vous souhaitez trouver des ressources, des associations pour vous aider ou aider vos proches, nous vous invitons à vous rendre sur la page du podcast sur le site de Louie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Apr 8

44 min 34 sec

Zoé Besmond de Senneville est comédienne et modèle d’art. Elle est aussi autrice du podcast Journal de mes oreilles, devenu un livre, où elle raconte comment à 25, elle a commencé à perdre l’audition à cause de son otospongiose, une maladie dégénérative.Dans cet épisode de Fracas, Zoé Besmond de Senneville parle de sa recherche de sens dans l’origine de sa maladie et du lien qu’elle a fait entre ce qu’il se passait dans son corps et son rapport à la mémoire. Elle explique notamment que les secrets des ancêtres et le silence crée des mythes.Si cet épisode vous a plu et que l’ouïe est un sens qui vous fait vibrer, vous pouvez écouter le troisième épisode de notre mini-série sur les cinq sens du podcast Émotions Comme si notre cœur battait dans nos oreilles, présenté par Brune Bottero. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Apr 1

18 min 31 sec

Corinne Masiero est comédienne. À la dernière cérémonie des César, elle s’est dénudée sur scène, pour montrer aux caméras son corps marqué de ses phrases : « No culture, no futur » et « Rend-nous l’art, Jean ». Des messages pour un combat politique qu’elle mène au quotidien.Dans cet épisode de Fracas, Corinne Masiero raconte ce que sa prise de parole a suscité autour d’elle et ce qu’elle a ressenti ensuite. Elle y parle aussi de son enfance dans une famille silencieuse et de comment elle a appris à parler fort pour provoquer des réactions et les assumer. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 25

26 min 58 sec

Juliette Rousseau est une autrice et militante féministe et écologiste. Elle est aussi la traductrice de l’essai La joie militante, qui interroge la manière dont on peut mener des luttes sans se laisser prendre par la violence du monde que l’on veut changer.Dans cet épisode de Fracas, Juliette Rousseau parle de l’importance d’avoir une dynamique collective pour faire bouger les choses et de la joie que ça engendre. Elle parle aussi de l’évolution du vocabulaire et du droit à l’erreur. Et explique pourquoi une parole responsable, mais pas coupable est fondamentale pour défaire le radicalisme rigide. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 18

31 min 2 sec

Élise Goldfarb est entrepreneuse –co-fondatrice d’une agence de conseil avec son associée, Julia Layani. Ensemble, elles ont aussi créé le podcast «Coming Out» sur Spotify. Ce qui frappe chez cet ovni de 27 ans, c'est sa liberté de parole et de ton. Qu'elle s'adresse au porte-parole du gouvernement Gabriel Attal (en le tutoyant) ou au chanteur Billal Hassani; qu'elle soit sur le plateau de Cyril Hanouna, à l'Élysée ou sur Instagram: elle semble ne jamais se départir de sa liberté désarmante.Dans cet épisode de Fracas, Élise Goldfarb parle au micro de Charlotte Pudlowski de la manière dont elle a imposé cette liberté, et de son envie de rester fidèle à elle-même qu’importe l’interlocuteur.ice, sans transformer son discours. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 11

26 min 53 sec

Paris. Printemps 2016. Soir. Raquel à son enfant à venirDavid Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre de Raquel à son enfant pas encore né. Elle s'adresse à lui depuis Paris, un soir du printemps 2016.Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 4

2 min 3 sec

Paris. Printemps 2016. Après-midi. Hélène à son pèreDavid Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre d'Hélène à son père violent. Elle s'adresse à lui depuis Paris au printemps 2016.Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 4

3 min 42 sec

Paris, Hiver 2018. Matin. Une femme à son mariDavid Geselson est l'auteur des Lettres non-écrites. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire. Cela a donné naissance à ce recueil. Dans ce bonus, vous pourrez entendre l'auteur lire la lettre d'une femme à son mari, Bao. Elle s'adresse à lui depuis Paris. Hiver 2018.Les lettres non écrites sont publiées aux éditions du Tripode. Pour entendre David Geselson raconter la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas Risquer la parole - avec David Geselson. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 4

