This browser doesn't support Spotify Web Player. Switch browsers or download Spotify for your desktop.

Igénie Nomba et l'art du perlage

By Espace Culturel Gacha

  Disons que c’est arrivé comme une histoire d’amour, je ne savais même pas qu’elle s’appelait perle. Je voyais juste des objets perlés, et j’adorais, je voyais ça dans les milieux traditionnels. Et ça me plaisait beaucoup, j’avais très souvent envie de toucher et comme ces objets, chez nous, on parle souvent de mysticisme, dans ces objets on avait peur de toucher et ce qui fait que quand j’ai découvert cet atelier à Bafoussam, je me suis dit, mais tient donc des personnes ordinaires pouvaient toucher à la perle. Depuis ce jour je travaille les perles et je suis en train de vieillir dans la perle. Par le passé, pour travailler la perle, il fallait être un artisan de la Cour du Roi, par exemple, pour le travailler ces objets traditionnels, il fallait y vivre dans la Cour du Roi. Mais maintenant peu importe la classe sociale on peut manipuler les perles. J’aime la musique religieuse quand je perle… gospel. Nous perlons sur tout support, on perle des calebasses, des cannes, des trônes, des tissus traditionnels, des coiffes, des baskets, des bracelets, des instruments de musique traditionnels aussi, et des bracelets géants. Nous allons y travailler avec des perles blanches et bleues qui renvoient aux couleurs de notre tissu traditionnel le ndop, avec le motif du serpent doublé qu’utilisent généralement les gens de la tribu des Bamoun. Ah oui c’est vrai c’est un travail très minutieux qui demande trop de patience, et vraiment, si vous n’êtes pas patient comme j’ai dit vous ne pouvez pas vous en sortir.  Je pense de temps en temps à rompre avec cette histoire d’amour entre la perle et moi, mais j’y arrive pas. Je l’aime tellement ! Et je crois qu'elle m'aime aussi. //   La Fondation Jean-Félicien Gacha est une ONG qui œuvre au Cameroun pour favoriser l'éveil des vocations et développer les talents artistiques. Sur les hauteurs du village de Bangoulap, dans la région ouest du pays, la Fondation abrite plusieurs ateliers où des savoir-faire traditionnels sont protégés et valorisés. C’est le cas de l’art du perlage et de la ferronnerie d’art, mis en lumière pour cette édition du Salon Révélation du 23 au 26 mai au Grand Palais, à Paris. Le perlage est un art ancestral, autrefois, les objets perlés étaient réservés au roi, dit le “Fo”. Ly Dumas, Fondatrice et Présidente de la Fondation a exercé son métier de styliste en travaillant la technique du perlage. Elle a transmis son savoir-faire aux perlières qui perpétuent cette technique à travers des créations contemporaines, réalisées selon une technique traditionnelle : les perles sont cousues sur tissu (et non collées). Pour le Salon Révélations 2019, la Fondation Jean Félicien Gacha invite l’artiste Beya Gilles Gacha à réaliser une œuvre en collaboration avec l’atelier de perlage, sous la direction de la maître perlière Igénie Nomba Gniaye. Chaque pièce est unique Réalisation & montage : Bruno Reguet, pour la Fondation Jean-Félicien Gacha

Listen to Igénie Nomba et l'art du perlage now.

Listen to Igénie Nomba et l'art du perlage in full in the Spotify app