This browser doesn't support Spotify Web Player. Switch browsers or download Spotify for your desktop.

Parlor Snakes

Popular

  1. 1.
    Man Is the Night
    4:380:30
  2. 2.
    We Are the Moon
    3:400:30
  3. 3.
    Watch Me Live
    3:160:30
  4. 4.
    Just Drive
    3:220:30
  5. 5.
    Here Comes the Hell
    3:160:30
3-1-2-2. Non, ce n’est pas le code de la carte bancaire du manager de Parlor Snakes mais juste les chiffres magiques du groupe, sa combinaison bien à lui.
On aurait pu ajouter le 10, comme le nombre de ces années d’existence, ou 100, celui – ou pas loin – des concerts qu’il affiche à son compteur, mais ça faisait tout de suite un peu moins joli.
3-1-2-2 donc. Trois garçons et une fille : Eugénie Alquezar (chant), Peter K (guitare), YuJim (batterie) et Séverin (basse). Deux singles vinyles, “Shotgun” en 2010 et “Tomorrow Never Comes” en 2012. Deux albums, Let’s Get Gone la même année et Parlor Snakes l’an dernier.
Foncer droit devant, la tête dans le guidon, c’est le quotidien de Parlor Snakes. La scène, encore la scène, toujours la scène. Toujours bouffer du bitume, donc. Toujours chercher à convaincre de nouvelles têtes, de nouveaux disciples, quitte à devoir refroidir les ardeurs de ceux – et celles – qui s’intéresseraient de trop près à cette même chanteuse et pas forcément pour des raisons artistiques. “Eugénie est un véritable aimant à tarés”, s’amuse et se désole à la fois Peter.
À défaut de savoir de quoi demain sera fait mais avec d’autres dates et un troisième album en ligne de mire, et surtout avec l’acharnement de ceux qui y croient coûte que coûte, Parlor Snakes mord (dans l’adversité), se faufile entre les embûches, prêt à faire sa mue sans jamais se trahir. Il s’est déjà tracé son chemin et entend bien continuer.
Xavier Bonnet, février 2016.

Albums

Singles

Related Artists

Listen to Parlor Snakes now.

Listen to Parlor Snakes in full in the Spotify app