3 min

David Geselson est comédien, metteur en scène et auteur du recueil Lettres non-écrites, publié aux éditions du Tripode. Pendant des années, il a recueilli les récits de gens qu'il rencontrait et leur a proposé d'écrire pour eux les lettres qu'ils n'avaient pas pu écrire.Dans cet épisode de Fracas, David Geselson raconte la genèse de ses lettres et les non dits qu'elles contiennent. Il y parle aussi de la violence sourde des mots et explique pourquoi la parole tue.Si les lettres non-écrites vous intriguent, vous pouvez écouter les trois bonus qui suivent. Vous pourrez ainsi entendre l'auteur les lire. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Mar 4

28 min 41 sec

Danièle Sallenave est écrivaine et membre de l'Académie française. Elle est l'invitée de Fracas à l'occasion de la sortie de son livre Parole en haut silence en bas, publié aux Éditions Gallimard, où elle s'interroge sur l'impossibilité à se faire entendre des citoyens.Dans cet épisode, elle nous parle de ceux qui s'arrogent la liberté d'expression, en s'appuyant sur le mouvement des Gilets Jaunes et les attentats. Elle explique notamment comment ce refus à la parole mène à la défiance et à la colère. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Feb 25

16 min 5 sec

Ivan Jablonka est historien et auteur. Récompensé du prix Médicis en 2016 pour son livre Laëtitia ou la fin des hommes, il publie Un garçon comme vous et moi, une enquête sur la construction de sa propre masculinité.Au micro de Charlotte Pudlowski, Ivan Jablonka se confie sur son éducation traditionnelle, entre refus de la souffrance et interdiction du langage intime. Il parle aussi du pouvoir des mots face à celui des muscles, et explique comment #MeToo a également aidé les hommes. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Feb 18

22 min 24 sec

Isabelle Roskam est autrice, maman de cinq enfants, docteur en sciences psychologiques, professeure en psychologie du développement et spécialiste de la petite enfance. Elle est l'invitée de Fracas alors que la pandémie a exacerbé un mal tabou et peu diagnostiqué : le burn-out parental.Dans cet épisode, elle apporte son expertise sur l'évolution de la place de l'enfant. Elle parle aussi de l'importance de passer des moments de qualité avec ses enfants et y explique comment ouvrir un dialogue émotionnel.Le burn-out parental est différent du post-partum, période complexe après un accouchement. Mais si ce sujet vous intéresse, vous pouvez écouter l'épisode de Fracas qui s'y consacre avec Illana Weizman.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Feb 11

21 min 26 sec

Matthieu Foucher est journaliste et a publié en septembre dernier l'article "A la recherche du #MeToo gay" dans le magazine Vice. Une enquête sur le tabou autour des violences sexuelles subies par beaucoup d'hommes homosexuels et bisexuels quand ils étaient enfants.Aujourd'hui, quatre mois plus tard, et trois ans après le mouvement #MeToo, le #MeTooGay a enfin émergé sur les réseaux sociaux.Et, dans cet épisode de Fracas, Matthieu Foucher nous parle des enjeux de celui-ci. Aussi, il aborde la question de la construction identitaire en tant qu'homme gay, victime d'abus et du risque de pathologiser son orientation sexuelle. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Feb 4

20 min 39 sec

La comédienne et danseuse Andréa Bescond témoigne, dans sa pièce Les Chatouilles, des viols dont elle a été victime à l'âge de huit ans. Devenue l'une des voix publiques qui s'élève contre la pédocriminalité, elle est l'invitée de Fracas dans un contexte où la parole des victimes de violences sexuelles est plus que jamais audible.Dans l'épisode de cette semaine, elle nous parle de son combat pour la protection des enfants et de la révolte qui prend de l'ampleur. Elle explique aussi comment aborder ce sujet sensible et revient sur ce traumatisme infantile sur lequel elle a réussi à mettre des mots.Si vous voulez entendre un autre podcast sur ce sujet, vous pouvez écouter la saison 2 d'Injustices, intitulée Ou peut-être une nuit, consacrée au silence qui entoure l’inceste, et présentée par Charlotte Pudlowski. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jan 28

