Emmanuelle Seyboldt : Vers une conversion écologique

L'invité de la FPF

Nov 3

14 min 50 sec

Sur la question écologique « on peut reconnaître notre propre aveuglement », Emmanuelle Seyboldt, présidente de l’EPUdF, dans L’invitée de la FPF. https://www.eglise-protestante-unie.fr/rubrique/synode-national-2021-a-paris-sete-429 (« Écologie : quelle(s) conversion(s) ? »), c’est le titre de cette réflexion majeure menée par l’Église protestante unie de France (EPUdF) lors de sa seconde session synodale à Sète, du 22 au 23 octobre 2021. Des prises de positions fortes ont pu émerger, comme par exemple un repentir de l’EPUdF reconnaissant un manque d’engagement sur les questions climatiques et écologiques. Mais aussi l’idée d’une création de poste pour animer la réflexion, la valorisation de l’outils œcuménique https://www.egliseverte.org/ (Église verte) porté par la FPF (un label écolo pour paroisses et associations) et bien d’autres points d’engagement https://www.eglise-protestante-unie.fr/actualite/les-suites-du-synode-national-26323 (à découvrir sur le site www.eglise-protestante-unie.fr). Ces engagements concrets sont précédés d’une réflexion théologique et éthique. Le tout, discuté et adopté en plénière lors de ce synode, en lien avec les retours de chaque région. Ce synode a également été l’occasion de retrouvailles en chair et un os, empêchées par la crise sanitaire de ces dernières années. La pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente du conseil national de l’Église protestante unie de France, l’a d’ailleurs largement souligné dans https://www.eglise-protestante-unie.fr/actualite/les-suites-du-synode-national-26323 (son message d’ouverture). Elle y a parlé des dégâts de cette crise au niveau du lien social, et de https://www.eglise-protestante-unie.fr/rubrique/jeunesse-96 (la jeunesse) mais aussi des opportunités et nouveaux défis comme l’émergence des cultes en ligne.

Podcast Episode