19 min 8 sec

Illana Weizman est doctorante en sociologie, militante féministe, fondatrice du #MonPostPartum et autrice de Ceci est notre post-partum publié aux Editions Marabout. Un manifeste, dans la continuité de son mouvement libérateur de la parole des femmes, où elle partage la réalité méconnue de cette période complexe de post-accouchement et analyse les non-dits qui l'entourent.Dans cet épisode de Fracas, elle nous parle des constructions sociales autour de la maternité, du "système de l'abandon" mis en place en France et explique pourquoi c'est primordial que les politiques de santé publique changent. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jan 21

20 min 34 sec

Claire Touzard, journaliste et autrice publie Sans Alcool, aux Editions Flammarion. Elle est l'invitée de Fracas à l'occasion de la sortie de ce livre témoignage où elle explique comment elle a arrêté de boire et comment cette sobriété nouvelle est joyeuse.Elle y parle du déni autour de l'alcoolisme, et dénonce aussi la stigmatisation de ceux qui restent sobres et notamment les femmes. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jan 14

21 min 21 sec

Alice Coffin, journaliste média, activiste féministe, militante de l’association La Barbe, publie Le Génie Lesbien, chez Grasset. À l'occasion de la sortie de cet essai passionnant qui désosse les mécanismes du patriarcat (en évoquant aussi bien la place des lesbiennes dans la société, que les apories du journalisme en France qui confondent le plus souvent «neutralité» avec «point de vue dominant»), elle est l'invitée de Fracas.Elle y parle de sa prise de parole lors du Conseil de Paris, le 24 juillet 2020, lors duquel Christophe Girard a été applaudi après sa démission (en raison de ses liens avec l'écrivain pédophile Gabriel Matzneff), et lors duquel, seule, elle ose seule prendre la parole et crier LA HONTE. Elle y parle aussi de l'éthique de la parole publique et du vide de la parole politique qu'elle fréquente. Et du décalage qu'il y a entre l'aisance qu'elle peut avoir à prendre la parole politique en public et la crainte permanente qu'elle a, dans le privé, de blesser quelqu'un.Cet épisode a été diffusé la première fois le 1er octobre 2020. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jan 7

26 min 59 sec

Hugo Lindenberg est écrivain et il publie en cette rentrée son premier roman, Un Jour ce sera vide. C'est l’histoire d’un petit garçon sur une plage un été, qui rencontre un autre petit garçon, un qu’il rêverait d’être, plus léger, insouciant, un qui connaît le bonheur. C'est l'histoire d'un petit garçon qui est terriblement seul, et qui a peur de sa tante folle, elle qui fume des cigarillos seule dans sa chambre en écoutant Mike Brant. C'est l'histoire du fil invisible qui relie ce petit garçon très seul à cette tante folle. C'est un livre sur le silence, qui peut parfois être si grand qu'il mène à la folie. Hugo Lindenberg raconte les silences dans lesquels il a lui-même grandi et comment "tant que le silence perdure la maladie mentale se propage dans les familles".Un jour ce sera vide est publié aux Éditions Bourgois.Cet épisode a été diffusé la première fois le 10 septembre 2020. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Jan 4

16 min 30 sec

Dans cet épisode de Fracas, c'est la romancière Fatima Daas que l'on entend. Elle est l'autrice de La Petite Dernière, un premier roman qui dresse par fragments le portrait d’une femme tiraillée entre son homosexualité et sa religion, entre ses propres désirs. Comment, dans ces conditions, arriver à se dire entièrement? Et comment, et à qui? "On ne parle jamais clairement. On ne parle jamais directement" explique-t-elle. Fracas est une production Louie Media & Radio Nova. Réalisation : Anna Buy. Mix : Tristan Mazire.Cet épisode a été diffusé la première fois le 1er septembre 2020. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Dec 2020

15 min 11 sec

Pierre Halté est maître de conférences en sciences du langage à l'Université de Paris-Descartes, et auteur d'une thèse sur les émoticônes et les émojis. Camille Maestracci l’a interviewé pour le podcast Travail (en cours) qui se penche sur les bouleversements du monde du travail.Dans cet épisode de Fracas, Pierre Halté explique en quoi notre utilisation des émojis naît d’un besoin d'associer nos mots à des gestes et des images pour fabriquer du sens. Pour lui, les émojis témoignent de ce qui caractérise notre rapport au langage tout en interrogeant la frontière entre écrit et oral.Pour en apprendre davantage sur la place des émojis dans notre société, et plus particulièrement sur ce qu'ils changent à notre manière de communiquer au travail, nous vous invitons à découvrir l'épisode de Travail (en cours) : Émojis au travail : mode d'emploi. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Dec 2020

18 min 1 sec

Rokhaya Diallo est journaliste. Elle prend publiquement la parole depuis près d’une vingtaine d’années sur les sujets les plus inflammables du débat politique en France : le racisme, l’universalisme, l’islamophobie, ou encore le féminisme. Elle explore tous les formats : des plateaux télé au documentaire, en passant même par la bande dessinée, avec la récente publication de M’explique pas la vie, mec ! illustré par Blachette. Cet éclectisme a été salué par le magazine Politico qui, en ce mois de décembre, l’a faite figurer dans son classement des personnalités européennes les plus influentes. Rokhaya Diallo est l’une des rares femmes noires visible dans les médias. Elle a essuyé quantité de violences verbales mais elle garde toujours un calme époustouflant, comme si les mots ne lui manquaient jamais. Dans cet épisode de Fracas, elle explique pourquoi sa parole en tant que femme noire est sans cesse disqualifiée et comment elle a appris à faire face à ces agressions et à manier ainsi les mots. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Dec 2020

22 min

Georges Salines est le père de Lola, l’une des victimes de l'attentat du Bataclan perpétré le 13 novembre 2015. Il a entamé en 2017 un dialogue avec Azdyne Amimour, le père d'un des terroristes qui a attaqué le Bataclan ce jour-là. Dans le livre qui relate cet échange, Il nous reste les mots, Georges Salines écrit : “Ce dialogue inattendu représentait une extraordinaire opportunité de montrer qu’il nous était possible de parler. Et si un tel échange avait lieu entre nous, alors nous pouvions abattre les murs de méfiance, d’incompréhension, et parfois de haine, qui divisent nos sociétés.” Dans cet épisode de Fracas, Georges Salines raconte pourquoi il a accepté de se lancer dans un tel dialogue et ce que cet échange lui a apporté. Il explique que la parole et les mots l'ont aidé à faire son deuil et lui ont permis de transformer ce drame personnel en acte politique. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Dec 2020

22 min

Kaoutar Harchi est écrivaine, romancière et sociologue de la littérature. Elle est notamment l'autrice d'un essai Je n'ai qu'une langue et ce n'est pas la mienne dans lequel elle interroge le rapport d'écrivains algériens à la langue française dans laquelle ils écrivent et la manière dont leur écriture en français est perçue. Récemment, Kaoutar Harchi a publié un très beau texte dans Libération titré "L'intersectionnalité, une critique émancipatrice". Elle y écrit : "Je suis devenue sociologue et écrivaine. Cet acte d’écrire romans et articles scientifiques m’a permis de dédoubler mes chances de ne plus seulement être une image pour les autres mais de me dire moi-même, de porter ma propre voix et d’être portée par elle, en retour."Dans cet épisode de Fracas, Kaoutar Harchi raconte comment elle en est venue à faire des mots son métier. Elle explique en quoi la prise de parole est au cœur d'enjeux politiques et se questionne sur le rôle qu'a joué l'écriture dans la légitimation de sa parole. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Nov 2020

19 min 53 sec

Suzanne et Tarek sont sourds. Et depuis que leur fille Marina est petite, elle leur sert de voix. Elle interprète pour eux tout ce qu’ils ne peuvent pas entendre. Dans cet épisode de Fracas, Suzanne et Tarek racontent ce que c'est de vivre dans un monde qui ne les comprend pas. Ils expliquent, au micro de Jeanne-Marie Desnos, les difficultés qu'ils ont rencontré au cours de leur vie, et à quel point cette situation rend leurs liens familiaux si particuliers. Dans Passages, notre nouveau podcast d’histoires vraies, vous pouvez retrouver Tarek et Suzanne, et découvrir le point de vue de leur fille Marina. Ils racontent, tous les trois, ce que c’est d’être une famille où l’enfant doit être l’aidant pour ses parents. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Nov 2020

22 min 50 sec

De 1954 à 1962, plus d'un million et demi de jeunes Français sont partis faire leur service militaire en Algérie, là où on ne disait pas encore qu'une guerre se jouait. Ils en sont revenus avec des silences. Raphaëlle Branche est historienne et enseigne à l'université de Nanterre. Depuis sa thèse, très médiatisée, à la fin des années 1990, elle fait avancer la réflexion et la mémoire collective autour de la guerre d'Algérie. Dans son dernier ouvrage, Qu'as-tu fait papa en Algérie, Enquête sur un silence familial, elle éclaire à la lumière des évolutions de notre société, la manière dont se sont construits les récits de cette guerre. Dans cet épisode de Fracas, Raphaëlle Branche explique comment se sont construits les cercles de silences autour de cette guerre, et à quel point il est compliqué de se raconter quand les mots n'ont plus le même sens. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Nov 2020

22 min 12 sec

En ces temps particuliers, tout est transformé : notre rapport au travail, à l'espace public, au corps puisqu'on ne le balade plus comme avant, notre rapport au temps aussi, à l'avenir. Mais qu'en est-il de notre rapport à la parole ? Est-ce qu'on se parle différemment dans ce monde de confinement et d’angoisse ? François de Singly est sociologue, spécialiste de la famille. Dans son dernier livre, Double je, Identité personnelle et identité statutaire, comme dans l'ensemble de ses travaux sur la famille et sur le couple, François de Singly analyse comment se construisent nos liens, de quoi se composent nos imaginaires communs et ce qui se joue au sein de nos foyers. Dans cet épisode de Fracas, François De Singly raconte à quel point la période que nous traversons transforme nos conversations, et ce que cela nous dit du fonctionnement de notre société. Il parle de la vie sociale suspendue sur les paquebots, des photos du confinement que l'on envoie à ses collègues, et explique pourquoi demander l'heure à un.e inconnu.e peut vous sauver la vie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Nov 2020

20 min 58 sec

Nesrine Slaoui est journaliste, et elle fait partie des 4 % de personnes diplômées d'un Bac+5 qui sont enfants d'ouvriers non qualifiés. D’origine marocaine, elle a grandi dans le Sud de la France, dans la banlieue d’une petite ville près d’Avignon. Fille d’un père maçon et d’une mère femme de ménage, elle a décroché un diplôme de premier cycle à Sciences Po Grenoble, puis un master de journalisme à Sciences Po Paris. Ce parcours de transfuge de classe, elle l'a d'abord tu pendant ses études, avant de décider de prendre la parole sur ce sujet. Elle l'a raconté sur les réseaux sociaux, puis dans une vidéo Brut devenue virale, qui totalise plus de 16 millions de vues sur Facebook et qui a fait beaucoup parler d'elle. Elle prépare désormais un livre témoignage sur le sujet, à paraître en janvier 2021 chez Fayard. Dans cet épisode de Fracas, Nesrine Slaoui raconte son parcours, et comment elle a choisi d'en faire un sujet de discours public. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 2020

25 min 25 sec

"Dans ce monde d'hommes, vous devez prendre votre bouche et en faire un fusil" écrivait Paule Marshall. Dans le dernier épisode de Fracas, Audrey Célestine, autrice du livre Des vies de Combat, parle de la force de ces prises de parole de femmes noires pour exister dans des sociétés racistes et misogynes.Ce bonus est une lecture de l'un des portraits qui figure dans son livre, celui de Paule Marshall. Audrey Célestine retrace la vie l'écrivaine, et raconte à quel point celle-ci a été guidée par la puissance des mots. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 2020

6 min 16 sec

Audrey Célestine est enseignante et chercheuse en sciences sociales à l'Université de Lille, spécialiste des États-Unis et des populations noires en France. Elle publie Des vies de Combat, un livre consacré aux femmes noires pour montrer la diversité de leurs combats, depuis le XIXe siècle, pour exister dans des sociétés racistes et misogynes, en France et aux Etats-Unis.On peut notamment y lire cette incantation de l'écrivain Paule Marshall : «Dans ce monde d'hommes, vous devez prendre votre bouche et en faire un fusil». Dans cet épisode de Fracas, Audrey Célestine revient sur la force des prises de parole de ces femmes noires. Des actes de Harriet Taubman, aux mots d'Assa Traoré, en passant par les chorégraphies de Rihanna, elle raconte la diversité de ces prises de position et esquisse les contours de ce qui les lie. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 2020

20 min 42 sec

Nabil Wakim est journaliste au Monde. Il vient de publier L’arabe pour tous - pourquoi ma langue est taboue en France aux éditions du Seuil. L’arabe est la deuxième langue la plus parlée en France, mais enseignée dans le système scolaire français à seulement 14 000 élèves. C'est une langue qui charrie tant de clichés, de peurs, de toutes parts, que chaque fois qu'une personnalité politique propose de mieux l'enseigner dans le système éducatif français, au même titre que l’anglais ou l’espagnol, cela suscite des polémiques. Dans cet épisode de Fracas, Nabil Wakim parle de ce que cela signifie, pour les enfants de familles arabophones, de grandir avec une langue rendue suspecte. Il raconte son rapport à l'arabe, pourquoi il a évité cette langue pendant des années, et le manque qu'il éprouve aujourd'hui de ne pas connaître cette partie de son identité.  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 2020

18 min 8 sec

Loulou Robert est écrivaine. Après quatre romans, elle publie Zone Grise, un livre sans fiction, dans lequel elle raconte son histoire. L'histoire de ce weekend dévastateur passé avec un photographe il y a dix ans. Ce weekend où elle n'a jamais dit non. Dans cet épisode de Fracas, elle revient sur cette histoire qui interroge l'importance que peuvent bien avoir les mots parfois, quand de toute façon les silences sont si clairs. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Oct 2020

14 min 58 sec

Alice Coffin, journaliste média, activiste féministe, militante de l’association La Barbe, publie Le Génie Lesbien, chez Grasset. À l'occasion de la sortie de cet essai passionnant qui désosse les mécanismes du patriarcat (en évoquant aussi bien la place des lesbiennes dans la société, que les apories du journalisme en France qui confondent le plus souvent «neutralité» avec «point de vue dominant»), elle est l'invitée de Fracas.Elle y parle de sa prise de parole lors du Conseil de Paris, le 24 juillet 2020, lors duquel Christophe Girard a été applaudi après sa démission (en raison de ses liens avec l'écrivain pédophile Gabriel Matzneff), et lors duquel, seule, elle ose seule prendre la parole et crier LA HONTE. Elle y parle aussi de l'éthique de la parole publique et du vide de la parole politique qu'elle fréquente. Et du décalage qu'il y a entre l'aisance qu'elle peut avoir à prendre la parole politique en public et la crainte permanente qu'elle a, dans le privé, de blesser quelqu'un.Pour retrouver d'autres morceaux inédits de cette interview, rendez-vous dans le club Louie: louiemedia.com/club Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

26 min 13 sec

Pendant deux ans, Charlotte Pudlowski a travaillé sur l’inceste et le silence qui l’entoure, pour produire un podcast en 6 épisodes, qui s’appelle «Ou peut-être une nuit». Parmi les personnes rencontrées pour cette série, il y a l’anthropologue Dorothée Dussy. Elle qui a travaillé pendant plus de 10 ans sur l’inceste avant de changer de sujet, elle a publié un livre passionnant, «Le Berceau des Dominations», pour lequel elle a interviewé des dizaines d’incesteurs. Dorothée Dussy explique dans Fracas la mécanique du silence de l'inceste. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

13 min 49 sec

En cette période de rentrée des classes, on avait envie de savoir comment la parole circule dans les salles de classe. Comment on arrive à se parler entre professeurs et élèves. Il y a ce texte du philosophe Paul Ricoeur, intitulé La Parole est mon royaume. Ça commence par : «Qu’est-ce que je fais quand j’enseigne? Je parle. Je n’ai pas d’autre gagne-pain et je n’ai pas d’autre dignité ; je n’ai pas d’autre manière de transformer le monde et je n’ai pas d’autre influence sur les hommes. La parole est mon travail ; la parole est mon royaume.»Comment se passe ce règne-là ? Et puis surtout, comment, si la parole est le royaume de l’enseignant.e, elle se distribue, comment les élèves y ont ou non accès? Est-ce qu’ils arrivent à se parler vraiment entre profs et élèves? J’ai rencontré Charles. Il est professeur d’Histoire géographie depuis 8 ans. Aujourd’hui, il enseigne à Paris, à des élèves de la 6e à la terminale.Cet épisode de Fracas a été réalisé et mixé par Malo Williams. La musique a été composée par Valentin Fayaud. Fracas est un podcast produit par Louie Média et Radio Nova. Vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

13 min 14 sec

Hugo Lindenberg est écrivain et il publie en cette rentrée son premier roman, Un Jour ce sera vide. C'est l’histoire d’un petit garçon sur une plage un été, qui rencontre un autre petit garçon, un qu’il rêverait d’être, plus léger, insouciant, un qui connaît le bonheur. C'est l'histoire d'un petit garçon qui est terriblement seul, et qui a peur de sa tante folle, elle qui fume des cigarillos seule dans sa chambre en écoutant Mike Brant. C'est l'histoire du fil invisible qui relie ce petit garçon très seul à cette tante folle. C'est un livre sur le silence, qui peut parfois être si grand qu'il mène à la folie. Hugo Lindenberg raconte les silences dans lesquels il a lui-même grandi et comment "tant que le silence perdure la maladie mentale se propage dans les familles".Un jour ce sera vide est publié aux Éditions Bourgois. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

12 min 14 sec

Lauren Bastide est journaliste, elle a créé La Poudre en 2016: un espace réservé aux femmes et à leur parole. Aux activistes, aux intellectuelles, aux artistes, elle demande de raconter leur parcours. Aujourd’hui, elle publie un essai, Présentes, dans lequel elle dresse le constat accablant de l’invisibilisation des femmes dans notre société, de leur silenciation. Et le livre est parcouru par cette question de la parole des femmes. Comment leur permettre d’être des sujets et non des objets? Elle écrit dans Présentes «Afin de permettre aux femmes de prendre la place qui leur est due dans l’espace public, il faut d’abord leur donner l’occasion de dire je”. Et ce paradoxe: Lauren, elle, pendant toutes ces années où elle donnait la parole aux autres, et leur faisait raconter leur intimité, elle n’a pas parlé de la sienne. Elle a très peu dit je.» «- J'ai beaucoup de mal à parler de moi, même encore aujourd'hui, c'est très difficile. Je me demande d'ailleurs si on en créant La Poudre, je ne cherchais pas aussi l'exemple», explique-t-elle. C'est un apprentissage lent et complexe qu'elle raconte à Charlotte Pudlowski dans cet épisode de Fracas. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

16 min 51 sec

Dans ce tout premier épisode de Fracas, c'est la romancière Fatima Daas que l'on entend. Elle est l'autrice de "La Petite Dernière", un premier roman qui dresse par fragments le portrait d’une femme tiraillée entre son homosexualité et sa religion, entre ses propres désirs. Comment, dans ces conditions, arriver à se dire entièrement? Et comment, et à qui? «On ne parle jamais clairement. On ne parle jamais directement» explique-t-elle. Fracas est une production Louie Media & Radio Nova. Réalisation : Anna Buy. Mix : Tristan Mazire. Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Sep 2020

14 min 24 sec